Devinettes yipunu

Makwanana? za!
Ghune djia piosi, ghune djia piosi?
Celui-ci dit laisse-moi passer , l'autre aussi dit laisse-moi passer.
Qui sont-ils
?
Au début de chaque devinette , la formule ''makwanana , nza'' revient toujours rappeler à la personne interroger de prêter attention.

Makwanana? za!
Leng-leng o djulu milandu?
Qu'est ce qui pend au sommet des montagnes?

Postez vos réponses dans commentaire ou envoyez dans mon email mujabitsi@hotmail.com

Les temps anciens


La vie du village par le passé dans le Sud Gabon,
Les activités quotidiennes ont été largement dictées par les contraintes particulières de l'environnement équatorial: contrairement aux peuples des forêts de l'intérieur du Gabon, le myene et le Shira-Punu ont vécu dans un environnement diversifié associant côte de la mer
, les lacs et les marais, les forêts, les prairies et collines raide .Cette région avec ses rivières, les lagunes et les prairies parfois très vaste a été beaucoup plus propice aux échanges et des contacts que la forêt profonde où Voyage peut être dangereux.

postcards J.Audemena
1904
Les femmes, l'agriculture, le style

Bien que de nombreux auteurs s'accordent sur leur beauté remarquable, la «Vénus noire» de l'ancien temps accordait une grande attention à leurs styles de coiffure à travers le Gabon.
Même aujourd'hui, il n'est pas rare, surtout chez les Punu, de voir deux femmes du village assises sur leur porte ou devant un étal de marché à tresser les cheveux en tresses fines et parfois le remplir avec mèches de cheveux.
Savoir plus/read more

Mouila region 1971,
Photo L.P
"Caca de cabris" ... bantu knots ou chinese bumps en anglais).
La figure ressemble aux choux mais l'enroulement, au lieu de se faire à plat se fait en hauteur, la clé ici est la régularité de l'entortillement et de l'enroulement...
Pour un résultat plus élégant, il est important de s'appliquer à réaliser un tracé original et net.





Il s'agit de la figure que les anglo-saxons nomment two strand twist ou double strand twist, et que je nomme "vanilles", car les deux brins entrelacés renvoient à des gousses de vanille:
deux brins et non trois comme les nattes (dites plaits ou braids ).

L'effet rendu est celui d'un entrelacs cordé.



Combinaison vanilles plates et vanilles coiffées


Le haut du front seul est ceint d'une couronne de vanilles plates le reste de la chevelure est en vanilles de l'épaisseur d'un crayon à papier.
la nuue est relevée à hauteur des vanilles plates et le tout est enroulé et torsadées en chignon horizontal.

Photo extraite de Let’s talk hair "Every Black Woman's Personal Consultation for Healthy Growing Hair" de Pamela Ferrell.

Grosses nattes avec rajouts et mèches blondes

Sur cheveux propres et peignés



JOYEUSES FETES

Sanglier garde royale.
Une recette simple avec juste le droit pour les porte-assaisonnements délicieux agneau présenté comme une garde d'honneur.
Cette recette permettra d'améliorer la saveur de l'agneau que le rack est présenté comme un seul rack, un rôti de côtes debout, ou comme une garde d'honneur.

Lire la recette
Canard grillé du village
Bien dorée et parfumée avec un goût distinctif grillé,le canard est une viande excellente pour la cuisson lentement sur le barbecue.
Poulet grillé
Parmi toutes les recettes de poulet, celui-ci prend certainement son «lieu comme l'un des plus savoureux. Ce qui pourrait battre la saveur de l'offre de poulet grillé et légumes couverts de cette sauce superbe? Celui-ci est satisfaisant, repas complet.



Poulet roti avec sauce sage orange
Poulet rôti
succulent et aromatisé au citron et glacé avec une sauce à l'orange piquant dans cette recette savoureuse.


Ailes de poulet a la crème noyé au fromage bleu
La douceur épicée de ces ailes de poulet chaud et la fraîcheur de ce tanginess savoureuse sauce au fromage bleu sont une combinaison de saveur formidable.

Devinettes yipunu

Makwanana? za!
Ghune djia piosi, ghune djia piosi?
Celui-ci dit laisse-moi passer , l'autre aussi dit laisse-moi passer.
Qui sont-ils
?
Au début de chaque devinette , la formule ''makwanana , nza'' revient toujours rappeler à la personne interroger de prêter attention.

Makwanana? za!
Leng-leng o djulu milandu?
Qu'est ce qui pend au sommet des montagnes?

Postez vos réponses dans commentaire ou envoyez dans mon email mujabitsi@hotmail.com

L'esprit du bajag

L'essence même du bajag se trouve dans un alcoolat scientifique qui combine passion et créativité. bajag est un état esprit et un comportement, l'homme bajag est quelqu'un de très habile dans le domaine de ce qu'il fait, cela s'est démontré dans les nombreuses taches qu'on lui a confié au début de la création de l'ASPAF.

Quand pour la première fois la direction du terminal pétrolier fut confié à un africain ce fut un bajag. Le bajag est prêt à défier mer, terre, ciel, vents et tempêtes.

La première femme à être mécanicienne d'avion était bel et bien une bajag.

la plus part des bajags avant l'indépendance étaient de la race de mécanicien, technicien chauffeur de bus et de camions et électricien. Un bajag sait quelqu'un qui connait aussi bien utiliser son cerveau que ses deux mains. Le bajag aime à résoudre les problèmes complexes , c'est un passionné d'engins, de construction en un mot un bricoleur,un requinqueur. La créativité, l'esprit de compétition et la mobilité sont son refrain. Depuis son tendre enfance il a su développer la logique et la science en construisant son propre environnement. Le bajag est le seul à contredire Senghor dans sa description de l'africain et la méthode.

