Les fondations d'une biologie punu

La biologie punu est holistique. Les punu croyaient que le non respect de certains préceptes entraînaient les déséquilibres mentaux, biologiques voire mème cosmologiques.  Les punu pensaient que certains éléments avaient des principes actifs.

Les principaux concepts de cette science sont:
-anion 
 -cathode 
-électrode
-atome :
Atome o Yipunu NGUEDI, IRIERI, PINGU
 -molécule: o Yipunu Diniévi.
-oxygène 
-azote 
-liquide
 -soluble 
-solubilité
-dissolubilité
-soluté
-solvant 
-air 
-succhorose: 
-lipide:
- Glucide: 
-Lipide: 
-Nucleole: 
--alliage
-Aqua regio
-Catalyseur
-Isotopes
-Métalloïde
-Tableau périodique

-Sublimation
-Radioactif
-Toxique...


Ils savaient que l’excès d'Iodes(sel) produisait l'Hypertension, les maladies vasculaire, mais en même temps que cet élément était important pour les humains, animaux et plantes. La même chose pour le Sodium.

Les anciens punu savaient extraire certaines molécules notamment par l' utilisation du feu comme dans le cas du bain en vapeur (sublimation). Ils faisaient aussi des boissons à bases d'ecorces ou de plantes.'
Mighongulu = cellules


 Dans la science de la physiologie les notions suivantes cellule, noyau, membrane que nous pouvons considérer comme étude première relève de l'arbitraire, c'est ainsi que noyau peut s'exprimer DURERI (pépin de la calebasse),
2-membrane MUSONI,
3. Protéine NYAME 
4.ADN est ILUNZI(Messager, car elle renferme nos informations).

Comme la notion de l’école est francisée en yipunu ikole,  le cytoplasme peut l'être également en Yipunu,  sitoplasè pour cytoplasme.


Les secrets de la nature, biologie punu

Les secrets de la nature sont à l'origine  de la biologie et des sciences punu. Les punu développèrent leurs science à partir  de l'observation des animaux et des plantes. C'est ainsi qu'ils apprirent les techniques de guerre grâce à l'aigle, les techniques de défense et d'attaque grâce au porc-et pics et pangolin.

Les punu développèrent leur ingénierie civile en observant les colonies de termites vivant dans les gratte-ciels des savanes,  ils apprirent d'eux la technique de climatisation naturelle, la sécurité et le storage des aliments.

Ils apprirent l'ingénierie aéronautique en observant  l'abeille, ils apprirent aussi la technique de tissage grâce au colibri, ils apprirent les techniques d’insolation, de la poterie grâce à la guêpe maçonne,, la technique de chasser par échos à cause de la chauve souris, et la technique de navigation avec compas (GPS) à cause de la tortue.
'
La nature  est le premier livre scientifique de l'homme punu.

Le théorème MULUNGUI BUANDIENNE de MULUNGUI BUANDU


Toute la lumière n'est pas une mais deux, la première vague porte une composante électrique d'un faisceau lumineux, l'autre sa partie magnétique.

Kia la lumière en punu est composée de Du et Patsu.

 

Les propriétés chimiques du vin de palme Dingibe di mbari


Son aspect est celui d'un liquide plus ou moins clair d'un goût aigre.
  • Degré d'alcool : de 7,5 à 11,5 % (alc./vol.)
  • Sucre réducteur: environ 20 g/l à 45 g/l.
  • pH : de 3,5 à 4,5
  • Acidité :  2,7 g d'acide acétique
Treize acides aminés, acide acétique, lactique, tartrique.
Son aspect est celui d'un liquide plus ou moins clair d'un goût aigre.
Table 2. Phytochemicals of some palm wine preservatives 

La chimie de la poterie punu

Les céramiques

Habilles potières les femmes punu fabriquaient les cruches, les pots et les marmites avec une argile spéciale : diga de couleurs blanches ou rouge qu'elles allaient chercher en savane aux: Mbilu. Ceux-ci étaient peu nombreux en pays punu, on en trouvait plus particulièrement au Nord, un dans la plaine de Musamu, Sanga et Munihu, et un autre dans la plaine de Bulolu non loin des villages Mabengu et Nyange_jungu c'etaient à ses deux endroits que venaient s'apprivisionner les femmes d'environ et de Duwewu. Dans le sud on en trouvait dans la plaine de Kaga, ainsi que celle de Nyange, de kuangu et de Buhulu et d(micocubu).

