Dictionnnaire punu


De A à E

A
abi (pl): ces, celles, ceux-ci, ceux-là, celles-ci, lesquel(les), ex: bo bikutu abi (prends ces vêtements); bikutu abi ? (S'agit-il des ces vêtements [ceux-ci]?); bikutu abi ? (De quels vêments s'agit-il [lesquels] ?). N.B. : en fonction de la classe nominale (mu (sg)/ ba (pl) - mu (sg)/mi (pl) - i ou yi (sg)/bi (pl), etc.) du vocable concerné; dans tous les exemples que nous avons choisis il s'agit du vocable bikutu,(habits, vêtements) dont la classe nominale (pl) est bi-. Pour les vocables ayant d'autres classes nominales on obtiendra les résultats suivants: mu-/mi- : awu (sg)/ami (pl); i- ou yi-/bi- : ayi (sg)/ abi (pl); di-/ma- : adi (sg)/ ama (pl); etc.
abibi (pl): ceux-ci, ceux-là, celles-ci, celles-là. Pour d'autres formes: adidiamimiawuwu, etc.
awu (inv): inetrjection servant à exprimer le mépris, l'incapacité,
ayi (inv): interjection servant à exprimer la douleur, les remords, etc.
ayii (inv): mot-phrase pouvant se traduire en français: "Qu'est-ce que c'est ?" ou "Qu'y a-t-il ?" ou encore "comment?"

B.
Baa/ bee ! (inv): interjection pouvant se transcrire en français "oups !"
Baale (sg): grand-père, désignation affective du grand-père par son petit enfant; pourrait être l'équivalent du français papy. La forme plurielle, babaale, est très peu usitée.
Baale (sg), babaale (pl): balle, type de cartouche fabrication traditionnelle généralement utilisé pour abattre des éléphants.
Balu (sg), babalu (pl): ballon; emprunté au français.
Bare (sg), babare (pl) : bar dancing, bistrot emprunt au français bar.
Beenge (inv) : couleur rouge et toute ses variantes; mubeengi: personne négro-africaine claire de peau.
Benge (sg), babenge (pl): patate.
Bidughi/biduyi (inv.): vue trouble. Métaph. « …les ténèbres totales… ».
Bidunge (inv.) : les profondeurs, les bas fonds.
Bigari (inv.) : entrailles, intestins mot invariable, toujours au pluriel.
Bikooli (inv.) : cris, réclamation, plainte.
Birambi (inv.) : les soupçons; exemple: ane biraambi "il/elle est soupçonneux (se)".
Birangumunu (inv.)  : fait de citer les bienfaits de qqn.
Bitoli (inv.) : 1. Reproches ; vient du verbe utole : faire des reproches.  2. Cherche merde. Exp. Wu ghe gharu na bitoli. (Tu aimes les embrouilles !)
Bitsyami (inv.) : enterrement ou cimetière(s).
Boku (inv): coup de tête.
Budilu (inv): fer, acier
Buduke (inv): manquer d'intelligence; yiduke: personne sans intelligence.
Bufiere (inv): fait d'être prétentieux, hautain, etc.
Bukooli (inv.) : fait de faire du commerce.
Bukulu (inv): généalogie.
Bukulu (inv): variété de plante aigre de couleurs verte ou bordeau commestible communément appelée oseille; sa fleur sert à la fabrication du sirop ou du jus de bisap.
Bulawu (inv): folie.
Bulwalu (inv): fait d'être turbulent, manquer de sagesse, etc.
Buraandu (inv.) : ségrégation, séparation.
Buraangue (inv.) : tranquillité, paix. ( syn.): polu.
Butambe (inv) : terre, sol, poussière.
Busaambe (inv) : pilosité faciale (barbe, moustache et favoris)
Busine (inv), richesse, prospérité.
Bwaali (inv.) : terme générique désignant toute forme d’affection ou de maladie. Maali(pl). Bwali yi wi beeli ? 1. De quoi souffres-tu exactement ? 2. Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? (syn.): keendzu.
Bweeli (inv): l’après-midi ; ike bweeli : à nous revoir cet après-midi !