L'esprit d'aventure ,l'amour de l'engin et la technologie et de commerce (muteti). Il a l'art et le secret de faire fonctionner ce qui ne marche plus. Lesprit bajag est une composante de cerveau, muscle et d'amour du terroir. Le spirit du bajag se résume dans l'indépendance morale et financière.

Notre sélection 2010

Notre sélection est faite sur le reflet du style bajag/punu. Le style bajag se focalise sur ce que nous postons tous les jours dans notre blog au sujet de la culture, de l'histoire, du langage et l'environnement des punu. Consultez notre spécial dossier du mois de mais sur le fashion. Le style bajag contrairement au style librevillois très occidentalisé est un style...Lire plus

Comment les punu célébraient autrefois noël?

Si vous voulez célébrer un véritable noël dans la veille façon punu, assurez vous que vous aviez suffisamment, d'énergie, d'enthousiasme, de pétroles, de lampes tempêtes et du bois pour faire un feu de bois de réveillon.

Noël était le jour où chaque punu sortait de ses pindis pour communier et partager avec les autres paysans. Les mouvements, les bruits de machettes et des marmites annonçaient un grand évènement. Les parents se rasaient la barbe et se faisaient tout propret. Tandis que les mamans portaient leurs mouvevis , les hommes portaient leurs meilleures pièces de raphia.

Le réveillon se faisait autour d'un feu de bois, on allumait un foyer avec du bois bien sec. Parfois le bruit de noël était accompagné des chants d'écoles,scouts pour les ados et pour les religieux les chants d'églises. "O Bethléem" de papa Michel Moundounga était devenu le chant par excellence de célébration.

Monseigneur Raymond-Marie-Joseph de La Moureyre de la congrégation du Saint-Esprit ordonné évêque en 1959 au diocèse de Mouila avait donné une grande importance à cet évènement.

Le gibier et la nourriture étaient nécessaires pour rendre la cérémonie joyeuse, un grand festin était donné le 25 dans la mi-journée , toute sorte de giambe (sauce), bikandu odika, migung pâte d'arachides, poghe na cube accompagnés de malobi, mubodi, matouka et le massigu à la place du gâteau de bûche, étaient prêts pour célébrer la nativité du Christ.


Pas besoins de cadeaux, car les enfants punu étaient remplis de créativités pour créer leurs propres jouets, pour les filles la création des célèbres poupées de noël à base de racines d' herbes et pour les hommes la création des voitures, avions en cœurs de bambous étaient là pour satisfaire leurs aspirations. Les jouets made in china, les banjers rien ne rappelle les Noëls passés.

Edito

Yall!!!

La nouvelle année s'approchant j'ai apporté quelques changements, notamment celui de mettre l'essentiel des informations sur la page d'accueil. De plus j'ai ajouté des nouvelles rubriques tels que :businessmuteti, concours, tech. Nous travaillons sur le développement d'un chat/forum fiables et d'autres rubriques ne dit on pas"mbo kia agha paghe".

Les posts du mois de décembre sont consacrés essentiellement à la rétrospective 2009. En effet l'année 2009 a été essentiellement dominé par l'élection présidentielle, qui a été un vrai test de mbundu de l'ère après Bongo père. Je ne me rappelle plus à quel marumbetsi une élection avait été autant controversée.

Cette élection a encore montré le courage des bajags d'affronter le courant du fleuve. Vous découvrirez des recettes pour passer les fêtes de Noël et de fin d'an en beauté. Ma rubrique préférée le bajaguiste. La nouvelle liste des punu qui font bouger les choses. Les astuces et trucs pour noël, et notre cadeau pour vous.

N'oubliez surtout pas en cette saison d'être dans la peau d'un Bajag chapeau cow boy Steston ou le chapeau fedora que le maire punu de pog surnommé le "vieux" avait epitomizé, sans oublier la chemise négro tropical et la paire de boot ferrée Steston.

Happy year.

Question à un Bajaguist


Monsieur le Bajaguist quel cadeau puis je offrir à mes parents?
Voici ma sélection dans la pure tradition du Bajag:

A votre mère ou épouse:
Offrir un lot de forêt,
Maningu
Ipod
PSP sony
Cours de conduite
Au père ou au mari
  • Chapeau Stetson dexter truman fedora
  • Paire de chaussure Stetson
  • Wrangler Jean 5 poches
  • Chemise John Lewis barrie oxford
  • Coupe coupe
  • Douk Douk, l'authentique Gaston Pierre Cognet 1926.
  • Lampe tempêtes Petromax
  • Toile moustiquaire

Recettes de fin d'année

Terrine de foie gras
Jouez le raffinement et la simplicité avec un menu classique et chic.

Dans la grande tradition festive, réalisez vous-même avec panache salade de tsombi a l'oseille phaouine, filets de truies de la Ngounié, avec sauce hongroise de Mambanda

Canard du village a l'orange avec sauce chamel du kumu-gari

Gateaux de concombres

Panier de pains

Ce menu, qui peut en partie se préparer la veille, vous permet de vous pomponner et d’être toute belle pour vos invités.




Pour 6 à 8 personnes
Préparation :
25 min
Cuisson : 40 min

Ingrédients :
600 g de foie frais de canard
1 pointe de noix de muscade
1 cuil. à café de sucre semoule
2 cl de porto
16 g de sel fin, 3 g de poivre blanc
Epices

Lire plus

Best 2009


Annie flore Batchiellilys
Queen punu 2009,
pour son effort de préserver le yipunu.