La chimie des couleures chez les punu



Pour l'obtention des étoffes multicolores, les tisserands teintaient les fibres avant de les tisser. la couleur noire s'obtenait en faisant bouillir dans une grande marmite des espèces d'un cailloux noir vifs appelés Magogu que l'on ajoutait au fruit, feuilles et écorce d'un arbuste mumbucini alchorena cordifollia Mull. Arg.) auxquelles il fallait aussi adjoindre les écorces de noisetiers : mugumunu ( coulus edullis baill) le tout était pilé, mélangé à l'huile de palme et mis à bouillir dans une marmitte d'eau aux trois quart. Lorsque les fibres ont pris de la couleur on apportait la marmite et son contenu à la rivière. Là bas on procédait au lavage des fibres en frottant avec de la terre glaise avant de les rincer a grandes eaux. Enfin ils étaient mis à sécher au soleil avant de les tisser.

La couleur rouge pour autant demandait moins d'effort de travail car elle était entretenue à partir des fruits de l'arbuste dénommé ngunci-bamba (bixa-orellena L.) des noix de palmes mures crues et parfois un morceau de l'arbre de couleur rouge sang: isugu. le tout mis dans la marmite et bouillie l’opération de nettoyage était toujours la même sauf qu'on passait directement au rinçage sans enduire les fibres de terre glaise au préalable.

Pour faire un Ndengui (un pagne) on cousait ensemble plusieurs bongo ou dibongou ou carrés de toile raphia dont certains échantillons sont tramés de fiches teintées à la poudre de bois rouge ou par décoction d'une graine colorante ou noircies par rouissage ou décoction de feuilles et même d'un métal ferrugineux .

Les couleurs obtenues sont : deux sortes de rouge, noir, violet, jaune d'or, que l'on combine à la trame naturelle de la pétiole du palmier raphia en motifs géométriques ... Ce tissu servait de pagne, on pouvait également en faire des moustiquaires, il servait également de valeur monétaire.

Les couleurs en Yipunu:
-Dusièmu: jeaune
-Dumbiri: gris sombre
-Bènge: rouge ou jaune(par comparaison)
-Dumbulu: vert
-Vème: blanc
-Pinde: noir
-Dumukwélèngi: bleu
-Dumabènge: violet
-Riri: rouge vif
-Fubiri: sombre
-Viva: éclatant, 


Munuawu mukangami, ni tsiguli Michel  yiri Mupunu é koti mussiru ake palè, a djabe miri na maghadje, a djabe bibulu bi mambe na bi dissimu, é ghénguissi Nzambi na butambe nane mambe ma nu koku. 
* DUSIEMU(jaune) mba siému, mwiri bé nénguili mwambe bengue;
* DUMBIRI(gris sombre) mba dupindu du nfule; * BENGUE(rouge) mba make ma mwiri bé néguili mughubi; 
* DUMBULU(vert) mba tsale tsi tsoli bé nénguili mbulu koku,
* DUMUKWELENGUI(bleu) mba tsale tsi tsoli bé nénguili mukwéléngui; 
* DUMABENGUE(violet) mba dughadji bé nénguili tanguemine; 
* RIRI(rouge vif) mba issiève na nzadji, mwiri wi buri milunde mivu riri; 
* FUBIRI(sombre) mba yinde, mwiri u pinde fioo; VIVA(éclatant) mba dughadji du kumbe kalu;
* VEPERE(blancheur) mba make ma mwiri bé nénguili nzanzele; 
* FIOO(noir foncé) ta dupindu du ma varilè; 
* DUDUKABOGNU(multicolor) mba vingu kalu dji dukabognu;
* DUKUGHE(rose) mba tsale tsi tsoli bé nénguili kughe; 
* DUKAMBEGHADJI(marron) mba kambeghadji mu mambe.

 

La chimie et les punu


La chimie est une science de la nature expérimentale qui étudie la composition de la matière et ses transformations.
La chimie s'intéresse ainsi aux éléments qui constituent la matière (atomes, ions, etc.), à leurs propriétés et aux liaisons chimiques qui peuvent se créer entre eux.

Les punu s engagent avec la chimie dans la fabrication de leurs vins. de leurs teintes et de certaines substances médicales.

Réactions, formules et équations chimiques

La chimie étudie également les transformations de la matière qui font intervenir des modifications sur les couches électroniques externes : réactions chimiques (oxydo-réduction, acido-basique...), ionisation, etc.
Les formules chimiques permettent de représenter simplement les molécules et sont utilisées dans les équations chimiques.

Chimie organique, chimie analytique, biochimie, astrochimie…

Il existe, au sein de cette science générique que l'on appelle « chimie », plusieurs disciplines qui ont des points communs tout en travaillant sur des sujets d'étude différents :
  • la chimie organique, par exemple, s'intéresse aux éléments contenant du carbone, contrairement à la chimie inorganique ;
  • la chimie analytique concerne l'identification des substances chimiques ;
  • la biochimie, quant à elle, étudie les réactions qui impliquent des milieux ou des objets biologiques (cellules, protéines, etc.) ;
  • l'astrochimie se concentre sur les éléments chimiques que l'on trouve dans l'univers lointain.

