Comment nos parents faisaient la vannerie?

La vannerie était surtout pratiqué par les femmes. Les femmes fabriquaient généralement des corbeilles pour la conservation des aliments, tels que l’arachide, les ignames, les bananes.Les mobiliers en liane tels que les fauteuils mais aussi  les canes. Les paniers ou maponzi pour le transport de toute sorte de produits.
les nasses mize et Bandika pour la pèche, des nattes matogu,

La nasse idube etait faite a partie des nervures de palmier liées avec une liane très solide et l’épuisette tsugu.

Ces deux objets sont utilises par les femmes pour la pêche. Comme pour le travail du bois,  les femmes qui  fabriquaient les objets s'inspiraient de l'abeille ou de l'oiseau gendarme.

 Dundubi / Marantace, Marantochloa manni ( RWS, e78, 9). Tiges vert foncé lisses et cylindriques. Refendues en lanières elles servent à tresser des nattes (v. ditoghu), des paniers de pêche (v. ditse), des corbeilles (v. yêºi), ou la partie large de la bretelle des hottes (v. dwabi) : ndubi atsi twirebi twirungili banyabi, avec les joncs que nous coupons, nous tressons des bretelles de hotte. 2. dundubi-du-baghisi, Marantochloa holostachya ,( RWS, e78, 8). Plante poussant en touffes de feuilles. on les utilise pour boucher les calebasses.

2 comments :