Homme punu de l'année Pierre Mamboundou
élu 42% contre 34% pour Ben Bruno Moubamba


Bangando77
Meilleur filmaker
, pour ses vidéos sur la culture punu sur youtube.




Meilleur politicien de l'année 2009
Bruno
Ben Moubamba



Meilleur artiste punu 2009
Régis Divassa



Meilleur Sportif
Éric Mouloungui



Meilleur médecin
Isabelle Ndombie gynécologue.


Meilleur écrivain de l'année
Sylvain Nzamba avec l'apparition de son troisième roman Fouzhia.














Meilleur clip vidéo
Black communauté
Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

Notre silicone vallée


La silicone vallée a commencé dans un garage dans la concession d'une université.

Cela s'est produit après que standford université ait connu des graves problèmes financiers.

Les promoteurs de cette idée étaient des étudiants.

Quelque soit l'endroit notre silicone vallée poussera de nulle part, après que son idée aura germé dans notre imagination.

Le concept s'appelle la nouvelle "révolution des technologies".

Le new Hometown

Ma vision du new hometown est premièrement de changer la culture agraire du southern , reformer l'agriculture par la mise ne place d'une agriculture mécanisée et de production en chaine, mettre la pression sur le gouvernement pour la construction des infrastructures et introduire des nouvelles industries qui supporteront le développement durable.

Faire des PME les moteurs d'une nouvelle économie.

Les high-technologies doivent être au service du business et des citoyens, pour cela il faudra élever une conscience technologique en introduisant internet dans les écoles et dans les domiciles des citoyens.

Faire de Mouila et tchibanga , Mayoumba des capitales IT du Gabon, introduire le système wireless pour que ses villes deviennent les villes les plus connectées du Gabon, des villes propres on peut gagner, vivre , apprendre et se divertir.

"Faire du sud Ouest une région entièrement autonome avec assez de nourriture, d'énergies , des emplois et des exportations agricoles capable de supporter chaque personne.

Être le bourgeon des entreprises" vertes" et des High-tech en un mot la dotcom économie du Gabon, la prochaine silicone vallée de la CEMAC.

Continuer à préserver notre position de grenier agricole du Gabon. Voici la mission a que la nouvelle génération doit s'atteler: dans le but de créer, innover et moderniser notre région.

Faites-moi connaitre votre opinion dans la rubrique commentaire.





Les differents groupes

groupe Macjag utilisateurs punu de machintosh

groupe Windjag utilisateurs punu de windows

groupe lipu les punu utilisant linux

groupe mutetiste, groupe de businessman

Groupe badiela , philosophique

groupe moudoumbe , notable

groupe munadjiste

groupe Mbombiste

groupe punu Usa

groupe punu Europe

groupe punu Africa

groupe punu Asie

Laissez moi savoir de quel groupe vous appartenez , vous pouvez appartenir à plusieurs groupes à la fois.

Sauce aux bikas????



Nous recherchons des videos DES RECETTES PUNU.

Prochain Dossier


Nous sommes entrain de préparer notre grand dossier de chaque fin d'année, le best of punu de l'année 1999, la rétrospective de l'élection 2009 et enfin l'article punu de l'Homme punu de l'année 2010.

Dans le but de la poursuite de l'esprit boutou( perfection) nous avons apporter quelques great changements, mais nous restons à travailler sur quelques autres rubriques tels que le forum et surtout le développement d'un véritable website commerce avec l'objectif de vous donner de vous procurer les œuvres et productions culturelles.

Bonne fêtes de fin d'année que Dieu vous garde et vous comble de sa paix.

Merci pour vos encouragements.

UFURE

"Une femme stérile du clan badumbi nommée UFURE, sema dans sa plantation des graines de courges. En peu de temps ses plantes germèrent et bientôt apparurent sur les plantes des calebasses.....A la veille de la récolte UFURE fit un songe.

Elle rêva un génie qui lui recommandait d'enlever toutes les calebasses sauf celle située près d'une souche. La femme suivait les recommandations du génie, et bientôt seul la calebasse posée sur la souche entourée d'herbe émergea. Des jours passèrent et une nuit, UFURE, fit de nouveau un songe au cours du quel le génie la conviait à la plantation dès l'aube. Le jour venu , elle prit son courage et se rendit au champ. ".

A peine était-elle arrivée qu'un sifflement aigu, provenant de la souche sur la quelle se trouva la calebasse lui parvint. Il fuit suivi d'une explosion a laquelle les cris d'un bébé se firent entendre. Apeurée IFURA s'approcha et trouva un bébé enveloppé de graines et de débris de calebasses. Elle s'avança vers lui et, toute tremblante, le prit dans son bras et y courut au village. Ce bébé sexe féminin était un don de cette femme stérile. Devenue grande, cette fille eut de nombreux enfants et ainsi perpétua la descendance de UFURA nommée : dibur-cuve

Réflexion sur la culture



Autrefois, les jeunes se réunissaient autour d’un grand feu pour savourer la sagesse des anciens, qui leur racontent de belles histoires évidemment en langues locales. Mais aujourd’hui, cette pratique est désuète. Et ce qui est plus grave c’est la disparition progressive et dangereuse de nos langues locales au profit de celle de MOLIERE.

A Tchibanga particulièrement, certains jeunes ont honte de leur origine punu, donc de leur culture et de leur identité. Ils éprouvent une gêne à articuler un mot en langue. A l’heure actuelle, seule une poignée de jeunes venant surtout du « bled » ou qui ont grandi près des grands parents, arrivent à converser régulièrement en punu. Et le reste ?

