Le clip qui dérange le pouvoir

Les temps anciens partie 2

Hair styles/style de coiffures punu

Les coupes varient énormément en taille, le volume et la longueur, avec des tresses plates et chignons.
Le explorateurs enregistraient le rôle primordial de la coiffure chez les femmes gabonaises, «un chef-d'œuvre de patience», selon J.-F. Payeur-Didelot: «Ils enduisent leur tête avec de l'huile de palme, de pommade ou si elles en ont, pour rendre les cheveux crépus, plus facile à gérer, puis ils l'attacher gentiment en longues crêtes parallèles, avec des séparations nettes aux intersections. Il faut plusieurs jours pour organiser une telle coiffure avec habileté, mais une fois qu'il est fait elle dure deux ou trois mois "(Payeur-Didelot 1899: 123).

Les bijoux sont une partie importante de leurs plus beaux atouts, boucles d'oreilles, colliers, bracelets et anneaux de cheville. Payeur-Didelot a signalé que Punu, Shira et les femmes Galwa étaient très prisés comme épouses et ont fréquemment été enlevé (ibid.: 144).

Comme dans l'ancien temps, les femmes Punu faisait du jardinage: « le sarclage et la récolte sont le travail des femmes tandis que les hommes défrichent la terre, abattre des arbres et les brûler sur le site pour y être plantés." (Mbot 1997:48).

Encore aujourd'hui, les femmes du village peuvent être vu avec des machettes sur leurs épaules, pour passer une journée dans les plantations où ils cultivent des légumes-racines, légumes-feuilles, des arachides et des bananes. De retour dans l'après-midi, ils portent des paniers d'osier sur le dos lourdement chargés de leur récolte
et bois de chauffage pour la cuisson, tenue par une lanière en raphia tressé à travers leurs fronts. Les plantations sont parfois loin de leur village, ce qu'ils ont à traverser des ponts de fortune sur des ruisseaux ou pagaie même à travers la rivière Ngounié en canots.

l'artisanat

Dans les temps anciens, les femmes Punu étaient bien connus pour leurs poteries, rendant chaudrons et des cruches d'eau en terre cuite décorée de motifs géométriques, ils commercent avec les Lumbu ou Tsogo; selon Deschamps (1962: 28) Ils ont également fait "pots .. . et des vases », et d'après M. KoumbaManfoumbi (1987: 230)", cruches, pots et chaudrons avec une couche spéciale blanc ou rouge argile qu'ils récupérés "dans des lieux spéciaux dans la savane appelée mbilu (Koumba-Manfoumbi 1987: 230 ). L'argile a été tamisée pour enlever impurités et de petits cailloux puis mélangé à l'eau pour faire une pâte assez fluide prêt pour la modélisation. Les pots finis ont été mises à sécher près d'un feu de joie. Elles étaient parfois peints et décorés avant leur utilisation. Les femmes punu font aussi les paniers en osier, en utilisant une liane appelée Mambe ainsi que des roseaux: paniers de stockage (maponci), cuisine (bacanci) et la pêche (mica et bkriszta), et des nattes (matogu) tissé à partir de roseaux (Ndubi), (ibid. : 234). Ces jours-ci peu de femmes sont potières, mais ils font encore la vannerie, car aucun des ustensiles modernes se sont avérées aussi pratique pour le transport et la pêche.

Société sécrète de femmes
Les femmes ont été et sont encore, regroupés en sociétés, en particulier la Ndjembe ou Nzembe, d'origine Eshiras selon A. Raponda Walker et commun à tous les groupes dans le sud du Gabon (Walker et Sillans 1962:259). L'organisation est assez similaire à celle de la Mwiri qui est réservée pour les hommes. L'initiation a eu lieu dans la brousse où les filles du même groupe d'âge, vêtu de feuilles, ont été séquestrés dans une cabane isolée. Ils ont eu à subir les épreuves physiques, qui sont trouvés dans toutes les initiations secrètes, en particulier la sensation de brûlure persistante d'une sève irritante jeté dans leurs yeux. Le lancement a été orchestré par la «mère de la Ndjembe ', qui avait hérité de ce pouvoir de sa propre mère [fig. 6]. Elle était vêtue de nappes blanches et brandit une épée en bois. Les initiés sont évidemment tenus au secret. Le Ndjembe existe toujours dans Mayumba et Murindi.


