Le language des mathematiques dans la poterie punu




 Merline De Wami Dhiel, Ndak Ndak et Masllege Ghoghutugh En effet le potier doit connaitre aussi bien le langage chimique, esthétique que celui des mathématiques. Dans l'art de la poterie punu et de la natte à coucher, on trouve des symboles qui relèvent les propriétés de l'addition, de la soustraction, la multiplication et de la division, Ces s symboles révèlent aussi les propriétés de la distribution, de la transitivité, de la symétrie ou de la régularité, ainsi que de la ponctuation des lignes et des plans. On peut aussi observer les triangles adjacents-et non adjacents, les radicaux, les fractions de la distance, les lignes parallèles et perpendiculaires, il y a aussi les angles bissectrices. On y découvre le théorème d’inéquations des triangles, ou de plusieurs tringles, On peut aussi observer les médianes et les altitudes. Quelle signification de ses symboles ou motifs sont le losange qui renvois a l’œil de Dieu, la ligne brisée /\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\/\ ou cassée le symbole de l’électricité (yindzanze), de l'eau ou du serpent, les deux losanges relies le symbole du serpent a deux têtes, li y a aussi le crocodile l'animal totémique du clan Ndingi ou le symbole du Mwiri. La tortue symbole de la longévité. Le triangle symbole de la maison ds ancêtres, les deux triangles relies par leur sommets le symbole de la calebasse etc....J’œuvre personnellement pour la restauration du textile punu avec tous ses symboles.
Contribution:  Jean Manola.


No comments :

Post a Comment