L'autre vérité de Mocabe

Dans le sud du Gabon dans la région par Moabi au nord et au sud et la haute Ngounie à l'Est et les tandu montagne à l'ouest. Leur chef Mavurulu dans le quartier general était basé à Kumeramba Murundi et à Mokabe ont fait plusieurs attaques aux Européens entre 1907 et 1910 les causes étaient conflits d'intérêts avec commerçants africains et abus des concessionnaires européens.

Capitain Curault arrivait à Mokabe en Juillet 1906 ayant successivement échoué trois fois ils se retiraient à Tchibanga pensant qu'ils allaient coupé la route de moabi station depuis Tchibamga.

En novembre capitaine Meillour qui s'était distingué dans la guerre avec les Mitsogho voyagait de Moabi à Doussala pensant atteindre Kumeremba et Murundi. Mais à la fin du mois son progrès a été stoppé par 11 attaques successives punu.

La philosophie

Le but de ce site est avant tout de partager et discuter par rapport à la philosophie, ou encore discuter comme les anciens le faisaient.

La philosophie punu consiste dans l'art de s'efforcer de penser clairement et avoir une certaine distanciation de pensée par rapport à la connaissance. En cela la philosophie nait du doute, ou encore du scepticisme philosophique.

Parmi les grands maitres punu de cette philosophie on citera Mulungui-Mutu-Malongu, Moukagni Dyatelm, Monsard, Jacques Boucavel, Magang Pierre Edgard allias Ma Mbuju Wisi-Mbumb, Bwas Florent, Za Mateki, Kwenzi Mickala, Mackosso Flore, MOUSSIROU-MOUYAMA Auguste, Divassa Nyamat.

Le concept le plus important est le boutou la grandeur de l'esprit, la notabilité et la dignité punu, la fierté de son passé, de son histoire et de ses origines punu comme Annie Flore Batchiellilys le fait bien dans son chant gnangule fière d'être une petite fille de Nyonda. Les Moudoumbes sont les dépositaires de cette philosophie.

Que signifie pour les punu être heureux? Quels sont les origines de ce monde? Voici les questions que nous devons nous efforcer de répondre. Il poursuit le bunana et le boutou.

Le but ultime de cette philosophie est le boutou punu, l'esprit critique, de générosité en un mot la grandeur d'esprit incarné dans l'ARETE Grec. Il existait une corporation de philosophes autrefois appelé Evovi chez le punu qui est le Ndjego chez les massongo, cette corporation tends à disparaitre .

Que signifie pour vous le Boutou?

Dibaku et de Defunzu dans le bon vieux temps

Mode négro tropicale



La mode Négro-tropical
Mode rétro classique , inspiré par le groupe de Mackaya Mackjoss des années 1970,influencée par les tendances hippies et cubaines. Le béret marron révolutionnaire Havane donne de l'allure aux vêtements.

Le mariage coutumier

La conclusion d'un mariage traditionnel se déroule obligatoirement au domicile du père de la fiancée. C'est au père que s'adresse le prétendant qui demande la main de sa fille. Le père est souvent entouré , dans ce cas , des membres de la famille ou de son clan. Les oncles maternelles de la fille peuvent assister, mais ils n'ont pas voix de chapitre. Ils 's assurent cependant que le prétendant n'appartient pas au même clan qu'eux. Le père vérifie aussi le clan paternelle du prétendant qui ne doit pas être identique au sien. Les oncles attendent tout simplement que le père de la fille leur donne une part de la dot quand il a fini de marier sa fille. Les vérifications préalables sont d'une importance capitale car le mariage est impossible en cas de similitudes.

Si le prétendant est du même clan maternel que le père de la fiancée, elle devient sa fille.

Si le prétendant est du même clan maternel que les oncles maternelles de la fille, cette dernière devient sa sœur.

Si le prétendant et la fiancée ont le même clan paternel, ils sont frères et sœur.

Le clan maternel se nomme IFUMBE tandis que le clan paternel se nomme ITADJI.

La procédure adoptée prend généralement le schéma suivant:

Tout se passe au domicile du père de la fiancée c'est à lui qu'on adresse . Il est entouré de son clan maternel. Le fiancé est assisté de oncle maternel et de quelques autres membres de son clan . Le mariage est ici la rencontre de deux clans qui obéissent tous aux principes du matriarcat.

L'oncle maternel du financé est le porte parole autorisé de son neveu. Il peut arriver qu'on choisisse quelqu'un d'autre en l'absence de l'oncle. Le père de la fiancée utilise souvent un porte parole qui peut être membre de sa famille ou quelqu'un d'autre.

Tout le monde étant aussi, porte parole du père se lève, lance un salut général à toute l'assemblée. Il décline son identité complète et demande ensuite au camp du fiancé les raisons de sa venue dans ce lieu. Précisons que décliner l'identité complète consiste à dire à haute voix les éléments suivant: Son nom, le nom de son père, le nom de sa mère, le clan du père se père, le clan du père se mère, le nom de son village.