Les hommes et le commerce
Dans l'ancien temps, après la période primitive où ils portaient des vêtements faits à partir d'écorce battue (Katu), les Punu et leurs voisins du Sud Gabon Rafia vélin (dinyimba) en longueurs de tissu mesurant environ 100 par 80 centimètres. Ces «carreaux» de «raphia étaient cousus ensemble dans des pagnes ou des toges et décoré de perles de verre importées (misangd). Artisanat Punu incluent la sculpture des masques en bois (bitengi), des statues (Kosi) et des selles (mboluku).
La tradition orale veut que les Punu et les Lumbu avaient des esclaves. Ils étaient soit des prisonniers de guerre ou de délinquants (les adultères, les meurtriers, les gens qui n'avaient pas payé les amendes rituel, etc) condamné par les sociétés secrètes ou les chefs.

Les origines punu

Ndinge, Ilahu et Ngeli sont tous des hommes et se trouvent êtres les ascendants des punu.

Les origines des punu sont assez controversées, mais nous pouvons retenir que les punu viendraient de Bunguri Kassai suite à des guerres , par la suite ils ont fondé Ndunde, puis ils arriverent a Divenié au XV e siècle et de Divinié ils se sont séparés avec les quatres clans en prenant des trajets différents. Ils ont cohabité avec les lumbu et les vili. Ils trouvèrent les Lumbu sur cette région. Les vilis vinrent par la suite trouver les lumbu et les punu installés sur cette partie, region du mont fuari.

Les lumbu et les vili dirent au Bujala:
" partez mais sachez que nous avons la grand mère Kakamueka. Kakmueka désigne le lieu actuel de séparation entre les vili et les lumbu."

Kaka Moueka serait actuellement le lieu de separation des Bujale et les villi et lumbu. Il se situe sur la rive droite de la riviere Kouillou.
Selon Mbumb Bwass les punu sont assimiles aux intrepides Kagas, Ces Bajags, nous dit-il : Issus de :

"La race nilotique Kwafi- Massai du haut Zambeze." Thèse qui reste à confirmer. Selon Mbum Bwass les jagas sweaient les ancetres des Bavili, bayombe , Bakunyi, Bavarama, Batsangui, banzebi, Massangu, Bapunu, Balumbu, Gisir rt Bavungu, Bayaka de Sibiti komono.''


Ils auraient migré par Kembele, Dungila, Ilumbu, Uga-i-muru-mutu, Kande, Nguengé, Il seraient sortie sur la plaine du Gabon par le mont fuari. Certains punu longèrent la cote et d'autres pris la direction de la plaine de la Ngounié et de la Nyanga.

Les ancêtre des punu étaient Bouanga et Ndinga, ils engendraient Ilahu, Ilahu engendra Ngéli, Ngéli Ilhau aurait été poursuivi pour avoir commis des assassinats. Dans sa fuite il serait réfugié dans le creux d’un énorme arbre appelé Ilunga-I-Murumba, Ngheli auraient engendres neufs filles qui seraient les ancetres des clans matrilenaires: ce sont les clans
Dikanda, Micimba, Bujala, Bumueli,Micumba, Dijaba, Dibamba di Kadi,Mululu et Ndingi.

Ils sont à l'origine au nombre de neuf , mais pour diverses raisons (recherche d'un parent, fuite devant un danger, conflits, incestes, décès..).

Makame-Ma -Ngéli ancêtre Dikande
Ilebu-I-Ngéli ancêtre Bujale, est la seule fille.
Bundu-Bu-Ngéli ancêtre Micimba
Mueli-Ngéli ancêtre du clan Bumueli
Munciegu-Ngéli ancêtre Dijaba
Mumbice-Ngéli ancêtre Micumbe
Ubindu-U-Ngéli ancêtre du clan Dibambe Kadi
Murali(Ncambe-Ngeli) ancêtre Ndingi

Cette liste demeure incomplète car il n'y a pas l'ancêtre des Badoumbi.
Les premiers villages de la région du mont Fuari sont Ilumbe-i-murumbe, muvanga, Mube et Dibendu.

