Comment nos parents faisaient la poterie?

         
 Habilles potières les femmes punu fabriquaient les cruches, les pots et les marmites avec une argile spéciale  ou dige de couleurs blanches ou rouge qu'elles allaient chercher en savane aux: Mbilu. Ceux-ci étaient peu nombreux en pays punu, on en trouvait plus particulièrement au Nord, un dans la plaine de Musamu, Sanga et Munihu, et un autre dans la plaine de Bulolu non loin des villages Mabengu et Nyange jungu c'etaient à ses deux endroits que venaient s’approvisionner les femmes d'environ et de Duwewu. Dans le sud on en trouvait dans la plaine de Kaga, ainsi que celle de Nyange, de kuangu et de Buhulu et (mitsotsubu).

Les potiers fabriquaient les récipients de ménage pour la conservation et la cuisson des aliments. Ces récipients pouvaient avoir la dimension voulue.

Les récipients:
  • Gourde ou tsuve: conservation de l'eau.
  • Marmite ou dwêngu du dighe: préparation des aliments
  • Cruche ou isange: conservation des aliments. 

Pour le façonnage , les potiers faisaient un mélange de végétaux (mubodi, dibide)avec l'argile, le tout malaxé avec l'huile de palme, qu'ils vont bruler après l'avoir séché. Le potier s'inspire de la mouche-maçonne.

3 comments :

  1. Dwêngu du dighe on ne voit plus cela de nos jours.0

    ReplyDelete
  2. Il y a plusieurs facing details gagnet sa vie.

    ReplyDelete