D
Deke (inv) : peu. (Syn): Pesu. Exemple: Mwaa deke (pesu) : très peu.
Demu (sg), bademu (pl.): démon, quelqu'un de maléfique, emp du français démon.
Diabu (inv.): le diable, Satan.
Diambu (sg), maambu (pl.): problèmes
Dibaale (sg.), babaale (pl.): homme, être de sexe masculin.
Dibabe (sg), mababe (pl): sourd ou sourd-muet.
Dibale (sg.), mabale (pl.): parasolier (essence arbustive des forêts équatoriales et tropicales).
Dibake (sg), mabake (pl.): marque, signe distinctif.
Dibaku (sg),  mabaku (pl.): faux pas, mégarde.
Dibange (sg), mabange (pl): joue.
Dibelu (sg), mabelu (pl) : cuisse. par extension, prostituée.
Dibeenyi (sg), mabeeenyi (pl): sein, mamelle.
Dideghe (sg), madeghe (pl) : sorte de poissons d'eau douce.
Dufubu (inv): défunt, feu...
Dufunu (inv): le prix, la valeur;
Dighale (sg), maghale (pl) : charbon de bois.
Digholu (sg), magholu (pl) : tabac.
Dighoondi (sg), magoondi (pl) : banane, bananier.
Dighumbe (sg), maghumbe (pl): cadenas.
Diighe (sg), miighe (pl) : termitière.
Dikaalu (sg), makaalu (pl)  :vélo
Dikabu (sg), makabu (pl) : portion.
Dikake (sg), makake (pl): main, paume de la main.
Dikeku (sg), makeku (pl): 1. molaire, 2. caries.
Dikolu (inv.) : sorcellerie, acte de sorcellerie.
Diku (sg), maku (pl): roche utilsée pour construire le foyer.
Dikulu (sg), makulu (pl): pied.
Dikuse (sg), makuse (pl): derrière la maison.
Dikondzi (inv), makondzi (pl): ananas.
Dikongu (sg), makongu (pl): lance.
1. Dikotulu (sg) makotulu (pl) : entrée.
2. Dikótulu (sg), makótulu (pl): genou
Dikuku (sg), (makuku (pl) : écorces d’arbres.
Dikulu  (sg) makulu (pl):
1. Roue : dikulu di lotu : la roue de la voiture ; dikulu di dikuumbi : la roue de l’avion ; makulu ma dikaalu : les roues du vélo.
2. Pied.
Dikuumbi (sg), makuumbi (pl) : avion.
Dikundu (inv) : sorcellerie, envoûtement, enchantement.
Dikutu (sg), makutu (pl) : poteau ou piquet pouvant servir à construire une barrière, un enclos.
Dikwaale (sg), makwaale (pl) : carpe.
Dikwili (inv): veuvage, période de veuvage.
Dikwilisi (sg) makwilisi (pl): idiot, cancre, simple d’esprit
Dikyelu (sg) : guerre, conflit armée ; mot très usité chez les Punu du Congo.
Dilaange (sg), malaange (pl): tarot.
Dilaghu (sg), malaghu (pl): fou, folle. Bulaghu : folie. Ulawughe : (vb) devenir fou.
Dilenze (inv) : mépris.
Dilime (sg), malime (pl): lime.
Diloondu (sg,) maloondu (pl) : débarcadère, barque.
Diloongi (sg), maloongi (pl): conseil, recommandation.
Dimengi (sg), mamengi (pl): forme rouge du soleil.
Dine (sg), mine (pl): nom.
Dinoonge (inv): entente, accord; par extension: amitié. e
Dinu (sg), minu (pl): dent.
Diraangi (sg), maraangi (pl) : fesse, postérieur.
Dirangulile (sg), marangulile (pl) : bienfait accordé qui suscite l’admiration ou la louange.
Diroonde (sg), maroonde (pl) : amant.
Disaku (sg), masaku (pl) : campement.
Disale (sg), masale (pl) : rosée.
Disambu (sg), masambu (pl) : sardine.
Disyale (sg), masyale (pl) héritage (mot le plus souvent au sg, masiale, le pl, est peu usité.
Disyere (inv): épilepsie.
Disuku (sg), masuku (pl) acclamations; exemple : usighe masuku, traduction: acclamer.
Ditaghe (sg), mataghe (pl) : poisson courant.
Ditambi (sg) matambi (pl): ensemble constitué par les orteils, le coup de pied, la plante du pied et la talon ; tsi ditambi : la plante du pied.
Ditange (sg), matange (pl): fontaine publique ou robinet.
Ditengu (sg), matengu (pl): revenant, fantôme, spectre.
Ditoghu/ ditowu (sg) matoghu/ matowu (pl) : natte à coucher.
Dituudji (sg), matuudji (pl): oreille.
Dituumbe (sg), matuumbe (pl) : dispute, bagarre, lutte.
Ditsughe (sg), matsughe (pl): à l'origine, motte de terre servant à poser la marmite; puis tout support sur lequel on peut poser un objet contenant des aliments à cuire ou de l'eau.
Divuvu (sg), mavuvu (pl): gorge.
Diwavi (inv) : jalousie (se dit d’une femme ou d’un homme jaloux ; possessivité).
Djulu (inv): hauteur; par extension, le ciel.
Doli (sg), badoli (pl) : argent; mot emprunté à l’anglo-américain dollar.
Dubaange (sg), mbaange (pl) : noix de palme ou bourses.
Dubaandze (sg), mbaandze (pl) : flèche,
Dubaandzi (sg), dubaandzi (pl): côtes, côté.
Dubandzi (sg), babandzi (pl): mouche.
Dudjabu (inv): la connaissance.
Dufu (inv.) : mort, décès.
Dufubu (inv) : défunt. Syn. Mvuumbi/mfuumbi. Par respect pour leurs morts, les Punu ne prononcent leurs noms dans les conversations ; ce mot est alors employé comme substitut nominal.
Dughadji (sg), maghadji (pl): feuilles, feuillage.
Dughumunu (sg), kumunu (pl) : sorte de châtaignes.
Dukane (sg), bakane (pl) : irruption cutanée comparable à la gale.
Dumbulusu (sg), mbulusu (pl): petite insect volant de la famille de la mouche.
Dumungi (inv): brouillard, brume; métaphorique: confusion, absence de discernement.
Dungaanzi (sg), ngaazi : racine.
Dungatsi (sg), ngatsi (pl) : noix de palme.
Dungeli (inv): clitoris.
Dunyuru (sg), manyuru (pl) : corps.
Duroondu (inv) : amour, affection, tendresse.
Duru (sg), nyuru/nyutu (pl) : cuillère.
Dusaambu (sg), tsaambu (pl) prière, invocation ;
Dutsi (inv) : éternuement.
Dutsine (sg), batsine/tsine (pl) : poux.
Dutsongu (sg), batsongu, tsongu (pl) clou.
Duumbu (sg), nyumbu (pl) : chant, cantique.
Duvutu (sg), putu (pl) : maïs.
Duvuve (sg), puve (pl): raffia.
Dyaki (sg), maki (pl): oeuf; autre possibilité: dikedji (sg), makedji (pl).
Dyali (sg), mali (pl): citron.
Dyambu (sg), maambu (pl): problème, affaire. A). dyambu yi ? « qu’est-ce qui se passe ? » ou « qu’y a-t-il ? » - maambu ma manyuru maami : « ce genre de chose n’arrive qu’à moi » ; « une fois de plus, il fallait que ça tombe sur moi ». B). Mambu : nom propre très répandu dans le sud du Gabon et du Congo ; on le retrouve chez les Punu, les Lumbu, les Varama et les Vili.
Dwaabi (sg), nyabi (pl) : ceinture qui sert à porter des hottes que les femmes passent sur la tête.
Dwaale (sg), nyale (pl) : doitg ;. nyale tsi makake : les doigts des mains ; nyale tsi makulu : les doigts des pieds (orteilles).
Dwaanu (inv): village de la Nyanga situé à une centaine de kilomètres de Tchibanga, sur l'axe routier Tchibanga-Libreville, plus connu sous le nom officiel de DOUANO.
Dweedji (inv): état de ce qui est sucré; méth: bon, délicieux.
Dweendu (inv): allure d'un pas.
Dweengu (sg), nyengu (pl): casserole, marmite.