Le groupe qui 'set installes aupres des courants d'eaux au sortir de la region de Diveni, pres du mont fouari sont les micumba ,les Dikanda, les Dingi, les Badumbi, les Budjala, les Bayambu, les Micimba, les Dibamba-Kadi et les Bumuéli.

Les Micumba à leurs arrives ont occupés deux espaces en terres gabonaises . L'un situé a les de la foret ( Il s'agit des Jungu Pasi)et l'autre( Ilabu, MIcumba Etubangi) a l'ouest de la region draine par la Dunyeni et Muyutsi, tous deux affluents de la Nyanga.

Les autres ont parcouru la zone entre le Mukalaba Duhungu et la Duiyni et sont venus à la savane de diboca. Ce sont les Mubanda Yangu, les Babetsi( ou fumu-tsi-babetsi) les Mombi et les Mussanda.

Les Dikanda et les Ndingi qui ont constitué les dernières vagues de cette première occupation territoriale ont longé la dugnenyi pour s'installer en ce qui concerne les premiers pour s'installer dans la région de Mukalba-Ganci. Les seconds ont traverse la régions compris entre la Duyenyi et la Duyini pour construire leur village dans la savane arrosée par la Babonda et la Dibotsa.

Quant aux Badoumbi ils ont suivi la Nyanga pour s'implanter dans la savane de Mongu, au delà de la Mohutsi ainsi que vers les confluents des deux Mukalba, en direction de la Duami.

Les groupes d'émigrants qui ont suivi la Ngounie et ses affluents sont membres des clans Bujala, micimba, Dibamba Kadi,Bayambu et Bumueli. Quant aux Micimba et aux Dibamba Kadi, ils parcoururent la région de savanes par la Dubolu. Les Mitsimba s'installèrent non loin des Bujala, alors que les Dibamba-Kadi occupèrent l'espace situe entre la Bipungi et la Dola.

Parmi les deux vagues de migrations au compte du clan Budjala ( l'un des premiers arrives en terre gabonaise ), l'une s'engagea dans la plaine Nyanga -Uvembi, son avancée dans cette région produit son établissement entre la Dubeci et la Yaga. A l'opposite l'autre s'avança dans les abords de la Dola ainsi que dans les savanes arrosées par la Ubolu, tous les affluents de la Ngounié.

Comme les Bujala les Bayambu prirent deux directions entre. La première conduisit dans les plaines côtières de Mubu-Nguimbi(océan Atlantique) eau contact des Varama et des Lumbu ou ils s'implantèrent la seconde les achemina du cote de la rive gauche de Ngongu affluent de la Ngounié ou ils établirent leurs villages.

Quant au Micimba et aux Dibamba -Kadi , ila parcoururent la regiond e savane baignee par la dubolu.Les Micimba s'installeresnt pas loin des Bujala alors que les dibamba Kadi occuperent l'espace situe entre La Bipungi et la Dola.

Enfin les Bumweli partis de Mangeli, et Ilohu, arrivèrent d'une part sur la Ngounié et d'autres part sur la Nyanga.Ceux qui suivaient la vallée de la Ngounié partagèrent avec les Bujala et dibamba-kadi ainsi qu'avec les ethnies Tsogho, les terres de la rive droite de ces rivières et ses affluents (la Muboti, la Rembu).


"Bujaja ufuna na teri", : les Bujala sont aussi nombreux que les graines de courges. C'est egalement le cas des Jungu Passi , issus du clan micumba qui possedaient des nombreux pygmés.

Selon certain clans, notamment les Junga Passi, les Bujala, les Dikanda, les Micumba, les Ndingi, ce peuple qui leur a servi de guide de compagnons au cours de leurs migrations leurs est rattachés par des liens de servitude.





Source: Koumba-Manfoumbi.


