"Dussavu nongu ; nongu dyambu ; dyambu iguma !"




"Nzambitsi avait une fille, une ds plus belles du pays, et une grande pirogue, longue de soixante pieds, dans le marigot voisin.

"La beauté de cette fille attirait chez Nzambitsi tous les jeunes gens des environs qui voulaient se marier. Tour à tour, l'Elephant, le Léopard, l'Antilope, le Buffle et l'Hippopotame se présentaient chez Nzambitsi pour lui demander la main de sa fille. Mais tous retournèrent chez eux sans obtenir satisfaction. Car, au lieu de la dot coutumière, Nzambitsi exigeait des prétendants une chose impossible. C'était de remplir de larmes son immense pirogue.

"En fin de compte, la Tortue seule put réussir ce tour de force et recevoir la jeune fille en mariage.

"Après deux journées d'une marche pénible, en se hâtant lentement selon son habitude, la Tortue était enfin arrivée chez Nzambitsi qu'elle salua de ces termes :"

Salutation de la Tortue :

"C'est moi, le fils de Koudou, qui ne meurs jamais sans avoir dispersé aux quatre coins les charbons sur lesquels on veut me faire cuire..."

"Sur ce, apparut la jeune fille qui serra la main de la Tortue et s'offrit à la conduire au marigot où était remisée la pirogue de son père. Alors, la Tortue se mit à verser des larmes. Elle en versa, elle en versa tant et plus... si bien qu'à la fin de la journée, la pirogue était remplie de larmes."

No comments :

Post a Comment