De F à J

F
Fufudi (inv): quantité pléthorique.
Fule (inv): poudre à canon.
Fumu (sg), bafumu (pl): maître, seigneur, etc.
Fure (inv): argent; empr. au français franc.
Fuundu (inv): apparté, conciliabules, secret.
Fwaale (inv): la France, la langue française; yifwaale autre vocable possible pour désigner la langue française.

Gh : ce son se prononce [ɣ] comme la jota espagnole; nous avons choisi d’associer les lettres g et h pour le représenter graphiquement. En yipunu, il n’y a pas de son g. La consonne g souvent notée dans de nombreux mots, en réalité, n'existe pas en yipunu.
Ghari (inv.): intérieur, par extension, estomac.
Ghari (inv.): maladie intestine d’origine mystérieuse ; probablement, mal d’estomac.
Ghome (inv) : la peur, crainte de…
Ghoole (inv): l'or; il est possible que ce soit un emprunt au français pour désigner le précieux métal.
Ghoore (sg), baghore (pl): gendarme; par extension: forces armées; mot emprunté au français Goré, île du Sénégal d'où venait les premiers éléments qui formaient la police coloniale.
Ghoru (sg), baghoru (pl): injure; exemple: ghorwaa ! (imbécile !).

I
Le son i est sans conteste une voyelle du yipunu. Cepedant, pour classer les mots dans notre "petit dico", il est difficile aujourd'hui de choisir entre i et y  pour noter le début de nombreux vocables car en fonction du lieu, de l'âge des locuteurs et du rapport qu'ils ont à la langue, certains locuteurs diront: [ivale], [ivele], [iraange], alors qu'ailleurs on dira: [yivele], [yiraange], [yiraange].
Iraange (sg), iraange (pl): famille, clan, parenté, maison, etc.
Ivale (sg), bivale (pl) : arbustre.
Ivale (sg), bivale (pl) : personne ayant épousé quelqu’un dans la même famille que vous.
Ivele (sg), bivele (pl): chute d'eau; exemple : ivele yi mitungu : nom de la chute d’eau sur le fleuve Nyanga près du village Banda-Mamba, dans le département de la Doutsila.

De K à O

K
Kaaghe (sg) : grand-parents ; bakaaghe (pl) ; kaa musaavu (grand-père Mousavou).
Kaande (inv) : entêtement, désinvolture ; faire les choses expressément.
Kaandu (sg) : épouvantail ou fétiche placé devant une clôture ou une plantation pour dissuader d’éventuel voleur makaandu (pl). peut également être enfoui devant la maison pour « protéger » les habitants d’éventuels attaques mystiques.
Kaangi (sg), bakaangi (pl): feu de brousse.
Kabu (sg), makabu (pl): colère, iritation ; kabu nzambi : la colère de Dieu ; nom d’un village du sud du Gabon.
Kale (sg), bakale (pl) : crabe.
Kali (inv): goût salé.
Kaki (inv): tonnerre, foudre.
Kase (inv): démageaisons.
Ketu (inv.) diminutif, marque le sexe féminin : Ex. koku ketu, la poule ; koku mbaale, le coq.
Kodu (sg), bakodu (pl): 1. Nuque. 2. Quartier de la ville. 3. Bout Morceau.
Kooghu/ koowu (inv.) : termite ; également employé comme nom propre chez les Punu du Gabon.
Koku (sg), bakoku (pl) : poule ou coq.
Kole (sg), bakole (pl): montre, horloge.
Kooli (sg), bakooli (pl), : commerçant; bukooli (sg, inv): le commerce.
Koongu (sg), bakoongu (pl) : sorte d’antilope.
Konongu (sg), makonongu (pl) : coudes.
Kule mudji (inv): au coin du feu.
Kumu (inv) : savane.
Kumunu (pl): noisette; dughumunu (sg) est peu usité.
 Kuunze (inv): paille.

