La personnalité punu de l'année 2007

La personnalité punu de l'année de Bajag-mujabitsi n'est pas un concours de popularité. Loin de nous la volonté de ne pas considérer les autres ethnies, nous avons conscience que les hommes de valeurs on les trouve dans toutes les ethnies du Gabon. Mais dans le cas présent il s’agit simplement la reconnaissance des actions effectuées par un enfant de chez nous.
Alfred Mabika Mouyama a été choisi comme personnalité punu de l’année 2007, sur la base des actions qu’il a menées en vue de l’intérêt public de la nation.
Il n’est peut être pas une figure politique emblématique, un monsieur Jourdain. Bien qu’ayant échoué lors des élections à la députation à Mouila, il se révèle comme un véritable réformateur. Alfred Mabika Mouyama est un homme d’actions. Il a marqué son passage dans différents ministères qui lui ont été confiés, celui du commerce et particulièrement celui de la jeunesse et des sports. Il a rétablit de l’ordre au sein des fédérations sportives gabonaise en prônant une politique de transparence. Ceci passait par l’établissement de cahiers de charges et par la mise en œuvre d’un management par objectifs. L’obtention des bourses d’études aux sportifs gabonais nous la lui devons.
Bien qu’il soit trop tôt pour juger de son action au sein de la poste gabonaise, nous estimons qu’il a su imposer de bonnes reformes au cœur de cette nouvelle administration.

Différentes citations dans les revues de presses.
‘’Pour sa part, M. Mabika Mouyama a présenté la vision de la nouvelle poste et les challenges auxquels il compte s’attaquer dans l’immédiat, notamment la proximité de la poste auprès des clients et l’efficacité dans sa mission première de distribution du courrier et des colis postaux.’’ Web : Infosplusgabon.


‘’Le Président directeur général de la Poste gabonaise, Alfred Mabika Mouyama, poursuit sa tournée d’inspection et de mise en application des réformes de la poste. Une tournée à travers laquelle il entend insuffler une dynamique nouvelle à cet outil en perte de vitesse.’ ’Web : gaboneco
: Pour un meilleur équilibre financier, et pour répondre aux aléas de la concurrence, la poste se réjouit de mettre à la disposition du public des produits à moindre frais à savoir : le tarif d’abonnement d’une boite postale qui passe à 10 000 F CFA, crédit rentée scolaire ouvert à tous, livret épargne Bébé dont l’ouverture du compte est à 10 000 F CFA, mandat express international, et enfin Taxi post qui sera donc un service de proximité de la poste, spécialisé dans l’acheminement du courrier des entreprises. Web : Gabonnews


À peine installé (fin décembre) à la tête de La Poste, l’ancien ministre Alfred Mabika-Mouyama annonce la couleur. Son plan de restructuration va sortir l’entité née sur les cendres de Gabon Postes du rôle qui lui était jusque-là dévolu : la distribution du courrier et des colis. Cet inspecteur du Trésor, qui avait mis sur pied l’Agence pour la promotion des investissements privés (APIP, destinée à faciliter les procédures aux investisseurs), entend, entre autres, faire de sa maison une banque accessible aux particuliers - y compris dans la micro finance - et participer aux financements des PME qui ne peuvent plus se contenter du seul soutien des banques commerciales. Et obtenir de l’État qu’il tienne son engagement de l’assister financièrement, pendant au moins deux ans. Faute de quoi le coût social arrêté pour l’instant à une suppression de quelque 400 emplois sur environ 800 pourrait être dépassé. Source : Jeune afrique


"Nous avons un P-DG qui a eu des responsabilités très importantes, a enfin dit M. Barro Chambrier, pour avoir été membre du gouvernement. A ce titre, il va gérer cette entreprise dans l'esprit défini par le gouvernement pour permettre de minorer appui budgétaire de l'Etat". En effet, M. Mabika, ancien membre du gouvernement, collaborateur du chef de l'Etat, et grand commis de l'Etat, est aguerri aux questions économiques. Source : Journal L'Union Plus du 30/12/2006 au 1er Janvier 2007.



No comments :

Post a Comment