Mémoire colllective Punu

Les Bapunu forment une des tribus les plus importantes et les plus prolifiques du Sud-Gabon. Leur pays s'étend de Mouila à Ndendé, Tchibanga et Moabi dans la région des grandes savanes plus ou moins bien accidentées, situées entre la Ngounié, la Nyanga et aussi Divenie au Congo.Ils confinent aux Eshira, aux Bavungu, aux Balumbu, aux Bakunyi, aux Banzabi, aux Mitsogo et aux Apindji. Un point remarquable, dans leur pays très giboyeux, est le mont Fwari, colline isolée. Les Bapunu sont de bons chasseurs.Tandis qu'aux environs de Mouila leur langue se rapproche un peu de celle des Eshira, vers Ndendé elle en diffère tellement que ceux-ci n'arrivent pas à la comprendre.Le nom de Bayaka, sous lequel on les désigne parfois, donnerait à penser qu'ils sont les descendants des féroces Jaga d'au-delà du Congo, qui terrorisèrent longtemps la contrée aux siècles passéesLeur humeur batailleuse sembleraient confirmer cette hypothèse. D'autant plus qu'eux-mêmes s'intitulent "gens de guerre" batu diba di badi.Ce titre, ils le partagent avec les Bakelè, non moins belliqueux.D'après une tradition punu et akèlè auraient été jadis longtemps en guerre. Aucune des deux tribus ne parvenant à dominer l'autre, ils auraient décidé de cesser les hostilités et de conclure un pacte d'amitié perpétuelle.Quoi qu'il en soit, dans le passé, par leurs fréquentes incursions chez les tribus voisines plus faibles, les punu comme les akèlè ont été les grands fournisseurs d'esclaves des négriers de la côte.En 1906, les militaires eurent à réprimer une révolte des punu de Moabi. La pacification complète n'eut lieu qu'en 1909. Depuis lors le pays est resté calme, jusque vers la Nyanga.Extrait de "Contes Gabonais, André Raponda-Walker, 1967"

Principales dates de l'histoire

1471 Arrivée des Portugais sur les côtes gabonaises
1844: Le gouverneur portugais Ramon Rovirosa signe une convention d'installation à Tchissade (actuel SOCOMA - plage de Mayumba) avec le chef de terre Jim Ngoma
1847: Arrivée des premiers commerçants portugais sédentaires à Mayumba. Centre qui revêtira une importance à cause de la traite des Noirs
1853: Arrivée des commerçants hollandais, venus relever leurs homologues portugais•1886: Départ des commerçants hollandais
1887: Installation d'un gouverneur français, M. Hermann, à Nkounda, permet à Mayumba de fermer ses portes aux marchands d'esclaves
1905: Les administrateurs français, MM. Dumonet et Antonin, venus de Mayumba, s'installent près de la mission catholique de Massanga, qui deviendra plus tard Tchibanga. A cette même époque, M. Jules Pierre-Marie Bernard, en qualité de chef de subdivision, s'installe à Tchibanga qui fait partie de la circonscription du Kouilou-Nyanga ayant pour chef-lieu Loango-(Congo).
1906: La guerre de Mocabe (révolte des tribus Bavéla et Badumbi contre les exactions des miliciens français) entraîne le rattachement de la Nyanga au Gabon, et son chef-lieu est fixé à Nyanga-Vembe
1906: Le chef de circonscription, M. Marchessou, transfère le chef-lieu à Tchibanga
1906: La guerre de Mocabe (révolte des tribus Bavéla et Badumbi contre les exactions des miliciens français) entraîne le rattachement de la Nyanga au Gabon, et son chef-lieu est fixé à Nyanga-Vembe
1 er Juillet 1900: mission Saint Martin Apindji
1904 révolte: des mitsogho

1934: La circonscription administrative de la Ngounié-Nyanga devient le département de la Ngounié-Nyanga, avec pour chef-lieu Mouila et pour subdivisions Tchibanga et Mayumba
•1940: La Nyanga est rattachée de nouveau au Congo, puis une nouvelle fois au Gabon, au cours de la même année, à la faveur de la participation du Gabon à la seconde guerre mondiale
•1948: Le département devient la région de la Nyanga avec pour chef-lieu Mayurnba ,1950: Le chef-lieu est transféré à Tchibanga1959: Nouvelle organisation, la Nyanga est composée des districts de Tchibanga, Moabi et Mayumba
•1969: Ndindi est érigé en poste administratif et devient un district1975: Autre réorganisation de la République gabonaise (loi du 18 décembre) qui met en place la province de la Nyanga, autrefois appelée région de la Nyanga, avec pour capitale Tchibanga, et elle comprendra désormais les départements suivants: Mougoutsi (Tchibanga), Douigny (Moabi), Basse-Banio (Mayumba), Haute-Banio (Ndindi).Source : Journal l'Union du 19/08/2002

2 comments :

  1. Merci pour les informations, celà dit, j'aimerai en savoir plus sur Nyonda mam Kita appelé aussi "Mavouroulou" de son vrai nom Mavouroulou Na Nzolou si quelqu'1 a des infos sur son histoire je suis prenante. j'ai pu collecter des infos auprès de maman qui est sa petite fille mais je reste sur ma faim. Nyonda mam kita est du meme clan que celui du pere de ma mère "Bagambou"
    Elle m'a dit que Nyonda mam kite c'est un surnom qu'on lui a attribé et comme il y'avait bcp de Nyonda pour faire la difference il a prit le nom de sa mère qui s'appellait BAKITA. Donc n'hesitez pas a eclairer ma lanterne et me corriger si y'a des erreurs. Merci

    ReplyDelete
  2. Savez-vous en quelle année et comment Mavouroulou est-il décédé? Je fais des recherches sur lui aux Archives d'outre mer, et j'ai retrouvé sa trace en décembre 1912 où il s'est échappé de justesse, mais après, je pers sa trace. Merci. réponse à adresser à edition@ndze.com

    ReplyDelete