L
Lotu (sg), balotu (pl) : automobile, voiture ; empr. au français.
Luwu ou lughu (inv/sg) : route; vocable très ancien, particulièrement utilisé dans la province de la Nyanga; syn: nzile.
Lyamba (inv) : marijuana.

M
Maambe (inv.)  eau.
Maame (sg), bamame (pl): maman ; ma (abr.).
Mudjaambe (sg), midjaambe (pl) : ruisseau, tout cours d’eau de petite taille.
Maghene (inv/pl): panthère.
Makanisi (inv.) : mécanicien (emprunté à la langue française).
Maswasu (inv): rapidité.
Mataambe (inv): le fait de rapporter.
Matsange (pl) : larmes (mot souvent employé au pluriel ; cependant, le singulier (ditsange) existe.
Mavavage (inv.) : expression signifiant : se précipiter ou faire n’importe quoi, agir à l’emporte pièce; exemple : wu ya va mavavage (ne fais pas n’importe quoi).
Mbaangele (sg), bambaangele (pl) : herbe brûlée de la savane.
Mbaatsi (sg), bambaatsi (pl) : amis ; yimbaatsi : amitié.
Mbale (sg), bambale (pl) : igname.
Mbale (sg), bambale (pl) : chat huant.
Mbari (sg), bambari (pl) : palmier.
Mbasu (sg), mambasu (pl) : nez ; minu mi mbasu : narines.
Mbate (sg), mambate (pl) : gifle. Udiimbe mbate : gifler.
Mbeeli (sg/pl) : couteau. Syn. Dibaghe.
Mbeengi (sg), mambeengi/bambeengi (pl): ravin, ravine.
Mbiri (sg/pl) : aigle, peu-être épervier.
Mbughe (inv) : frais de bouche.
Mbule (inv) : jus du palmier et fermenté; on parle également de "vin de palme".
Mubi (sg), babi (pl) : 1. mauvais méchant. 2. Laid. Antonyme: muboti : beau, jolie.
Mukaku (sg), mikaku (pl) : délimitation faite autour d’un espace cultivable (jardin, plantation, champs, etc.).
Mbule (inv) : boisson fermentée issue du jus de palmier (communément appelé vin de palme).
Mbule koku (inv): chat huant.
Mbure (sg), mambure (pl) : lieu, place.
Mbuuku ! (inv): tempis.
Mbuunge (inv) : odeur.
Mbwelili (sg), bambwelili (pl) : étoile.
Miinzi (inv): lycaon.
Muboge (sg), mibogue (pl) : vers intestinaux,
Mudunge (sg), midunge (pl) : trou (dans le sol), terrier. Un autre vocable est employé pour désigner d'autres sortes de trou: dilute (sg), malute (pl).
Mugatsi (sg), bagatsi (pl): épouse.
Mugetu (sg), bagetu (pl) : femme, jeune fille, être de sexe masculin.
Mukase (sg), mikase (pl) : chicotte, fouet.
Mukolu (sg), mikolu (pl) : nuit.
Mukondu (sg), mukondu (pl) : coton (probablement un emprunt au français.
Mukoondu (sg), mikoondu (pl) : détour.
Mukudu (sg), mikudu (pl) : corde, ficelle.
Mukutu (sg), mikutu (pl) : nourriture de la veille ; généralement, à réchauffer.
Mukwang ?
Mukwaati (sg), mikwaati (pl): machette, coutelas.
Mulosi (sg), balosi (pl) : soricier.
Munongu (sg), (pl): qualité, genre.
Munoongu (sg), minoongu (pl): nez protubérant.
Mumbambe (sg) mimbame (pl) route, responsanble de sortilège.
Muru (sg), miru (pl) : tête, sommet ; muru kwaange: mal de tête.
Musomu (sg), misomu (pl): fourchette.
Musuudu (sg), misuudu (pl) : petite hotte servant à transporter les vivres ou les bûches, généralement portée par des adolescents.
Musulu (sg), misulu (pl) : purée, bouillie.
Musunzu (sg), misunzu (pl) : anus. Selon les régions, on dit aussi : muguvi (sg), miguvi (pl).
Muswari (sg) miswari (pl) : foulard.
Mutoru (sg), mitoru (pl) : entonnoir.
Muvavi (sg), mivavi (pl) : rassembleur.
Muvumu (inv), souffle, respiration, souffle vital.
Muvusi (sg), mivusi (pl): pet.
Muweeli (sg), miweeli (pl): mois ; syn ngoondi.
Mwaaghe (sg), myaaghe (pl) : jeune pousse de bananier.
Mwane (sg), baane (pl): enfant.
Mwanzu :
1. Mwanzu (sg), myanzu (pl) : balais fait de brindilles, tiges de palmier ou de cocotier.
2. Mwanzu (sg), myanzu (pl): plainte faite à la criée, généralemen, pour conjurer un sort.
Mwiile (sg), miile (pl) : fleuve, rivière.
Mwooni (sg), myoonyi (pl): poiles.
Myaangle (pl, inv.): venin.