Face à cette situation déplorable, nous pouvons partager l’avis du colonisateur qui pensait que le noir n’était pas civilisé, qu’il était un sous- homme et qu’il fallait donc le civiliser en lui apprenant le français par exemple.
Le noir est finalement tombé dans une acculturation par excès d’assimilation. Ce complexe nous amène alors à perdre nos valeurs intrinsèques. Nous nous acheminons vers la perte totale de nos cultures, de nos richesses ancestrales .

La langue , rappelons-le est le véhicule de toute civilisation ; elle est l’âme d’un peuple.
Si nous n’arrivons pas à parler punu, ne sommes-nous pas entrain de sacrifier notre patrimoine culturel ? Comment pourrait-on être fier de notre punu si nous ne pouvons seulement dire « marambuga ». On ne peut même pas souffler un secret à un frère devant un étranger non punuphone. Nos danses disparaissent au même titre que notre langue. C’est bien dommage !
Il est donc urgent de nous ressourcer, de nous intéresser sérieusement à notre langue punu, à notre identité , à notre culture. Passons aussi nos vacances en province, cela nous formera et nous fortifiera beaucoup. Rendons par cette occasion hommage au groupe COMMUNAUTE BLACK , à Annie-Flore BATCHELILI , à MABIK MA KOMBIL et à tous les autres qui font la promotion du punu sur le plan national et international à travers leurs arts.
*********************************************************************************
Bien évidemment nos valeurs culturelles diparraissent à cause de la nouvelle civilisation.

Dans le passé les jeunes s'asseyaient au près des vieux pour bénéficier de cette richesse culturelle avant l'arrivée du modernisme. Au fil des temps, le modernisme s'impose et la culture punu bas de l'ail. Les jeunes ont honte de leur punu parce qu'il ya le français, conception très erronée. Chose que nous ignorons nous jeunes en général et punu en particulier est que nous ne représentons plus rien sans notre langue. Il y en a parmi nous qui ne peuvent déchivrer aucun mots punu parce que non seulement ils ont honte de leur langue mais parce qu'ils ne savent rien d'elle.

En plus de cela, les jeunes d'aujourd'hui ont horreur d'entendre parler du village; à combien ils sont, ceux qui connaissent le chemin du village? une poignée. Ce n'est pas normal car il y en a de ceux qui sont nés ville qui ne savent rien de leurs origines.

Face à cela, comment envisageons-nous préserver l'avenir de nos valeurs face à ces situations trè désastreuse? Demain, à quoi ressemblera le punu avec les jeunes que nous sommes?

Le bourbier d'Armel Nguimbi


L’œuvre d’Armel NGUIMBI BISSIELOU retrace l’échec du voyage de MOUKAGNI dû au bourbier dans lequel l’ensemble des voyageurs sera victime.
Dans cette perspective, le personnage de MBA (chauffeur de la Toyota ) très embarrassé par l’état d’enlisement dans lequel se trouve les véhicules et dans le même ordre d’idées de « faire comme ses patrons ».( )en foulant au pied l’autorité judiciaire par la pratique d’un transport clandestin illicite. Ainsi dira t-il s’adressant à MOUKAGNI.
« Tu sais ces gros bonnets, c’est des rapaces. Ils ont tout pillé et ils veulent toujours l’argent. Mais moi aussi je me débrouille avec sa voiture pour gagner ma vie. Je fais ce que je veux, je m’en fous… »(p.28) Le souci d’un écrivain dans la société est de vouloir faire de celle-ci un modèle, une exemplarité. Comme on le sait, l’écrivain ou du moins l’artiste, se range toujours du coté des « malheureux qui n’ont point de bouche »qui « ne peuvent pas dire tout haut ce qu’ils pensent tout bas ».

Le clip qui dérange le pouvoir

Les temps anciens partie 2

Hair styles/style de coiffures punu

Les coupes varient énormément en taille, le volume et la longueur, avec des tresses plates et chignons.
Le explorateurs enregistraient le rôle primordial de la coiffure chez les femmes gabonaises, «un chef-d'œuvre de patience», selon J.-F. Payeur-Didelot: «Ils enduisent leur tête avec de l'huile de palme, de pommade ou si elles en ont, pour rendre les cheveux crépus, plus facile à gérer, puis ils l'attacher gentiment en longues crêtes parallèles, avec des séparations nettes aux intersections. Il faut plusieurs jours pour organiser une telle coiffure avec habileté, mais une fois qu'il est fait elle dure deux ou trois mois "(Payeur-Didelot 1899: 123).

Les bijoux sont une partie importante de leurs plus beaux atouts, boucles d'oreilles, colliers, bracelets et anneaux de cheville. Payeur-Didelot a signalé que Punu, Shira et les femmes Galwa étaient très prisés comme épouses et ont fréquemment été enlevé (ibid.: 144).

Comme dans l'ancien temps, les femmes Punu faisait du jardinage: « le sarclage et la récolte sont le travail des femmes tandis que les hommes défrichent la terre, abattre des arbres et les brûler sur le site pour y être plantés." (Mbot 1997:48).