A la une


Suite à la censure du clip vidéo de l’un des titres du maxi single intitulé « L’un et le multiple », l’artiste Regis Divassa a accordé une interview à neufradio.com pour expliquer les raisons de cette censure. Nous vous publions in extenso cette interview. Retrouvez très prochainement sur notre site la vidéo du titre « apologie d’une vie »


Votre maxi single est sorti, mais vous avez des difficultés pour faire passer vos clips vidéos quelles en sont les raisons ?

Il faut dire que j’ai démarré avec un titre qui n’est même pas un titre fard, c’est un morceau qui s’appelle « l’apologie d’une vie », j’ai sorti la vidéo mais malheureusement la vidéo a eu quelque problèmes pour passer dans certaines de télévision di-t-on que les paroles sont trop explicites et que je dénonce certaines choses qui ne devrait pas être dites ici au Gabon.

Ce sont seulement les paroles qui sont censurés ou les images du clip video ?


Il faut dire que c’est surtout les paroles qui sont censurés, d’aucun m’ont dit de faire des cuts (qui veut dire une coupure, un bip, lorsque on veut par exemple dire le mot école vous le remplacer par un bip) mais moi je ne veux pas, parce que ce n’est pas ma réalité, je pense qu’il faut laisser les gens dire des choses comme ils sont et telles qu’ils sont et c’est comme ça que le pays devrait marcher.


Qu’est ce que vous dénoncez exactement que dites vous dans ce maxi?


Je parle des années 90 ou l’on a connu des émeutes, je ne cite pas les choses telles quelles je le fais d’une manière violée peut être la métaphore choisi dérange pour ce qui comprenne trop vite les choses, je suis un artiste très engagé et fière de l’être.

Quelles sont les thèmes abordés dans ce maxi single ?

Je parle des inégalités, des injustices, des phénomènes sociaux tels que le kongossa (ragots) que les gabonais ont prit comme 3ème langue, nous avons des exemples tous les jours du kongossa qui est fait autour des artistes ; je parle du vécu…Je ne fais pas seulement dans la dénonciation c’est le poète qui a dis que « si tu chantes arrêtes toi un moment si tu danses arrêtes toi … » il ya une chanson qui fait danser dans le maxi comme « Dans les bacs ».

On vous a censurés, alors quel sont vos projets et qu’est ce que vous envisagez faire ?

Je passe par tous les moyens possible, pour pouvoir faire passer mon message, il n’ya pas que la télévision, on est aujourd’hui à l’ère de l’internet et je viens par le biais de votre site pour faire passer mon message. Je dois démarrer une campagne de sensibilisation pour dire aux jeunes de se prendre en main c’est le système D les jeunes doivent se débrouiller en essayant de réveiller les talents endormi tels que l’art du graffiti, de la parole…, faire le tour des lycées ouvrir des clubs de réflexion. La musique hip hop sert de relaie au jeunes pour comprendre certains fléau et de les éradiquer.

Dans toutes vos chansons vous parlez toujours d’Avéa ou vous vivez, est ce que les jeunes de votre quartier vous soutienne ?

Oui les jeunes me soutienne il faut dire que le quartier Avéa regorgent de plusieurs talents a l’exemple du footballeur Eric Mouloungui qui est sorti d’Avéa, Mackjoss… « c’est un foyer de talents » c’est le seul quartier qui peut rivaliser avec la sablière.

source: neufradio.com

Les larmes de tsiana de sylvain Nzamba




Orpheline de mère dès l'âge de quatre ans, maltraitée et transformée en esclave par sa belle-mère, c'est à neuf ans que Tsiana découvre tout sur sa mère. Elle doit sa libération de cet univers carcéral à un général de police, alors neveu de son père qui viendra, tel un messie, donner une nouvelle destinée à sa vie. Mais dans cette nouvelle famille où luxe rime avec abondance, Tsiana fera une scolarité brillante avant de regagner la rue, battue et violée par son tuteur.