N
Ndaghe (sg), bandaghe (pl): branchies du poisson.
Ndawu/ndaghu (sg), mandawu (pl): maison, tout type d'habitation.
Ndeleku (inv) : jeu traditionnel punu semblable au football.
Ndilu (sg), mandilu (pl): limite, frontière.
Nduli (inv) : amer, amertume.
Ngaandu (inv): 1. caïman 2. inaccessible, calme, impérturbable, intouchable à l’image du caïman.
Ngeenge (sg), bangeenge (pl):
Ngile (sg), bangile (pl): sépulcre.
Ngole (sg), bangole (pl) : silure, poisson chat.
Ngongule (sg) : la gorge ; bangongule (pl).
Ngoondu (sg), bangoondu (pl): toucan.
Ngoongule (sg), bangoongule (pl): mille pattes.
Ngudji (sg): mère, membre de la famille ou du clan maternel ; bangudji (pl) membres de la famille ou du clan maternel.
Ngűdji (sg), bangűdji (pl) : potamochère. Ex : tu tsi boka ngűdji moosi (nous avons tué deux potamochères).
Nguumbe (sg), banguumbe (pl) : porc-épic.
Ngwali (sg), bangwali (pl) : perdrix. par extension, chant de la perdrix; exemple: ka ngwalyo ! (trad) au revoir ! Le sens véritable est : à nous revoir au lever du jour, au moment où chante la perdrix.
Nyoge (sg), banyoge (pl): serpent.
Nyongi (inv): regret, amertume.
Ndzale (inv): envie, désir.
Ndzale (inv): faim.
Ndzaande (inv): toile d'araignée.
Ndzaange (inv): petit instrument de musique traditionnel.
Ndzobu (inv): civette.
Ndzoondu (sg), banzdoondu (pl): coccyx.
Ndzile (sg), manzile (pl) : chemin, route, passage.
Ndzutsi (sg), bandztis (pl): chat.


De P à T

P
Paghe (sg), paghe/bapaghe (pl): résine généralement utilisée pour faire des torches.
Paghe (sg), mapaghe (pl) : doute; utumune paghe : défier.
Paange (sg), bapaange (pl) : chaîne, chaînette pour bijou.
Pale (sg), bapale (pl): rivale, co-épouse.
Peru (sg), baperu (pl) : branche servant à fabriquer des pièges; peru budilu (fig): celui qui ne peut plier, ne s’incline pas. (personne qui a de la veine).
Peele (sg), bapeele (pl) : pèle emprunt au français.
Peengue (inv.): menton.
Piinze (inv): seul, exemple: Wu ya syale piinze. (Ne reste pas seul).
Pite (inv): arc, arbalette.
Poongu (inv.): section tendre d'une canne à sucre.
Poonzi (sg), bapoonzi (pl): hotte servant au transport des produits champêtres.
Potu-potu (inv): boue; fig. purée.
Puungu (inv) : Libreville, capitale administrative du Gabon.
Pure (sg), mapure (pl) : plaie, blessure.
Putu (pl), duvutu (sg): maïs.

T
Taadji (sg), bataadji (pl) : père, membre de la famille ou du clan paternelle.
Taandu (inv.): les hauteurs, le morne, etc.
Tatsi (sg), batatsi (pl) : mandataire, homme de main dans un fait d’envoûtement.
Tsaande (sg,) matsaande (pl) : étoffe, pagne.
Tsibitsi (sg), batsibitsi (pl) : forme de rongeur.
Tsisighe (sg), matsisighe (pl) : début de soirée.
Tsuwu/tsughu (sg), matsuwu/matsughu (pl) : maison carcérale, prison.
Tulu (inv): pointrine.