Encore aujourd'hui, les femmes du village peuvent être vu avec des machettes sur leurs épaules, pour passer une journée dans les plantations où ils cultivent des légumes-racines, légumes-feuilles, des arachides et des bananes. De retour dans l'après-midi, ils portent des paniers d'osier sur le dos lourdement chargés de leur récolte
et bois de chauffage pour la cuisson, tenue par une lanière en raphia tressé à travers leurs fronts. Les plantations sont parfois loin de leur village, ce qu'ils ont à traverser des ponts de fortune sur des ruisseaux ou pagaie même à travers la rivière Ngounié en canots.

l'artisanat

Dans les temps anciens, les femmes Punu étaient bien connus pour leurs poteries, rendant chaudrons et des cruches d'eau en terre cuite décorée de motifs géométriques, ils commercent avec les Lumbu ou Tsogo; selon Deschamps (1962: 28) Ils ont également fait "pots .. . et des vases », et d'après M. KoumbaManfoumbi (1987: 230)", cruches, pots et chaudrons avec une couche spéciale blanc ou rouge argile qu'ils récupérés "dans des lieux spéciaux dans la savane appelée mbilu (Koumba-Manfoumbi 1987: 230 ). L'argile a été tamisée pour enlever impurités et de petits cailloux puis mélangé à l'eau pour faire une pâte assez fluide prêt pour la modélisation. Les pots finis ont été mises à sécher près d'un feu de joie. Elles étaient parfois peints et décorés avant leur utilisation. Les femmes punu font aussi les paniers en osier, en utilisant une liane appelée Mambe ainsi que des roseaux: paniers de stockage (maponci), cuisine (bacanci) et la pêche (mica et bkriszta), et des nattes (matogu) tissé à partir de roseaux (Ndubi), (ibid. : 234). Ces jours-ci peu de femmes sont potières, mais ils font encore la vannerie, car aucun des ustensiles modernes se sont avérées aussi pratique pour le transport et la pêche.

Société sécrète de femmes
Les femmes ont été et sont encore, regroupés en sociétés, en particulier la Ndjembe ou Nzembe, d'origine Eshiras selon A. Raponda Walker et commun à tous les groupes dans le sud du Gabon (Walker et Sillans 1962:259). L'organisation est assez similaire à celle de la Mwiri qui est réservée pour les hommes. L'initiation a eu lieu dans la brousse où les filles du même groupe d'âge, vêtu de feuilles, ont été séquestrés dans une cabane isolée. Ils ont eu à subir les épreuves physiques, qui sont trouvés dans toutes les initiations secrètes, en particulier la sensation de brûlure persistante d'une sève irritante jeté dans leurs yeux. Le lancement a été orchestré par la «mère de la Ndjembe ', qui avait hérité de ce pouvoir de sa propre mère [fig. 6]. Elle était vêtue de nappes blanches et brandit une épée en bois. Les initiés sont évidemment tenus au secret. Le Ndjembe existe toujours dans Mayumba et Murindi.


Les hommes et le commerce
Dans l'ancien temps, après la période primitive où ils portaient des vêtements faits à partir d'écorce battue (Katu), les Punu et leurs voisins du Sud Gabon Rafia vélin (dinyimba) en longueurs de tissu mesurant environ 100 par 80 centimètres. Ces «carreaux» de «raphia étaient cousus ensemble dans des pagnes ou des toges et décoré de perles de verre importées (misangd). Artisanat Punu incluent la sculpture des masques en bois (bitengi), des statues (Kosi) et des selles (mboluku).
La tradition orale veut que les Punu et les Lumbu avaient des esclaves. Ils étaient soit des prisonniers de guerre ou de délinquants (les adultères, les meurtriers, les gens qui n'avaient pas payé les amendes rituel, etc) condamné par les sociétés secrètes ou les chefs.

Les origines punu

Ndinge, Ilahu et Ngeli sont tous des hommes et se trouvent êtres les ascendants des punu.

Les origines des punu sont assez controversées, mais nous pouvons retenir que les punu viendraient de Bunguri Kassai suite à des guerres , par la suite ils ont fondé Ndunde, puis ils arriverent a Divenié au XV e siècle et de Divinié ils se sont séparés avec les quatres clans en prenant des trajets différents. Ils ont cohabité avec les lumbu et les vili. Ils trouvèrent les Lumbu sur cette région. Les vilis vinrent par la suite trouver les lumbu et les punu installés sur cette partie, region du mont fuari.

Les lumbu et les vili dirent au Bujala:
" partez mais sachez que nous avons la grand mère Kakamueka. Kakmueka désigne le lieu actuel de séparation entre les vili et les lumbu."

Kaka Moueka serait actuellement le lieu de separation des Bujale et les villi et lumbu. Il se situe sur la rive droite de la riviere Kouillou.
Selon Mbumb Bwass les punu sont assimiles aux intrepides Kagas, Ces Bajags, nous dit-il : Issus de :

"La race nilotique Kwafi- Massai du haut Zambeze." Thèse qui reste à confirmer. Selon Mbum Bwass les jagas sweaient les ancetres des Bavili, bayombe , Bakunyi, Bavarama, Batsangui, banzebi, Massangu, Bapunu, Balumbu, Gisir rt Bavungu, Bayaka de Sibiti komono.''


Ils auraient migré par Kembele, Dungila, Ilumbu, Uga-i-muru-mutu, Kande, Nguengé, Il seraient sortie sur la plaine du Gabon par le mont fuari. Certains punu longèrent la cote et d'autres pris la direction de la plaine de la Ngounié et de la Nyanga.

Les ancêtre des punu étaient Bouanga et Ndinga, ils engendraient Ilahu, Ilahu engendra Ngéli, Ngéli Ilhau aurait été poursuivi pour avoir commis des assassinats. Dans sa fuite il serait réfugié dans le creux d’un énorme arbre appelé Ilunga-I-Murumba, Ngheli auraient engendres neufs filles qui seraient les ancetres des clans matrilenaires: ce sont les clans
Dikanda, Micimba, Bujala, Bumueli,Micumba, Dijaba, Dibamba di Kadi,Mululu et Ndingi.

Ils sont à l'origine au nombre de neuf , mais pour diverses raisons (recherche d'un parent, fuite devant un danger, conflits, incestes, décès..).