Formes d'énergie (Physiques) Vissu en yipunu

Formes d'énergie : Les mouvements , la chaleur , la lumière , le son.

Pour les anciens savants punu:
L'énergie est une quantité d'échelle, mesurée en joules dans tout système où le travail est effectué.
 

Par contre  la force est une quantité vectorielle qui peut changer la vitesse d'un objet, sinon forcer ou toutes les forces s'annulent, il n'y a pas de changement de vitesse et l'objet est un équilibre.

L'énergie prend de nombreuses formes différentes et une sorte peut être convertie en une autre. La quantité totale ne change pas. La conservation de l'énergie est l'une des lois les plus importantes de la physique.

Les physiciens emploient le terme d'énergie pour désigner une capacité à modifier un état ou à produire un travail entraînant un mouvement ou générant un rayonnement électromagnétique - de la lumière, par exemple - ou de la chaleur. Le mot vient d'ailleurs du grec et signifie « force en action ».
Dans le système international, l'énergie s'exprime en joules, mais dans le langage courant, elle s'exprime plus souvent en kilowatt-heure (kWh). Quant à la tonne d'équivalent pétrole (tep), elle permet généralement de comparer les différentes sources d’énergie entre elles.
Il est à noter que, selon le premier principe de la thermodynamique, l'énergie d'un système fermé se conserve.

Pas une mais des énergies

Il existe en fait de nombreuses formes d'énergie. Ainsi, l'énergie cinétique, par exemple, est une forme d'énergie liée au mouvement d'un corps. Elle est proportionnelle au carré de sa vitesse. La combustion, quant à elle, permet de récupérer l'énergie potentielle chimique contenue dans un combustible. Les panneaux solaires captent l'énergie lumineuse pour la transformer en énergie électrique.

Les sources d’énergie

Les énergies sont également parfois classées en fonction de leur source. On peut parler des énergies fossiles - tirées du charbon ou du pétrole, par exemple -, de l'énergie nucléaire - qui provient de réactions nucléaires -, ou encore des énergies renouvelables, qui sont naturellement régénérées comme l'énergie solaire ou l'énergie éolienne.

Énergie primaire, secondaire, finale ou utile

Une autre classification vient du fait que les énergies qui nous sont utiles dans la vie de tous les jours ne sont pas forcément disponibles, prêtes à l'emploi dans la nature. On parle ainsi :
  • d'énergie primaire quand elle est directement exploitable (le rayonnement solaire, par exemple) ;
  • d'énergie secondaire pour celle obtenue après transformation (l'électricité, par exemple) ;
  • d'énergie finale pour l'ensemble des énergies prêtes à l'emploi, délivrées au consommateur (l'essence disponible à la pompe, etc.) ;
  • d'énergie utile pour celle qui rend réellement service à l'utilisateur (la lumière issue d'une lampe, etc.). 

L'énergie est disponible en deux formes de base : potentielle et cinétique . L'énergie potentielle est un type d'énergie stockée ; elle n'est pas représentée par le mouvement. L'énergie potentielle peut être chimique , nucléaire , gravitationnelle , ou mécanique . L'énergie cinétique est l'énergie des mouvements : le mouvement des objets ( des gens sur des planètes ) , les vibrations des atomes par des ondes sonores ou en énergie thermique (chaleur ) , l'énergie électromagnétique des mouvements de vagues légères , et le mouvement des électrons dans l'électricité. Chaque forme d'énergie peut être transformée en l'un des autres formes , mais l'énergie n'est pas détruit ou créé . Les pertes d'énergie peuvent toujours être prises en compte par les petites transformations à d'autres types d'énergie , comme le bruit et la chaleur. Les centrales électriques convertissent l'énergie potentielle ou énergie cinétique en électricité , un type d'énergie cinétique et de l'électricité à son tour peut être converti en d'autres formes d'énergie , comme la chaleur dans un four ou à la lumière d'une lampe .

