Le taro


Dilanga / malanga:Taro, Colocasia esculentum (RWS, 93, 8) .Plante cultivée pour ses tubercules et turions. Les pousses sont mangées comme épinards. Il existe une variété de taros tels que le taro rouge, dilanga di vema, taro blanc.

De la famille des Aracées, le Taro est un tubercule de couleur blanc, rose ou mauve. Sa chair est blanche et sucrée et sa peau est sombre. Ses feuilles sont imposantes. Il a une saveur de châtaigne.

Bienfaits


Le Taro contient des amidons, des protéines et des lipides.

Les feuilles de taro fournissent en grande quantité la vitamine A, nécessaire à une bonne croissance, à la santé des yeux et à la prévention des maladies. Elles contiennent également de la vitamine C et de la vitamine B2 (riboflavine). La vitamine C assure la résistance des tissus, aide l'organisme à assimiler le fer et en facilite les échanges chimiques; la vitamine B2, ou riboflavine favorise elle aussi la croissance et la vue. Les feuilles de taro contiennent en outre de la vitamine B1 (thiamine) dont l'organisme a besoin pour assimiler les éléments énergétiques. Les feuilles de taro contiennent enfin d'intéressantes quantités de calcium et de fer. Chacun devrait manger tous les jours des légumes verts, la feuille de taro est, à cet égard, un excellent choix.

Utilisations culinaires

Le Taro se prépare à peu prés de la même façon que la Pomme de terre (bouilli, à la vapeur, en purée, frites...). Sa chair change de couleur lors de la cuisson. Ses feuilles peuvent également être dégustées dans certains plats après avoir été cuites. Le Taro peut-être assaisonné avec de nombreuses sauces.

Conservation


Le Taro se conserve difficilement, il vaut donc mieux le cuisiner tout de suite. Il peut tout de même se conserver 1 jour environ dans un endroit frais et sec. Ses feuilles, elles, se conservent au réfrigérateur enveloppées dans un sac plastique.

"Ils compilèrent des lourds sacs de taros, de bananes et des ignames". (Nguimbi Bissielou, 1993 : 23).

No comments :

Post a Comment