Makame-Ma -Ngéli ancêtre Dikande
Ilebu-I-Ngéli ancêtre Bujale, est la seule fille.
Bundu-Bu-Ngéli ancêtre Micimba
Mueli-Ngéli ancêtre du clan Bumueli
Munciegu-Ngéli ancêtre Dijaba
Mumbice-Ngéli ancêtre Micumbe
Ubindu-U-Ngéli ancêtre du clan Dibambe Kadi
Murali(Ncambe-Ngeli) ancêtre Ndingi

Cette liste demeure incomplète car il n'y a pas l'ancêtre des Badoumbi.
Les premiers villages de la région du mont Fuari sont Ilumbe-i-murumbe, muvanga, Mube et Dibendu.

Le groupe qui 'set installes aupres des courants d'eaux au sortir de la region de Diveni, pres du mont fouari sont les micumba ,les Dikanda, les Dingi, les Badumbi, les Budjala, les Bayambu, les Micimba, les Dibamba-Kadi et les Bumuéli.

Les Micumba à leurs arrives ont occupés deux espaces en terres gabonaises . L'un situé a les de la foret ( Il s'agit des Jungu Pasi)et l'autre( Ilabu, MIcumba Etubangi) a l'ouest de la region draine par la Dunyeni et Muyutsi, tous deux affluents de la Nyanga.

Les autres ont parcouru la zone entre le Mukalaba Duhungu et la Duiyni et sont venus à la savane de diboca. Ce sont les Mubanda Yangu, et sont parvenus dans la savane où coule la Diboca : ce sont les Mubanda-Yangu, les Babaci (ou Fumu-ci-Mbaci), les Mombi et les Musanda.

Les Dikanda et les Ndingi qui ont constitué les dernières vagues de cette première occupation territoriale ont longé la dugnenyi pour s'installer en ce qui concerne les premiers pour s'installer dans la région de Mukalba-Ganci. Les seconds ont traverse la régions compris entre la Duyenyi et la Duyini pour construire leur village dans la savane arrosée par la Babonda et la Dibotsa.

Quant aux Badoumbi ils ont suivi la Nyanga pour s'implanter dans la savane de Mongu, au delà de la Mohutsi ainsi que vers les confluents des deux Mukalba, en direction de la Duami.

Les groupes d'émigrants qui ont suivi la Ngounie et ses affluents sont membres des clans Bujala, micimba, Dibamba Kadi,Bayambu et Bumueli. Quant aux Micimba et aux Dibamba Kadi, ils parcoururent la région de savanes par la Dubolu. Les Mitsimba s'installèrent non loin des Bujala, alors que les Dibamba-Kadi occupèrent l'espace situe entre la Bipungi et la Dola.

Parmi les deux vagues de migrations au compte du clan Budjala ( l'un des premiers arrives en terre gabonaise ), l'une s'engagea dans la plaine Nyanga -Uvembi, son avancée dans cette région produit son établissement entre la Dubeci et la Yaga. A l'opposite l'autre s'avança dans les abords de la Dola ainsi que dans les savanes arrosées par la Ubolu, tous les affluents de la Ngounié.

Comme les Bujala les Bayambu prirent deux directions entre. La première conduisit dans les plaines côtières de Mubu-Nguimbi(océan Atlantique) eau contact des Varama et des Lumbu ou ils s'implantèrent la seconde les achemina du cote de la rive gauche de Ngongu affluent de la Ngounié ou ils établirent leurs villages.

Quant au Micimba et aux Dibamba -Kadi , ila parcoururent la regiond e savane baignee par la dubolu.Les Micimba s'installeresnt pas loin des Bujala alors que les dibamba Kadi occuperent l'espace situe entre La Bipungi et la Dola.

Enfin les Bumweli partis de Mangeli, et Ilohu, arrivèrent d'une part sur la Ngounié et d'autres part sur la Nyanga.Ceux qui suivaient la vallée de la Ngounié partagèrent avec les Bujala et dibamba-kadi ainsi qu'avec les ethnies Tsogho, les terres de la rive droite de ces rivières et ses affluents (la Muboti, la Rembu).


"Bujaja ufuna na teri", : les Bujala sont aussi nombreux que les graines de courges. C'est egalement le cas des Jungu Passi , issus du clan micumba qui possedaient des nombreux pygmés.

Selon certain clans, notamment les Junga Passi, les Bujala, les Dikanda, les Micumba, les Ndingi, ce peuple qui leur a servi de guide de compagnons au cours de leurs migrations leurs est rattachés par des liens de servitude.




Source: Koumba-Manfoumbi.

A la une


Suite à la censure du clip vidéo de l’un des titres du maxi single intitulé « L’un et le multiple », l’artiste Regis Divassa a accordé une interview à neufradio.com pour expliquer les raisons de cette censure. Nous vous publions in extenso cette interview. Retrouvez très prochainement sur notre site la vidéo du titre « apologie d’une vie »


Votre maxi single est sorti, mais vous avez des difficultés pour faire passer vos clips vidéos quelles en sont les raisons ?

Il faut dire que j’ai démarré avec un titre qui n’est même pas un titre fard, c’est un morceau qui s’appelle « l’apologie d’une vie », j’ai sorti la vidéo mais malheureusement la vidéo a eu quelque problèmes pour passer dans certaines de télévision di-t-on que les paroles sont trop explicites et que je dénonce certaines choses qui ne devrait pas être dites ici au Gabon.

Ce sont seulement les paroles qui sont censurés ou les images du clip video ?


Il faut dire que c’est surtout les paroles qui sont censurés, d’aucun m’ont dit de faire des cuts (qui veut dire une coupure, un bip, lorsque on veut par exemple dire le mot école vous le remplacer par un bip) mais moi je ne veux pas, parce que ce n’est pas ma réalité, je pense qu’il faut laisser les gens dire des choses comme ils sont et telles qu’ils sont et c’est comme ça que le pays devrait marcher.