L'énergie lumineuse KIA en yipunu

Qu'est-ce que la lumière? Pouvez-vous donner un exemple de la lumière? ( Réponses possibles: Ampoule , lampe de poche , le soleil .) D'où vient la lumière ?
La lumière est une forme d'énergie . Les éléments tels que les ampoules et les écrans de télévision dégagent cette énergie lumineuse . Nos yeux changent vagues d'énergie en lumière visible dans quelque chose que nous pouvons voir . L'énergie de la lumière visible n'est qu'une forme d'énergie lumineuse . Il existe des formes invisibles de l'énergie lumineuse , ou énergie lumineuse nous ne pouvons pas voir , comme l'infrarouge , l'ultraviolet , de la radio et de l'énergie de la lumière x -ray . Toute l'énergie de lumière est générée par les ondes lumineuses.La couleur est un produit de l'énergie de la lumière visible. Les différentes couleurs représentent les ondes lumineuses vibrant à différentes vitesses (fréquences) . Savez-vous que la plupart des couleurs de la lumière peuvent être faites en mélangeant seulement trois couleurs - rouge , bleu et vert ?La lumière a d'autres propriétés qui font qu'il est amusant d'apprendre sur . Les ondes lumineuses peuvent rebondir sur un objet ; c'est ce qu'on appelle la réflexion. Vous pouvez voir quand vous regardez votre reflet dans un miroir ou voyez-vous le ciel et les nuages ​​reflétés dans un bassin d'eau . La lumière rebondit sur la surface brillante ( miroir ou de l'eau ) de retour à nous . Les ondes lumineuses peuvent également réfracter ; ce qui se passe lorsque les ondes lumineuses sont pliées comme ils passent par un objet clair. La lentille d'une paire de lunettes aide les gens à voir plus clairement en pliant les rayons lumineux pour aider l'œil de la personne régler images sur une distance de près ou de loin . Différents ondes lumineuses de longueur sont toutes prises en compte dans le même sens, mais non la même réfractés . Ondes lumineuses rouges plier le moins et ondes lumineuses violet plier le plus , ce qui nous donne un effet arc en ciel lorsque la lumière rebondit sur prismes , le verre et les gouttes de pluie . La luminosité de toute source de lumière est déterminée par la quantité d'énergie lumineuse qu'il contient. Savez-vous que la lumière laser est encore plus lumineux que la lumière du soleil ? Il a tellement concentré d'énergie qu'il peut brûler à travers le métal . Les ingénieurs utilisent des lasers de centaines de façons - dans l'industrie , la médecine et la chirurgie , de faire des hologrammes , lire des codes barres et disques compacts , et envoyer des messages le long de câbles à fibres optiques . Le soleil et les autres étoiles émettent des ondes radio , en les envoyant dans l'espace. Pour les détecter sur Terre , les ingénieurs de l'aérospatiale utilisent des radiotélescopes . Ces énormes disques face au ciel pour recueillir et concentrer l'énergie des vagues . Le plus grand radiotélescope unique plat est à Arecibo , à Porto Rico . Le plat est construit dans la topographie karstique - un creux naturel dans le sol - et est de 1000 pieds de diamètre. Comme déplace la terre , le disque tourne à pointer sur différentes parties du ciel . L'énergie lumineuse est utilisée par les ingénieurs de nombreuses autres manières également. Les ingénieurs ont appris à contrôler la lumière en utilisant des choses comme des prismes et des lentilles grossissantes . Les ingénieurs utilisent la lumière pour le développement de l'équipement médical , machines à rayons X , des télescopes, des caméras, des ordinateurs et des microscopes . Les ingénieurs ont besoin de savoir comment fonctionne l'énergie lumineuse pour être en mesure de créer ces produits frais et des équipements qui aident les gens à tous les jours . Aujourd'hui, nous allons en apprendre davantage sur l'énergie lumineuse et où il se trouve tout autour de nous .

Les couleurs en Yipunu:
-Dusièmu: jeaune
-Dumbiri: gris sombre
-Bènge: rouge ou jaune(par comparaison)
-Dumbulu: vert
-Vème: blanc
-Pinde: noir
-Dumukwélèngi: bleu
-Dumabènge: violet
-Riri: rouge vif
-Fubiri: sombre
-Viva: éclatant, 


Munuawu mukangami, ni tsiguli Michel  yiri Mupunu é koti mussiru ake palè, a djabe miri na maghadje, a djabe bibulu bi mambe na bi dissimu, é ghénguissi Nzambi na butambe nane mambe ma nu koku. 
* DUSIEMU(jaune mba siému, mwiri bé nénguili mwambe bengue;
* DUMBIRI(gris sombre) mba dupindu du nfule;
 * BENGUE(rouge) mba make ma mwiri bé néguili mughubi
* DUMBULU(vert) mba tsale tsi tsoli bé nénguili mbulu koku,
* DUMUKWELENGUI(bleu) mba tsale tsi tsoli bé nénguili mukwéléngui;
* DUMABENGUE(violet) mba dughadji bé nénguili tanguemine;
* RIRI(rouge vif) mba issiève na nzadji, mwiri wi buri milunde mivu riri;
* FUBIRI(sombre) mba yinde, mwiri u pinde fioo; VIVA(éclatant) mba dughadji du kumbe kalu;
* VEPERE(blancheur) mba make ma mwiri bé nénguili nzanzele;
 * FIOO(noir foncé) ta dupindu du ma varilè;
* DUDUKABOGNU(multicolor) mba vingu kalu dji dukabognu;
 * DUKUGHE(rose) mba tsale tsi tsoli bé nénguili kughe;
* DUKAMBEGHADJI(marron) mba kambeghadji mu mambe.