Le porte parole du fiancé se lève à son tour et décline son identité complète. Il dit à l'assistance qu'il était en forêt pour chasser et qu'il a poursuivi un animal qui est rentré dans cette concession. Il reprend sa place.

le porte parole du père de la fiancée se lève à nouveau pour demander au porte parole du fiancé de designer du doit l'animal qu'il a suivi.

Le porte parole du fiancé se lève encore et cherche du regard la financée qui désigne du doigt si elle est là. En cas d'absence , il se contente de citer son nom, le nom de son père et le nom de sa mère. Il arrive que la fiancée soit volontairement cachée par ses parents afin de la faire chercher pendant un instant par le camp du fiancé, mais ce n'est qu'un jeu,..

Après cela la fiancée est sortie de sa cachette pour venir s'assoir sur un banc placé à côté de son père ou de sa tante paternelle.

Le porte parole du fiancé se lève et dit qu'il souhaite acquérir l'animal qu'il a suivi. Il tend un billet de cinq mille franc à la fiancée. Cette dernière prend et le remet à son père. Ce geste signifie qu'elle accepte la demande de sa main. il est évident que des démarches précédentes permettent d'arriver à ces conclusions faciles.

Le père remet un autre billet de cinq mille francs a sa fille pour aller le tendre au porte parole du fiancé. ce dernier le prend pour le remettre au fiance qui le transmet a son tour a son oncle maternel. Après ce geste, l'assistance applaudit. La première étape est donc franchie.

Le porte parole du père de la fiancée se lève pour demander a l'autre porte arole"d'entrer dans la maison et d'en sortir. cette expression signifie montrer de quoi il est capable , autrement dit présenter la dot.

Le porte parole du fiance se lève et demande a ses membres de déposer tous les éléments de la dot au centre de toute l'assistance. Il se met a détailler élément par élément en présentant successivement:

  • Un service de table comportant , deux cuillères, deux fourchettes, deux couteaux, deux verres;
  • Deux sacs de sel marin
  • Deux têtes de tabacs en feuilles
  • Deux moustiquaires
  • Deux Machettes
  • deux haches
  • Deux cuvettes de ménages
  • Deux seaux
  • Deux marmites en fontes
  • Douze liqueurs dont six modèles différents
  • Quatre casiers de litres de vin rouge
  • Quatre casiers de bière
  • Quatre casiers de jus de fruit
  • Douze pagnes imprimes de six yard chacun
  • un costume et un chapeau
  • Une paire de chaussures
  • Un mouton ou son équivalent en argent
  • Une somme de trois cent mille francs en espèces

Il est à noter que cet exemple de dot correspond à la période actuelle faisant usage de la monnaie et de produits manufacturés. La dot dans les temps anciens étaient composée en grande partie de moutons, de poulets , nattes, de paniers, de haches ou de couteaux forges localement, de marteaux et d'enclumes, de raphia, vin de miel , de marmites en terre cuites, de calebasses etc...la plus part des éléments e la dot sont donnes en quantités divisibles par deux enfin de faciliter entre le clan paternel et maternel de la fiancée.

le costume , le chapeau et la paire de chaussure sont réservés de droit au père de la fiancée.

Chaque élément de la dot a une signification particulière qui marque le respect de la famille du fiancé pour celle de la fiancée.

La dot étant complètement présentée, si aucun complément n'est exige, le frère cadet du père ou bien son neveu prend la fiancée par la main et va la remettre symboliquement à l'oncle du fiance. Elle prend place au siège pose à côté de lui.

La famille du fiancée est ensuite invitée à un grand repas prévu pour la circonstance.

Apres le repas , la famille du fiancée retourne chez elle sans la mariée qui sera accompagnée une semaine plus tard par sa famille . cette dernière apporte surtout des provisions alimentaires a la belle famille de leur fille. En ville, il s'est installé l'habitude de fournir du linge de maison et des ustensiles de ménages au nouveau couple.

Quand la mariée est accompagnée au domicile de son époux , une petite cérémonie rituelle de bénédiction du couple y est organisée par les tantes de la mariée, pour terminer , des conseils sont prodigués aux couples par les deux familles.

Dans cette conclusion du mariage on peut remarquer la place centrale du père du côté de la fiancée et celle de l'oncle maternelle du côté du fiancé. Ceci montre que c'est tout le clan du fiancé qui vient épouser la femme car l'oncle maternelle symbolise le chef de clan.

Le père de la fiancée qui est en est le géniteur , je dirais même "propriétaire" se trouve aux premières loges sans que le frère de son épouse vienne lui réclamer une parcelle de ce privilège.