Qu’est ce que vous dénoncez exactement que dites vous dans ce maxi?


Je parle des années 90 ou l’on a connu des émeutes, je ne cite pas les choses telles quelles je le fais d’une manière violée peut être la métaphore choisi dérange pour ce qui comprenne trop vite les choses, je suis un artiste très engagé et fière de l’être.

Quelles sont les thèmes abordés dans ce maxi single ?

Je parle des inégalités, des injustices, des phénomènes sociaux tels que le kongossa (ragots) que les gabonais ont prit comme 3ème langue, nous avons des exemples tous les jours du kongossa qui est fait autour des artistes ; je parle du vécu…Je ne fais pas seulement dans la dénonciation c’est le poète qui a dis que « si tu chantes arrêtes toi un moment si tu danses arrêtes toi … » il ya une chanson qui fait danser dans le maxi comme « Dans les bacs ».

On vous a censurés, alors quel sont vos projets et qu’est ce que vous envisagez faire ?

Je passe par tous les moyens possible, pour pouvoir faire passer mon message, il n’ya pas que la télévision, on est aujourd’hui à l’ère de l’internet et je viens par le biais de votre site pour faire passer mon message. Je dois démarrer une campagne de sensibilisation pour dire aux jeunes de se prendre en main c’est le système D les jeunes doivent se débrouiller en essayant de réveiller les talents endormi tels que l’art du graffiti, de la parole…, faire le tour des lycées ouvrir des clubs de réflexion. La musique hip hop sert de relaie au jeunes pour comprendre certains fléau et de les éradiquer.

Dans toutes vos chansons vous parlez toujours d’Avéa ou vous vivez, est ce que les jeunes de votre quartier vous soutienne ?

Oui les jeunes me soutienne il faut dire que le quartier Avéa regorgent de plusieurs talents a l’exemple du footballeur Eric Mouloungui qui est sorti d’Avéa, Mackjoss… « c’est un foyer de talents » c’est le seul quartier qui peut rivaliser avec la sablière.

source: neufradio.com

Les larmes de tsiana de sylvain Nzamba




Orpheline de mère dès l'âge de quatre ans, maltraitée et transformée en esclave par sa belle-mère, c'est à neuf ans que Tsiana découvre tout sur sa mère. Elle doit sa libération de cet univers carcéral à un général de police, alors neveu de son père qui viendra, tel un messie, donner une nouvelle destinée à sa vie. Mais dans cette nouvelle famille où luxe rime avec abondance, Tsiana fera une scolarité brillante avant de regagner la rue, battue et violée par son tuteur.

" Voilà que tout à coup, tu m'as égarée en plein chemin. Tu m'as plaquée devant une réalité que je ne pouvais jamais imaginer de toi. Tu es passé d'un père adorable en un sadique impitoyable et insatiable. Comme une vulgaire prostituée capturée au petit matin par un groupe de bandits assoiffés de sexe, tu as contribué à lessiver de ma mémoire tous les bons souvenirs qui s'y étaient fièrement gravés en si peu de temps. Il ne me reste plus que cette image sombre et traumatisante d'un père changeant, inhumain et dangereux."
Comment trouvez vous le comme back de communaute black great ou pas?

APPEL DE L'ETRANGER

POSTEZ VOS COMMENTAIRES POUR QUE NOUS RESTIONS EN CONTACT. QUE NOS TRADITIONS NE DISPARAISSENT PAS. VOS SUGGESTIONS AUSSI SONT LES BIENVENUES.


ENVOYEZ NOUS AUSSI VOS VIDÉOS DU VILLAGE, DES CÉRÉMONIES EN YIPUNU, CONTES ET POESIES.


PUNU OU AMIS DU PUNU DE LA DIASPORA CE SITE EST UN MOYEN DE RESTER EN CONTACT.


KEEP IN CONTACT. KEEP IN TOUCH.

VOICI MON EMAIL mujabitsi@hotmail.com

L'EPOPEE DU MUMBWANG

Mubwanga raconte l'histoire d'un héros extraordinaire, héros éponyme allant à la recherche de sa sœur Maroundou ma de Nzambi, mariée à Dybourou Kasse le monstre. Après une longue pérégrination à la quête de sa sœur, après des combats dont il sort toujours victorieux. Mubwanga ramène sa sœur au village à la grande joie de ses parents. Le texte relate de manière implicite les rapports interhumains et le fondement de la matrilinéarité chez les Punu du Sud du Gabon.
Kwenzi Mickala a su rendre dans une langue simple l'oralisation du texte originel en reformulant de manière habile dans sa traduction la mise en scène du performeur de la parole, les chants, les répétitions, l'action dialoguée et les répons traditionnels.
Pierre Monsard Siégu sur le
Mubwanga, de Jérôme Kwenzi Mickala, 

Quelques noms punu

BIBAL- BI-MAMBOUNDOU-MA NSIENGI
MIHINDOU-MI-KOGU
BOULINGUI-BU-KOMBILE
KASSA-DJI-MALOU
MIKALA-MI-KYIELI
MAGANGA-MA-KOUMBE
BOULINGI-BU-KOMBILE
MHINDOU-MI-ZAMBA
BABIL-MA-MUSSIRU
MANDUKU-MA -MUKAGNY
MAGANGA-MA kASS BA NDING
MAGANGA-MA-MBUJU- WISI


DANS LA RUBRIQUE COMMENTAIRE POSTEZ D'AUTRES NOMS

Catalogue

Le style bajag est un style qui mélange nature sauvage et modernité, rustique et raffinement, tradition et innovation, c'est un all-out quincenaria, français catholique, protestant américain de l'alliance chrétienne et cultures natives. C'est un ongoing and never-ending, un esprit d'aventurier capturé dans le film ou vas-tu Koumba? Le style bajag est aussi décrit comme simple est beau et moins c'est beaucoup.