De U à Z

Ubale (vb) : déblayer un espace avec une machette
Ubale (vb) : action de briller. Ex : nyangu ma bale (le soleil brille ou le jour s'est levé )
Ubande (vb) : commencer
Ubaande (vb): choisir une épouse
Ubaande (vb) : se plaindre de douleurs
Ubaande (vb): enfoncer un clou..., (syn.) ughomine
Ubake (vb): 1. Faire des marques sur son chemin pour se repérer. 2. Faire des marques sur le corps pour transmettre un pouvoir surnaturel
Ubare (vb): grimper
Ubate (vb) : se présenter promptement
Ubateme (vb): être serré
Ubatige (vb) : serrer
Ubeteme (vb): se poser; se dit des oiseaux lorsqu'ils se posent sur une branche d'arbre
Ubile (vb) : saluer
Ubile (vb) : essayer, tenter, oser de faire qqc. Vb toujours employé à l’impératif. Ex : bile ! (Oses ! et tu verras ce qui t’arriveras). Du ya bila ! (N’essayez pas de le faire…). Bile bile ! (N’y pense même pas !)
Ubilesene (vb): se saluer mutuellement
Ubilulie (vb): se saluer à nouveau
Ubise (vb): fait pour un piège de se relacher avec ou sans prise
Ubive (vb) : être moche, laide, devenir mauvais, etc.
Ubivise (vb) : rendre moche, enlaidir, etc.
Uboke (vb): tuer
Ubole (vb): pourrir
Uboole (vb): ramasser
Uboonde (vb): bercer
Ubule (vb) : briser, casser un objet; ubul bipel (devenir fou)
Ubunge (vb): gaspiller, gâcher
Ubuunge (vb): bouger énormement en dormant
Ubuse (vb) : refuser
Ubuunde (vb): former ancienne des verbes méler et mélanger
Ubure (vb): 1. Acoucher; provoquer la naissance de... 2. Mettre bas
Ubundile (vb): accuser
Ubuunge (vb): bouger, se déplacer. syn: usisene
Ubwaghe (vb): jetter , balancer par dessus...
Ubwaghile (vb): jeter à qqn qqc
Ubwawulile (vb): jeter à nouveau
Ubwaghise (vb): faire jeter par qqn
Ubyatse (vb): consacré à, adouber.
Uduunde (vb): laisser tomber, abandonner
Udute (vb) : attirer, tirer, tirailler, etc.
Udure (vb): boire d’un coup. syn : urute
Udute (vb): tirer, atirer
Uduunge (vb): faire un tour
Ufu (vb): mourir, dépérir
Ufughe (vb): coiffer quelqu'un
Ufune (vb): faire la cours à...
Ufure (vb): mentir
Ufurighe (vb): plier
Ufute (vb): payer, dans certaines situation, rembouser
Ufuule (vb): récolter, déterrer les racines (manioc, ignames, etc.)
Ufuunde (vb): trahir
Ufwaame (vb): se jetter dans les bras de...Ughake: mordre
Ughale: démentir
Ughaande (vb): jurer de ne plus accorder son aide à ...
Ughabe (vb): partager, répartir
Ughaghe (vb): construire un barrage, encercler, etc.
Ughake (vb): mordre
Ughale (vb): démentir
Ughàle (vb): être dur
Ughane (vb): promettre
Ughanine (vb): dire aurevoir
Ughanesene (vb): se dire aurevoir
Ughase (vb): maigrir
Ughase (vb): mâcher.
Ughele (vb): médire, critique
Ughobule (vb) : cracher
Ughoghe (vb): se dit du déplacement des reptiles; mughoghe (sg), mighoghe (pl): sillage, trace laissé par un reptile
Ughoke (vb): faire des grillades
Ughobule (vb): recracher
Ughoobule (vb) : sauver, racheter
Ughodjule (vb): mâcher, mâchouiller
Ughoke (vb): griller des aliments
Ughoombule (vb): balayer
Ughombutse (vb): faire balayer
Ughomine (vb): clouer
Ughoonge (vb): dévier
Ughongise (vb): faire dévier
Ughubule: dépoussiérer, secouer des vêtements
Ughumughe: se sécher
Ughumuse: faire sécher
Ughure: frotter de façon insistanteer, dire du mal de...
Ukake (vb) : désherber…avec une machette, une pelle, une houe
Ukaale (vb) : rétorquer, répondre du tic au tac ; ukalule : rétorquer à nouveau
Ukaande (vb) : 1. Encercler, encadrer. 2. Protéger une parcelle, une maison avec des sortilèges
Ukeele, ukelise (vb) : attendre, patienter
Ukelesene (vb pron) : s’attendre les uns les autres
Ukete (vb) : faire le guet, épier, attendre au tournant
Ukebene (vb) : faire attention
Ukoke (vb) : diriger, gouverner
Ukokemune (vb) : frapper à la porte
Ukoole (vb) : crier à tue-tête
Ukoonde (vb) : ne pas arriver à ..., être incapable de
Ukoondughe (vb) : Rebrousser chemin
Ukongeme (vb) : fait pour un enfant d’apprendre à marcher.
Ukootule (vb) : récurer.
Ukote (vb): entrer.
Ukotile (vb): entrer par...
Ukotise (vb): faire entrer.
Ukotsule (vb): tousser.
Ukotulil???? (vb): entrer à nouveau.
Ukungise (vb): chasser de...
Ukuteme: se prosterner, s'agenouiller.
Ukutighe (vb): faire s'agenouiller.
Ukutùle (vb) : frotter jusqu’à abîmer.
Ukutule (vb) : réchauffer la nourriture de la veille.