L'énergie du soleil

L'énergie du soleil est la principale source d'énergie pour tous les phénomènes de surface et de la vie sur Terre . Combiné avec le matériau de la Terre (y compris les molécules détenues près par la force gravitationnelle de la Terre appelé l'atmosphère ) , cette énergie fournit de l'immense diversité des formes de vie que l'on trouve sur la Terre . Nous allons maintenant examiner en détail l'énergie solaire et son interaction avec les constituants de l'atmosphère de la Terre . Le soleil est un moyen , étoile jaune , composé principalement d'hydrogène à des températures suffisamment élevées pour provoquer une fusion nucléaire . La fusion nucléaire est une réaction nucléaire dans lequel les noyaux d'hydrogène fusionnent pour former des noyaux d'hélium et libérer de l'énergie . Dans cet état , quelque 120 millions de tonnes de matière - pour la plupart - hydrogène sont converties en hélium sur le soleil chaque minute , avec une partie de la masse étant convertie en énergie . La taille du soleil détermine sa température et de la quantité d'énergie rayonnée . L'énergie électromagnétique du soleil vient sur ​​Terre sous forme de rayonnement . Le terme " rayonnement " désigne simplement le fait que l' énergie sous forme de rayons se déplace , c'est- à-dire, en des lignes droites. En général , les termes " de l'énergie solaire " et " rayonnement solaire " se réfèrent simplement à l'énergie du soleil. L'énergie électromagnétique est produite lorsque des charges électriques changent leur énergie potentielle . Il est caractérisé par la propriété que c'est de l'énergie pure, ne nécessitant pas de matière ( ou moyen ) de son existence ou de mouvement. L'énergie électromagnétique peut donc se déplacer à travers l'espace (qui est vide ) , se déplaçant à une vitesse qui est la même pour toutes les formes d' énergie électromagnétique et est égale à la vitesse de la lumière , 3 x 108 m / s ( ou 186,000 miles par seconde ) . Le soleil émet de l'énergie dans toutes les directions , et les intersections de la Terre et reçoit une partie de cette énergie . Le flux de puissance atteignant le sommet de l'atmosphère de la Terre est d'environ 1400 Watts/m2 . Cette mesure signifie simplement que la moyenne , un mètre carré sur le côté de la Terre face au soleil reçoit l'énergie du soleil égale à celle de quatorze ampoules de 100 watts à chaque seconde ! Le soleil est dans un état relativement stable , et aussi loin que nous pouvons dire, continuera de l'être pendant encore trois milliards d'années. Le soleil et les autres étoiles font apparaître des périodes de légèrement plus élevé que l'activité normale , détectables dans notre soleil par une augmentation de l'activité des taches solaires . Au cours de l'activité des taches solaires , plus d'énergie atteint la Terre . Le soleil passe environ un quart de son temps dans un état de très peu de taches solaires . On soupçonne que le soleil grisé dix fois dans les 100.000 dernières années provoquant "Little Ice Age" ( longues périodes de températures exceptionnellement froides ) d'environ deux siècles chacun. Le dernier état ​​de repos s'est produite à la fin du XVIIe siècle . Le soleil a également brillé avec une luminosité supérieure à la moyenne considérable au moins deux fois dans notre ère géologique : il ya environ 5000 ans , à l'époque du début des civilisations antiques de la Chine , Minoa , Sumer , et la vallée de l'Indus ; et il ya environ 1000 ans, lorsque les températures du nord de l'Angleterre ont augmenté suffisamment élevée pour permettre vignes y prospèrent . Spectre électromagnétique - Basic Science La région entière de l'énergie électromagnétique qui se distingue par la longueur d'onde et la fréquence est appelée spectre électromagnétique. La propagation de l'énergie le long des rayons est sous la forme d'une onde avec la quantité de l'énergie alternative entre des valeurs hautes et basses , comme dans une vague d'eau . Ainsi nous disons que la lumière , la chaleur, etc , Voyage sous la forme de vagues . Longueur d'onde peut être définie comme la distance entre deux crêtes successives (ou creux) à des ondes d'énergie , tandis que la fréquence est mesurée en comptant le nombre de pics qui passent à un instant donné toutes les secondes. Dans les schémas des spectres dans cette section , nous utilisons deux échelles différentes dans la mesure de longueurs d'onde . Le premier est microns ou micromètres (um) , qui est égale à 6.10 mètres . L'autre est nanomètres (nm) , égale à 9.10 mètres . En discutant petites plages du spectre , nous utilisons des unités de nm , et en discutant du spectre global ou grandes régions , nous revenons à um . La fréquence est mesurée en unités de cycles par seconde , ou hertz ( Hz ) . Un cycle par seconde est égal à un hertz . En ordre décroissant de fréquence ( et de plus en plus la longueur d'onde ) , les différentes régions du spectre électromagnétique sont : les rayons gamma, rayons X , ultraviolets , lumière visible , infrarouge , micro-ondes et les ondes radio . L'énergie électromagnétique du soleil se compose essentiellement d'une petite quantité de rayons ultraviolets , toute la lumière visible , et certains infrarouge.