" Voilà que tout à coup, tu m'as égarée en plein chemin. Tu m'as plaquée devant une réalité que je ne pouvais jamais imaginer de toi. Tu es passé d'un père adorable en un sadique impitoyable et insatiable. Comme une vulgaire prostituée capturée au petit matin par un groupe de bandits assoiffés de sexe, tu as contribué à lessiver de ma mémoire tous les bons souvenirs qui s'y étaient fièrement gravés en si peu de temps. Il ne me reste plus que cette image sombre et traumatisante d'un père changeant, inhumain et dangereux."
Comment trouvez vous le comme back de communaute black great ou pas?

APPEL DE L'ETRANGER

POSTEZ VOS COMMENTAIRES POUR QUE NOUS RESTIONS EN CONTACT. QUE NOS TRADITIONS NE DISPARAISSENT PAS. VOS SUGGESTIONS AUSSI SONT LES BIENVENUES.


ENVOYEZ NOUS AUSSI VOS VIDÉOS DU VILLAGE, DES CÉRÉMONIES EN YIPUNU, CONTES ET POESIES.


PUNU OU AMIS DU PUNU DE LA DIASPORA CE SITE EST UN MOYEN DE RESTER EN CONTACT.


KEEP IN CONTACT. KEEP IN TOUCH.

VOICI MON EMAIL mujabitsi@hotmail.com

L'EPOPEE DU MUMBWANG

Mubwanga raconte l'histoire d'un héros extraordinaire, héros éponyme allant à la recherche de sa sœur Maroundou ma de Nzambi, mariée à Dybourou Kasse le monstre. Après une longue pérégrination à la quête de sa sœur, après des combats dont il sort toujours victorieux. Mubwanga ramène sa sœur au village à la grande joie de ses parents. Le texte relate de manière implicite les rapports interhumains et le fondement de la matrilinéarité chez les Punu du Sud du Gabon.
Kwenzi Mickala a su rendre dans une langue simple l'oralisation du texte originel en reformulant de manière habile dans sa traduction la mise en scène du performeur de la parole, les chants, les répétitions, l'action dialoguée et les répons traditionnels.
Pierre Monsard Siégu sur le
Mubwanga, de Jérôme Kwenzi Mickala, 

Quelques noms punu

BIBAL- BI-MAMBOUNDOU-MA NSIENGI
MIHINDOU-MI-KOGU
BOULINGUI-BU-KOMBILE
KASSA-DJI-MALOU
MIKALA-MI-KYIELI
MAGANGA-MA-KOUMBE
BOULINGI-BU-KOMBILE
MHINDOU-MI-ZAMBA
BABIL-MA-MUSSIRU
MANDUKU-MA -MUKAGNY
MAGANGA-MA kASS BA NDING
MAGANGA-MA-MBUJU- WISI


DANS LA RUBRIQUE COMMENTAIRE POSTEZ D'AUTRES NOMS

Catalogue

Le style bajag est un style qui mélange nature sauvage et modernité, rustique et raffinement, tradition et innovation, c'est un all-out quincenaria, français catholique, protestant américain de l'alliance chrétienne et cultures natives. C'est un ongoing and never-ending, un esprit d'aventurier capturé dans le film ou vas-tu Koumba? Le style bajag est aussi décrit comme simple est beau et moins c'est beaucoup.

Le style commence avec le chapeau fedora ou le béret révolutionnaire cubain.
Dockers Herringbone Fedora

Dockers Herringbone Fedora

Lire plus
Les marques
  • Steston
  • Jhon Henry
  • levi's
  • wrangler


Notre coup de cœur pour les chaussures banana blues
  • Banana
  • Laredo
  • Caterpilar

Les Parfums
  • Stetson
  • Paul Gautier



Levi's ® Overall



Dirty Jobs - mikeroweWORKS Short Sleeve Poplin Coverall

John Henry Long Sleeve Woven Shirt with Tie

Levi's ® 511™ Skinny Fit Jeans - Discontinued Washes

Route 66 Men's Destroyed Style Five Pocket Bootcut Jeans Pant

Basic Editions Women's Hampton Camp Shirt

Rider Women's Copper Button V-neck Cropped Jacket

Lee Modern Fit Denim Jacket



Wrangler Ultimate Riding Bootcut Jean

John Henry Long Sleeve Woven Shirt with Tie



Timberland Pro Series® Industrial



Timberland Pro Series® Denim Shirt

Caterpillar Hooded Sweatshirt

Caterpillar Trademark Crewneck Sweatshirt



Jean Paul Gaultier 3.4 Oz Eau De Toilette Spray For Women

Jean Paul Gaultier 3.4 Oz Eau De Toilette Spray For Women

Jean Paul Gaultier 2.5 Oz Eau De Toilette Spray For Men

Jean Paul Gaultier 2.5 Oz Eau De Toilette Spray For Men

Jean Paul Gaultier Classique Eau de Toilette Natural Spray, 1.7 fl oz (50 ml)