Ulaame (vb) : copuler, avoir des rapports sexuels.
Ulaange (vb): être saoul.
Ulaave (vb) : s’étendre.
Ulavise (vb) : faire étendre.
Uleve (vb): dans uleve pesi, jurer de ...
Ulile (vb) : pleurer, pleurnicher.
Ulyome (vb): être propore.
Ulyomise (vb): rendre propre.
Uloghe (vb): ensorceler, envoûter.
Uneenge (vb): apprendre.
Uneendze (vb): enseigner, former, transmettre...
Unoghe (vb): pleuvoir.
Unoonge (vb): enfoncer un objet pointu (couteau, lance, flèche, etc.).
Unyake (vb): déféquer, faire caca. syn: unene.
Unyoonge (vb): avoir des regrets.
Upale (vb): sortir
Upalise (vb): faire sortir
Upatughe (vb): s'échapper des mains.
Upatule (vb): arracher.
Upotule (vb): envelloper, emballer.
Upule (vb): pâlir
Upulise (vb): faire pâlir
Uraambe (vb): piéger.
Uraange (vb) : compter, calculer.
Urale (vb) : dépecer un animal.
Urelme (vb): se (re)lever.
Ureke (vb): rire (de), s'amuser.
 Urese(vb): faire de la divination.
Uresi (sg): riz; emprunt possible à l'anglais rice. Le pluriel, miresi, est très peu usité.
Uriine (vb) : fuir, s’enfuir.
Uriinise (vb) : faire fuir
Uroge (vb) : bouillir
Urogise (vb) : faire bouillir.
Urooghe (vb): grossir.
Uroke (vb) : piler. (1). Urok dituke di mipal : piler une boulette de bananes. (2). Uroke mbaatsi na bigab. Rouer un ami de coups de poings.
Uroogise (vb) : faire grossir, développer, donner plus de volume.
Uroombe (vb): chercher.
Uroonde (vb) : aimer, apprécier, dans certains contextes, vouloir…
Uroondise (vb) : faire aimer.
Uroonge (vb) : ronfler.
Urute (vb) : boire avec avidité.
Uryaabe (vb) : fendre du bois. Fig. battre de coup quelqu’un.
Uanesa (vb): s'amuser, jouer.
Usale (vb) : travailler.
Usale (vb) : choisir, élire.
Usamune (vb) : prêcher la bonne nouvelle, l’évangile.
Usave (vb): avouer.
Usiale (vb) : rester.
Usile (vb) : laisser, syn. Uduunde.
Usilme (vb) : dormir, copuler; ( Syn.) Ulaame.
Usole (vb): débroussailler; masoli: saison du débroussaillage, entre juin, juillet et août.
Usome (vb) : s’en aller, partir ; syn. Uweende.
Usomughe (vb) : faire une projection astrale.
Usomune (vbi) : retirer mystiquement la substance vitale de qqn ; tuer mystiquement qqn et attendre un événement qui serve de prétexte à cette mort.
Usoombe (vb): emprunter qqc.
Usoongue (vb) : copuler, faire l'amour.
Usube (vb): uriner.
Usule (vb) : transformer en purée.
Ususe (vb): laver, nettoyer, rincer.
Usulemughe (vb) : fondre.
Usulemune (vb) : faire fondre.
Usundme (vb), usundughe (vb): descendre.
Usungighe (vb): rendre droit.
Usungme (vb): être droit.
Utaande (vb): compter. syn. utale.
Utaande (vb): déclamer.
Utabule (vb): couper, trancher.
Utate (vb) : se plaindre (de douleur).
Utale (vb) : étaler, dresser une table pour la vente de produits etc.
Uteghe (vb): puiser; exemple: uteghe maambe "puiser de l'eau".z (vb): dire.
Utsune (vb): regarder.
Utsungule (vb): blesser.
Utoghe (vb): se battre.
Utoghe (vb): être lassé.
Utole (vb) : reprocher constamment.
Utsire (vb): être lourd.
Utsirise (vb): alourdir.
Utsyemughe (vb): disparaïtre.
Uvaghe (vb): faire.
Uvare (vb) : planter. Yivaru bivaru . plant.
Uvarile (vb) : planter pour quelqu’un.
Uvarile (vb): abuser (de).
Uvawulile (vb): refaire.
Uveeghe (vb) : donner.
Uveeme (vb): être blanchi.
Uvemise (vb): blanchir.
Uveende (vb): lécher.
Uvere (vb): tuer à coup de fusil.
Uvine (vb): detester, haïr, etc.
Uvise (vb) : faire cuire des aliments.
Uvole (vb): se taire, se calmer, être apaisé
Uvote (vb): voter, emprunter au français voter.
Uvotse (vb): souffler; 1. Souffler sur des alimments chauds dans le but de les reffroidir; souffler sur quelqu'un qui se plaint de douleurs... 2. Faire taire quelqu'un qui pleur. 
Uvughe (vb) : frapper en se servant d'un éventail. Fig. frapper comme si on se servait d'un éventail.
Uvule (vb) : déshabiller
Uvulise (vb) ou uvuutse (vb): faire déshabiller.
Uwake (vb): répondre, répondre avec insolence.
Uwaare (vb) : fortitier.
Uwaarie s(vb) : faire fortifier, encourager
Uweende (vb): partir, s'en aller.Uvuule (vb): déshabiller(se)
Uweendise (vb): faire partir quelqu'un ou quelque chose quelque part.
Uyire (vb) : faire boucaner de la viande; par extension: frapper sèchement quelqu'un.
Uyirughe (vb) : s’échapper de façon mystique.