Le style commence avec le chapeau fedora ou le béret révolutionnaire cubain.
Dockers Herringbone Fedora

Dockers Herringbone Fedora

Lire plus
Les marques
  • Steston
  • Jhon Henry
  • levi's
  • wrangler


Notre coup de cœur pour les chaussures banana blues
  • Banana
  • Laredo
  • Caterpilar

Les Parfums
  • Stetson
  • Paul Gautier



Levi's ® Overall



Dirty Jobs - mikeroweWORKS Short Sleeve Poplin Coverall

John Henry Long Sleeve Woven Shirt with Tie

Levi's ® 511™ Skinny Fit Jeans - Discontinued Washes

Route 66 Men's Destroyed Style Five Pocket Bootcut Jeans Pant

Basic Editions Women's Hampton Camp Shirt

Rider Women's Copper Button V-neck Cropped Jacket

Lee Modern Fit Denim Jacket



Wrangler Ultimate Riding Bootcut Jean

John Henry Long Sleeve Woven Shirt with Tie



Timberland Pro Series® Industrial



Timberland Pro Series® Denim Shirt

Caterpillar Hooded Sweatshirt

Caterpillar Trademark Crewneck Sweatshirt



Jean Paul Gaultier 3.4 Oz Eau De Toilette Spray For Women

Jean Paul Gaultier 3.4 Oz Eau De Toilette Spray For Women

Jean Paul Gaultier 2.5 Oz Eau De Toilette Spray For Men

Jean Paul Gaultier 2.5 Oz Eau De Toilette Spray For Men

Jean Paul Gaultier Classique Eau de Toilette Natural Spray, 1.7 fl oz (50 ml)

Jean Paul Gaultier Classique Eau de Toilette Natural Spray, 1.7 fl oz (50 ml)

Stetson Gift Set

Stetson Gift Set



Stetson Omni Coffret

Stetson Omni Coffret

Sold by Sears



Jovan Musk For Men 3 Oz Deodorant Stick



Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89704

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89704

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89706

Caterpillar ® Holton Steel Toe 6 Inch Boot P89706

Caterpillar ® Faze - Dark Beige

Caterpillar ® Faze - Dark Beige



Fubu Plush 1 Oz Eau De Parfum Spray For Women

Fubu Plush 1 Oz Eau De Parfum Spray For Women


Banana Blues Men's Lodi - Tan
Laredo Trucker Side Zip 7 in.

Laredo Trucker Side Zip 7 in.



Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Chukka 500-8 - Black Full Grain Leather

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Chukka 500-8 - Black Full Grain Leather

Rustler Nox - Black

Rustler Nox - Black

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Oxford 510-8 - Black Full Grain Leather

Rocky Boots Men's High Gloss Dress Leather Oxford 510-8 - Black Full Grain Leather

Dan Post Boots Men's Mignon R Toe - Black

Dan Post Boots Men's Mignon R Toe - Black

Rocky Boots Men's 7" Zipper Paraboot 2091 - Black Leather


Dr. Martens 8836 EH

Dr. Martens 8836 EH


Mt. Emey Men's 504 - Black

Mt. Emey Men's 504 - Black


Adidas Samba Vulc - Brown

Adidas Samba Vulc - Brown

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Potter - Black

Giorgio Brutini Barry-Dark Brown

Giorgio Brutini Barry-Dark Brown

Brass Boot Men's Alfredo - Black Deerskin/Leather

Brass Boot Men's Alfredo - Black Deerskin/Leather

Converse Unisex Chuck Taylor® All Star® Extra High Top Shoe - Red

Converse Unisex Chuck Taylor® All Star® Extra High Top Shoe - Red

Impulse Men's P5076 - Savannah Bark Nap

Diadora Men's LX K II MG 14 - Ferrari Red/White



pa Calf

Rocky Boots Men's Ride Square Toe 2798 - Sage/Cayenne

Rocky Boots Men's Ride Square Toe 2798 - Sage/Cayenne


L.B. Evans Men's Duke Opera - Burgundy Leather-s

L.B. Evans Men's Duke Opera - Burgundy Leather-s

Justin Bay Apache Western Boot--Brown

Justin Bay Apache Western Boot--Brown

Pro Line Men's Green Rubber Knee Boot

Dan Post Boots Men's Teju Lizard R Toe - Black

Dan Post Boots Men's Teju Lizard R Toe - Black

Aetrex Men's Gramercy Fisherman Sandal - Black

Propet Men's PedWalker 9 - Black

Propet Men's PedWalker 9 - Black

Drew Men's Tracker - Brown Nubuck

Drew Men's Tracker - Brown Nubuck

Zapato Men's Oxford 1810 - Black

Zapato Men's Oxford 1810 - Black

Skechers Men's Devered - Dark Brown

Skechers Men's Devered - Dark Brown

Dr. Martens Gunby ST 6 Tie Teak

Dr. Martens Gunby ST 6 Tie Teak

Banana Blues Men's Rattler - Black

Banana Blues Men's Rattler - Black

Adidas Samba Vulc - Brown

Adidas Samba Vulc - Brown

Lugz Drifter - Wheat

Lugz Drifter - Wheat

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Potter - Black

Banana Blues Men's Lodi - Tan

Banana Blues Men's Lodi - Tan