Kassa-Mihindou, Bonaventure(Auteur)

Fernand, alias Féfé, jeune fonctionnaire de l'Administration gabonaise, et Marlène, vendeuse dans un magasin de prêt-a -porter, filent le parfait amour a  Libreville. La creature est belle et ambitionne de devenir mannequin. La chance lui sourit par l’intermédiaire d'un agent recruteur qui l'avait photographié auparavant en compagnie de sa copine Mary Lou un jour ou elles se prélassaient à  la plage. ... 
Le départ de Marlène en France sans en informer son soupirant perturbe ce dernier qui entre dans le coma.Mary Lou, demeure auprès de Fernand dans l’unité sanitaire ou il a été conduit, le couvre de toutes ses attentions jusqu’à  son réveil. Parviendra-t-elle à  lui redonner le goût de vivre ? 

Les punu et l' équation différentielle

 Les premiers mathématiciens punu ont développé les équations différentielles notamment lors de la construction de leurs pirogues et la fabrication de leurs paniers et corbeilles. Le Mumbwanga renferme plusieurs formes d’équations différentielles.

Qu'est ce que c'est que l'Équation différentielle ?

Équation différentielle Sauter à la navigation Sauter à la recherche/. En mathématiques, une équation différentielle est une équation ayant pour inconnue une ou plusieurs fonctions ; elle se présente sous la forme d'une relation entre ces fonctions inconnues et leurs dérivées successives. L'ordre d'une équation différentielle correspond au degré maximal de dérivation auquel l'une des fonctions inconnues a été soumise. Il existe une forme de référence à laquelle on essaie de ramener les équations différentielles par divers procédés mathématiques : X ′ ( t ) = F ( t , X ( t ) ) {\displaystyle X'(t)=F(t,X(t))} {\displaystyle X'(t)=F(t,X(t))}, équation d'ordre 1 où X est la fonction inconnue, et t sa variable. Les équations différentielles représentent un objet d'étude de toute première importance, aussi bien en mathématiques pures qu'en mathématiques appliquées. Elles sont utilisées pour construire des modèles mathématiques de processus d'évolution physiques et biologiques, par exemple pour l'étude de la radioactivité, la mécanique céleste ou la dynamique des populations... La variable t représente alors souvent le temps, même si d'autres choix de modélisation sont possibles. Les objectifs principaux de la théorie des équations différentielles sont la résolution explicite complète quand elle est possible, la résolution approchée par des procédés d'analyse numérique, ou encore l'étude qualitative des solutions. Ce dernier domaine s'est progressivement étoffé, et constitue l'un des composants principaux d'une vaste branche des mathématiques contemporaines : l'étude des systèmes dynamiques.
{\displaystyle {\begin{aligned}&{\frac {dy}{dx}}=f(x)\\[5pt]&{\frac {dy}{dx}}=f(x,y)\\[5pt]&x_{1}{\frac {\partial y}{\partial x_{1}}}+x_{2}{\frac {\partial y}{\partial x_{2}}}=y\end{aligned}}}

Le trésor du monde de la physique de l'astronomie et des mathématiques punu


Le développement des sciences punu s'est fait dès le 10 eme siècle après J.C. dans la ville de Birugu-Buanga. Les principaux fondateurs de ces sciences étaient Nzambe Biale, Mulungi Mutu Malungu et Muele. L'oracle principal des punu le Mubwanga a été composé dans cet endroit. En effet le Mumbwanga est le premier livre de science et des stratégies de guerre punu.

Les jeunes philosophes et scientistes étaient formés  à l’école de  Birugu Buanga. L'astronomie consistait dans l'observation des planètes, des étoiles ainsi de leurs origines et de leurs propriétés.

Les physiciens travaillaient sur l'atome et le quartz. Parmi les théorèmes et les principes les plus importants il y a:
-Les principes  de la force,
-Le conflit.

