Le vrai bajag

"Batu di badi"qui veut dire les  bajag hommes de guerres, toujours volontaires, ils ne désarment devant rien, Ils aiment l’esprit de challenge, ce qui caractérise le bajag c'est le fait de vivre du fruit des ses propres efforts, son désir c'est être son propre chef. Les compagnons du bajag sont le douk douk et lampe de torche. Il aime tout ce qui est ancien, c'est un collectionneur. Il aime écouter les communiqués  radio, quand il ne porte pas ses plastiques au village, alors il porte ses bottes ou boot-camp. Il n'aime pas l’injustice. Le bajag aime porter les chapeaux de pailles, le chapeau 5 gallon Texas, le fedora et les grosses boucles de ceinture. Il a une irréductible passion pour la nature et les travaux champêtres. Il porter le jeans cargo barbier, au jeans cerezo au pantalon Patrice Nziengui pattes d’éléphants. Sa philosophie le goût du travail, la persévérance dans l'effort et le travail bien fait. C'est un bricoleur, il aime arranger les mécaniques. L'esprit du bajag meme c'est le muteti, son style de vie une vie respectable, son style porter ce qui est rare voire unsual. Il aime se ranger du cote de la vérité. Il aime les débats c'est un Ibulu i Mitsundu, il n'a pas peur de rien, même l’obscurité. Il se respecte lui même et respecte les autres. Il aime conjuguer le verbe fixer au présent de l'indicatif. Ses plats préférés bukulu bu babongu oseilles pygmées au tubercules douces de mouila. Sa richesse est le ngombou. Il aime jouer le damier et le mubedi, sa chanson préférée  bukulu de Mackjoss 1976.

No comments :

Post a Comment