Jean Paul Gaultier Classique Eau de Toilette Natural Spray, 1.7 fl oz (50 ml)

Stetson Gift Set

Stetson Gift Set



Stetson Omni Coffret

Stetson Omni Coffret

Sold by Sears



Jovan Musk For Men 3 Oz Deodorant Stick



Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89704

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89704

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89706

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89706

Caterpillar ® Faze - Dark Beige

Caterpillar ® Faze - Dark Beige



Fubu Plush 1 Oz Eau De Parfum Spray For Women

Fubu Plush 1 Oz Eau De Parfum Spray For Women


Banana Blues Men's Lodi - Tan
Laredo Trucker Side Zip 7 in.

Laredo Trucker Side Zip 7 in.



Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Chukka 500-8 - Black Full Grain Leather

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Chukka 500-8 - Black Full Grain Leather

Rustler Nox - Black

Rustler Nox - Black

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Oxford 510-8 - Black Full Grain Leather

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Oxford 510-8 - Black Full Grain Leather

Dan Post Boots Men's Mignon R Toe - Black

Dan Post Boots Men's Mignon R Toe - Black

Rocky Boots Men's 7" Zipper Paraboot 2091 - Black Leather

Rocky Boots Men's 7" Zipper Paraboot 2091 - Black Leather


Dr. Martens 8836 EH

Dr. Martens 8836 EH


Mt. Emey Men's 504 - Black

Mt. Emey Men's 504 - Black


Adidas Samba Vulc - Brown

Adidas Samba Vulc - Brown

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Potter - Black

Giorgio Brutini Barry-Dark Brown

Giorgio Brutini Barry-Dark Brown

Brass Boot Men's Alfredo - Black Deerskin/Leather

Brass Boot Men's Alfredo - Black Deerskin/Leather

Converse Unisex Chuck Taylor® All Star® Extra High Top Shoe - Red

Converse Unisex Chuck Taylor® All Star® Extra High Top Shoe - Red

Impulse Men's P5076 - Savannah Bark Nap

Diadora Men's LX K II MG 14 - Ferrari Red/White



pa Calf

Rocky Boots Men's Ride Square Toe 2798 - Sage/Cayenne

Rocky Boots Men's Ride Square Toe 2798 - Sage/Cayenne


L.B. Evans Men's Duke Opera - Burgundy Leather-s

L.B. Evans Men's Duke Opera - Burgundy Leather-s

Justin Bay Apache Western Boot--Brown

Justin Bay Apache Western Boot--Brown

Pro Line Men's Green Rubber Knee Boot

Dan Post Boots Men's Teju Lizard R Toe - Black

Dan Post Boots Men's Teju Lizard R Toe - Black

Aetrex Men's Gramercy Fisherman Sandal - Black

Propet Men's PedWalker 9 - Black

Propet Men's PedWalker 9 - Black

Drew Men's Tracker - Brown Nubuck

Drew Men's Tracker - Brown Nubuck

Zapato Men's Oxford 1810 - Black

Zapato Men's Oxford 1810 - Black

Skechers Men's Devered - Dark Brown

Skechers Men's Devered - Dark Brown

Dr. Martens Gunby ST 6 Tie Teak

Dr. Martens Gunby ST 6 Tie Teak

Banana Blues Men's Rattler - Black

Banana Blues Men's Rattler - Black

Adidas Samba Vulc - Brown

Adidas Samba Vulc - Brown

Lugz Drifter - Wheat

Lugz Drifter - Wheat

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Lodi - Tan

Banana Blues Men's Lodi - Tan