Y

Yaambe (sg), byaambe (pl) : la soupe ; parfois, la sauce.
Yaafi (sg), byaafi (pl): parfum, eau de toilette.
Yaatsi (sg), byaatsi (pl): régime de noix de palme.
Yibaabi (sg), bibaabi (pl) : viande taboue, ne pouvant être mangée que par les membres d’une confrérie ou des hommes.
Yidkeu (sg), (sg) biduke (pl): ignorant.
Yidune (sg), bidune (pl) : puits.
Yieedu (sg), byeedu (pl) barbe.
Yigume (sg), bigume (pl) : propos, dire.
Yikari (sg), (sg) bikari (pl): chutte.
Yikoru (sg), bikoru (pl) : laid ; la laideur se dit bukoru.
Yikoke (sg), bikoke (pl) : présent, cadeau.
Yikwatere (inv.): boisson obtenue à partir de la fermentation du jus de palmier sauvage.
Yilaambe (inv): avoir une cuisse légère.
Yililu (sg):  lieux de pleurs et de lamentations, veillée mortuaire.
Yilombi (sg), bilombi (pl): conte.
Yilombu (sg), bilombu (pl): rite initiatiatique endogène.
Yimbyoolu (sg), bimbyoolu (pl) : crocodile.
Yingare (sg), bingare (pl) : vénard ; Yingara (Ingara), célèbre quartier de la ville de Tchibanga.
Yineenge (sg), bineenge (pl): études.
Yineenge (sg), bineenge (pl): fourmie rouge.
Yipele (sg) bipele (pl): assiette, syn. Duloonge (sg) ndoonge (pl).
Yisanu (sg), bisanu (pl): peigne.
Yisoongu (sg), bisoongu (pl): sexe de la femme.
Yitsotsoki (inv) :
Yitungu (sg), bitungu (pl): coin (du mur ou du lit).
Yivale (sg), bivale (pl) : nom commun à plusieurs essences arbustives de la savane.
Yivele (sg), bivel (pl) : chute ; Yivele yi mitungu,  importante chute sur le fleuve Nyanga dans le village de Banda Mamba.
Yivisi (sg), bivisi (pl): os.
Yivore (inv): bougeotte; se dit de quelqu'un qui a un sommeil agité.
Yvuunge (sg), bivunge (pl): mauvais vent, épidémie.
Yivyovi (sg), bivyovi (pl): couvre-chef.

L'art de la poterie punu.

Le terme poterie désigne des vases et récipients à usage essentiellement domestique ou culinaire réalisés en terre cuite poreuse qui peuvent demeurer bruts ou recevoir un revêtement glaçuré. ’art de la poterie en terre cuite est pratiqué dans la communauté du sud-ouest gabon. Les femmes qui font de la poterie utilisent de la terre glaise, du grès altéré, de l’oxyde de fer, de l’eau, du bois et de l’herbe pour faire des pots de formes, motifs et styles divers qui rappellent les croyances et les pratiques traditionnelles de la communauté.


 
1_Extraction de l'argile

  
2_Séchage

concassage

 
Tamissage


























Les photos sont de Merline Sheilla
Les pots servent à stocker la bière, aller chercher l’eau, faire la cuisine, pour le culte des ancêtres et les rituels traditionnels des guérisseurs. Après avoir été recueillis, le grès altéré et l’argile sont pilés au mortier, puis broyés et tamisés, et les poudres ainsi obtenues sont mélangées avec de l’eau pour faire de la terre glaise. Les pots sont modelés en forme arrondie, conique ou ovale, depuis la base en terminant par un bord circulaire, et sont lissés avec une palette en bois. Une fois décorés, ils sont placés dans un four à mine. Le savoir-faire de la poterie en terre cuite se transmet aux filles et aux petites-filles par l’observation et la pratique. Toutefois, la pratique risque de disparaître en raison du nombre décroissant de maîtres-potières, des prix bas des produits finis et de l’usage de plus en plus répandu des récipients occidentaux. La pratique nécessite une sauvegarde urgente en raison du très faible nombre de praticiens et de leur âge avancé, du manque d’intérêt pour l’apprentissage des savoir-faire et des connaissances parmi les jeunes, de de la concurrence induite par la production et l’utilisation d’ustensiles fabriqués de manière industrielle et du faible rendement économique de la poterie en terre cuite ;

Miss Gabon, la tenue traditionnelle quand même!!!!

 


La tenue était bolo, le maquillage bolo, je pense que la miss manquait de plusieurs atouts, personnalité, présence de scène, dans ce genre de concours la beauté ne suffit pas. Le costume traditionnel était trop simplo, sans volume, sans allure et sans création artistique époustouflante.


DANS CE GENRE DE CONCOURS IL N Y A PAS DE PLACE POUR L'IMPROVISATION.....ON ATTEND TOUJOURS LA VALORISATION DE NOTRE RAPHIA NDENGUI dans de tel CONCOURS.

RECETTE DU JOUR

Dioumbi ! Missal, kale n'a ngol'
                                          Paquet (Papillaute )de crevettes crabe silure oseilles