Parmi les principes mathématiques il y a :
-le postulat de Mulungui Mutu Malongu
-les équations du Mumbwanga
-l’équation de la productivité agricole

Dans le cas de la thermodynamique il y a le principe :
-des Gaz
-les réactions gazeuses
-l’entropie constant

Les punu ont appris la forge de leurs voisins kunyi ils avaient aussi appris a développer l'alliage des matériaux résistants. Leur science de la forge a ainsi crée des sciences aussi complexes que les calculus, la trigonométrie , les sciences physiques ,la geometrie,  la thermodynamique et la pyrotechnique.

Les anciens punu se sont rendus maître du feu, et aussi ils maîtrisaient la science de la forge, de la lumière , des fusées et la pyrotechnie.

La physique punu traite des atomes et quartz, électrons et photons, les notions de la vitesse et la quantique.

Les mathématiques punu comprennent aussi bien les calculs, typologie, trigonométrie, fractal , cryptographie et mathématique applliquée.

L’astronomie traite sur les concepts divers. La science des planètes, l'adresse cosmique, le contexte cosmique et le plasma solaire, l’équilibre cosmique  font la beauté de ce trésor .

Aujourd'hui ces sciences permettent  à l'homme punu de construire des matériaux et engins qui lui permettront de calculer  et de conquérir l'univers. Ces sciences sont essentiels pour le développement de l'art, du social et de l'intellectuel du peuple punu.

Un modèle mathématique pour le calcul des formules de batch céramiques.




Dans le domaine de la céramique, le processus de formation du corps en céramique consiste en plusieurs étapes qui doivent être exécutées avec efficacité et contrôlées de près pour obtenir le produit souhaité. Une étape majeure dans le processus est la sélection des matériaux qui, non seulement fourniront les oxydes nécessaires, mais qui fondront également bien pour former un produit de haute qualité. Ce processus, s'il est effectué par essais et erreurs, peut entraîner des coûts de production non rentables en raison de la sélection de matériaux inappropriés. De plus, certaines caractéristiques physiques importantes du lot peuvent être ignorées en raison de l'augmentation des besoins de calcul si davantage de contraintes sont ajoutées au processus. Dans cet article, nous proposons la modélisation mathématique qui a attiré très peu d’attention de la part des chercheurs dans ce domaine, en tant qu’alternative à l’approche par essais et erreurs. Le modèle présenté dans cet article peut être utilisé pour calculer la formule de batch du produit conçu sans connaître au préalable sa formule empirique. Un exemple illustré de l'utilisation de ce modèle est également fourni. Mots-clés: céramique, modèle mathématique, formule par lots, formule empirique.

Branche des mathématiques punu

 Pour les punu, les mathématiques c'est une volonté active de faire les mathématiques, une contemplation de la raison et de la béatification de l’esthétique. La mathématique punu prend en considération la culture dans laquelle elle se pose.

-Algèbre‎
 – Algorithmique‎
– Analyse‎
 –  Convexité
‎ –Cryptologie‎
 – Géométrie
‎ – Mathématiques discrètes
-Mathematiques appliques
-Math-biologie
-Biochimie
‎ –  Optimisation‎
 – Probabilités‎
– Statistiques‎
– Systèmes dynamiques
‎ –  Théorie des nombres
‎ – Théorie mathématique
 – Topologie
‎ – Outils : Arborescence
- Graphique
-Décompte
- Recherche interne PetScan Suggestions Suivi E
- Économathématiques
-Géométrie des nombres
-Mathématiques pures
-Prétopologie
- Projet:
-Probabilités et statistiques
-Recherche opérationnelle

L'art de la mesure dans le contexte de la science physique punu



dupitsu : poids, est la force de la pesanteur, d'origine gravitationnelle et inertielle, exercée par la terre sur un corps massive en raison uniquement du voisinage de la Terre.

Yélu: Évaluation d'une grandeur ou d'une quantité, par comparaison avec une autre de même espèce, prise comme terme de référence.

défu:  Le volume est envisagé comme un rapport physique caractérisant un corps, et que l'on peut déterminer en divisant son poids par sa densité.

yètsu: mètre,yetsu  ou  byetsu    Mesure, Étalon : amamaronde ulubuge tumbe ulubuge wandi usamatole vane yétsu mbe amarondile, il se voulait très rusé, mais sa ruse n'arrivait pas au niveau qu'il aurait souhaité (conte).
2. Instrument de mesure, règle, double mètre de menuisier.

dwendu: kilomètre,
 mudodu: balance, 
pwasinyi: surface, 
pwalongi: longueur, 
pwanyi: largeur,  
Dyasu: Distance
times: diwere.
atomes:difufu, Atome o Yipunu NGUEDI, IRIERI, PINGU.... Nguédi comme la plus petite particule de poussière difficilement divisible; Iriéri comme l'iris qui se combine avec le blanc de l'œil et pingu comme la bête infiniment plus petite.