L'oncle maternel de la mariée reprend sa place de responsable de clan après la cérémonie de mariage , c'est à dire au moment du partage de la dot entre clans paternel et maternel de la mariée. Cependant , l'oncle ou son représentant est tenu d'être présent à la cérémonie du mariage car il prendra la place du père en cas de divorce.

AUTRES ARTICLES SIMILAIRES
Mariage coutumier en pays punu
Diwela
Mariage coutumier



Source : Nza Mateki, Nzamba Martin, contes et débat traditionnel chez les punu.

Les grands maitres

Le but de ce site est avant tout de partager et discuter par rapport à la philosophie, ou encore discuter comme les anciens le faisaient.

La philosophie punu consiste dans l'art de s'efforcer de penser clairement et avoir une certaine distanciation de pensée par rapport à la connaissance. En cela la philosophie nait du doute, ou encore du scepticisme philosophique.

Parmi les grands maitres punu de cette philosophie on citera Mulungui-Mutu-Malongu, Moukagni Dyatelm, Monsard, Jacques Boucavel, Magang Pierre Edgard allias Ma Mbuju Wisi-Mbumb, Bwas Florent, Za Mateki, Kwenzi Mickala, Mackosso Flore, MOUSSIROU-MOUYAMA Auguste, Divassa Nyamat.

Le concept le plus important est le boutou la grandeur de l'esprit, la notabilité et la dignité punu, la fierté de son passé, de son histoire et de ses origines punu comme Annie Flore Batchiellilys le fait bien dans son chant gnangule fière d'être une petite fille de Nyonda. Les Moudoumbes sont les dépositaires de cette philosophie.

Que signifie pour les punu être heureux? Quels sont les origines de ce monde? Voici les questions que nous devons nous efforcer de répondre. Il poursuit le bunana et le boutou.

Le but ultime de cette philosophie est le boutou punu, l'esprit critique, de générosité en un mot la grandeur d'esprit incarné dans l'ARETE Grec. Il existait une corporation de philosophes autrefois appelé Evovi chez le punu qui est le Ndjego chez les massongo, cette corporation tends à disparaitre .

Que signifie pour vous le Boutou?


Ouvrages
Kwenzi Mickala,Jérôme Mubwanga

MONSARD, Pierre, « Jean Paul Léyimangoye : Olendé ou le chant du monde », in Revue Notre librairie, n°105, avril-Juin 1991, Clef, Paris, p. 163-164.

MONSARD, Pierre, « La Caravane de l’U.D.E.G. », in Africultures, n° 36, mars 2001, p. 20 .

MONSARD, Pierre, « Histoire d’Awu, de Justine Mintsa », in Africultures, n° 36, mars 2001, p. 22 .

MONSARD, Pierre, « Mubwanga, de Jérôme Kwenzi Mickala », in Africultures, n° 36, mars 2001, p. 23 .

MOUSSIROU-MOUYAMA, Auguste, « Pierre-Edgar Moundjegou-Magangue : Ainsi parlaient les Anciens », in Revue Notre librairie, n°105, avril-Juin 1991, Clef, Paris, p. 172.

MOUSSIROU-MOUYAMA, Auguste, « La littérature gabonaise des années 80. La tentation de l’histoire et les détours du langages. Esquisse pour une lecture sociolinguistique du fait littéraire francophone au gabon », in Annales FLSH-UOB, n°7, mai 1992.

Quelques expressions punu

u silama bada demeurer allongé, se dit d'un grand malade.

misu badi
les yeux fermés

Mabika a si bula isanga na kanda , MABIKA a cassé le vase express.

Masiga nzi bengunu na mabika ikuma Nyambi. Hier j'ai rencontre Mabika fortuitement.

Inzi i Makana I futsugu
le visage de Makana est envahi de bouton

Putu tsi funu ilima yeyi le maïs abonde cette année.

Mandilu a ge garu n'o gunga Mandilu est tout a fait espiègle.

itsaka campement.....

itsoruru i ngebi enfants paresseux...

itsalala renard africain...

dzumbi hache

dyeku insouciance

di nzimba espièglerie

u tsi duku dibaku di ibonga

I-bambila
abcès

Grammaire en punu

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/jafr_0037-9166_1940_num_10_1_2490

Best of collections

La mode Négro-tropical
La mode Djaloungou
La mode Ultra chic Ikokou
Align Center
La mode C.I

Coupé décalé chinois punu

Lire la suite
Voir catalogue





Le cri du crime


Moughi, cité orpheline et sans âme, sale et corrompue, visage honteux d’un pays d’Afrique victime de son gouvernement sanguinaire. Reporter pour un journal d’opposition, Dazo Mbingui dénonce un trafic d’organes destiné aux gris-gris des hautes sphères du pouvoir. Traqué par les autorités, jusqu’où ira-t-il pour faire éclater la vérité?