Les idées des mathématiques dans la culture punu.

 Les punu s'engagent dans les mathématiques et les sciences lorsqu'ils pratiquent l'agriculture, construisent des maisons, fabriquent des arcs et des flèches, traversent des rivières en pirogues, pêchent des poissons, ramassent des herbes et préparent de l'alcool comme le vin de palme.

Arcs et flèches (système d'arme à projectiles)
Un arc est un arc flexible qui tire des flèches. Les deux extrémités de l'arc sont combinées
par une ficelle élastique. Lorsque la corde est tirée en arrière, les extrémités de l'arc sont fléchies. En libérant la corde, l'énergie potentielle stockée dans l'arc fléchi est transférée dans la flèche et c'est pourquoi elle est envoyée à la vitesse finale. Les flèches ont du exploit le sien à l'arrière pour maintenir une vitesse constante afin d'atteindre la vitesse finale et pour. Les flèches pour aller directement à la cible. Il y a aussi un composant mathématique impliqué, dans lequel la distance et les angles sont mesurés de sorte que la cible ne puisse pas être manquée, imprécis car la vitesse de la flèche diminue à cause des forces gravitationnelle.
La flèche prend également en compte les erreurs marginales.


Jeux de graines
Ils sont des prismes rectangulaires (cuboïdes), des formes à 3 dimensions, des arêtes, des faces, des sommets, des cercles, des lignes, des périmètres (horizontal, vertical et parallèle), des demi-cercles, des largeurs, longueurs, hauteurs, espaces entre trous, polygones, triangles, rectangles et formules.

Les jeux"
Cela évoque une variété de notions, dont la récréation, la compétition, l'esprit sportif, la victoire, la perte et le plaisir, pour n'en citer que quelques-uns. Le terme
"Jeux", selon Ascher (1991)
,
englobe une variété d'activités que les enfants et les adultes peuvent jouer, tels que des puzzles, des jeux de société, des jeux, etc. et des compétitions internationales (p.85). Un jeu est une activité dans laquelle une ou plusieurs personnes peuvent être impliquées, suivant un ensemble de règles, et les acteurs impliqués dans de telles activités décrivent certains résultats. Les résultats peuvent être l'achèvement d'une configuration particulière ou la victoire du jeu. Selon Mosimege (2000),
terminologie spécifique et langue utilisée au sein de différents groupes culturels,
classer un jeu comme un jeu spécifique à la culture (p.31).
 


Pots en argile 
Le processus de moulage et les produits finis présentent des concepts mathématiques et scientifiques tels que le mélange, l'application de la pression, la symétrie, les formes géométriques (circulaires, cylindriques, coniques, arc), les températures
(chauffage et refroidissement), réactions chimiques, estimations, comptage, lignes, classification, classement et angles.



Pièges à poisson
-
 




Il existe différents types de pièges à poissons, comme mentionné ci-dessus. Le piège à entonnoir illustré ci-dessous présente des concepts mathématiques et scientifiques tels que l'estimation, les formes géométriques, la tension, l'aération et les mesures.
 

Les haches
-
La poignée est formée de telle manière que les concepts mathématiques et scientifiques sont exposés, tels que les lignes, les formes, les arcs, les cercles, les triangles, les circonférences,
arêtes, cônes, pyramides, rectangles, zones, volumes et rayon, diamètre, ellipse,
et chauffage (température, expansion et contraction)

 
Le carré ô yipunu Biniévi; 
-Le losange: Mananzu;
-Le cercle : Mughongulu.
Oui, c'est possible mais faisant référence à Persée(les étoiles en triangle dans le ciel) on pourrait appeler le triangle : Mungugnu.
-
Les punu utilisaient le théorème de Pythagore dans la construction de leurs paniers.



 Les punu disent :"Dusavu nongu, nongu dyambu, dyambu yigume". D'un conte découle une morale, cette morale est un principe et ce principe guide l'action.
ou encore,« Nongu iguma , ilombi diambu ». Résumé : comme le proverbe est la synthèse d'une réflexion, le récit est aussi la synthèse d'une histoire. Il ne peut pas avoir Nongu s'il n y a pas Iguma, kabo iguma a le sens de l'axiome, qu'est ce que vous pensez?

La beauté de la symétrie derrière la natte punu.

Ainsi, nous pouvons considérer la symétrie comme une propriété liée à un objet pouvant être déplacé de telle manière que lorsque tout le déplacement est effectué, l’objet est exactement comme avant.