Comment peut on developper la région sud ouest?

La région Sud Ouest Gabon ne peut se développer qu'avec la participation de tous ses enfants, mulembu môsi agésusi yinzi, pour dire que l'union fait la force. Il serait utopique voire téméraire de tout attendre de l’État, même si nous ne pouvons pas nous substituer au rôle de l’État dans sa politique d'investissement mais comme le dit le dicton aide toi et le ciel t'aidera, nous devons être solidaire et entreprenant..

Je voudrais d'abord souligner le courage et la détermination des gens comme Dijob, Maganga, Boutamba qui se battent pour la région. Dijob et Maganga montrent que la politique n'est pas le seul moyen pour s'en sortir, il sont sur le terrain et sont entrain de développer la région à leurs manières.

Pour arriver à développer notre région nous devons, comme autrefois, refaire du Sud Ouest un centre d'excellence d’éducation, d'affaires, culturel et de soins de santé comme ce fut autrefois le cas avec les établissements comme Val Marie, Saint-Gabriel ou le centre Hospitalier de Bongolo.

Pour cela il faut mettre pression sur le gouvernement pour plus de qualité dans l’éducation et notamment la mise en réalisation des projets tant attendus tels que l’école des mines et l’Université de Mouila. Ngoyo Moussavou le speaker du groupe parlementaire du PDG joue un rôle déterminant dans ce dossier au Sénat, il doit savoir que ce projet nous tient à cœur.

Dijob et ya Mboumb qui ont toujours un lien avec le pouvoir doit aussi peser sur le dossier de l’université de Mouila et de l’école de mines.

Professeur Kombila et Moussavou King nos deux agrégés doivent penser ouvrir des établissements médicaux dans leurs spécialités respectives cardiologie et pédiatrie pouvant accueillir de nombreux gabonais voir des gens de la sous région à Tchibanga ou Mouila comme c'est le cas de Bongolo.

Sur le plan culturel encourager l'organisation de Fashions week prochainement à Mouila et Tchibanga par Chou Chou Lazare, mais aussi de plusieurs festivals et salons. Cela permettra cela permettra d'attirer grand monde mais aussi de faire tourner les opérateurs dans le domaine de la restauration et de l’hôtellerie. L'organisation des compétition sportives a envergures internationales tels que voiles, bateaux avec les autorités de la localité Angélique Ngoma et Mboumba Myiakou.

La mise en valeur de la zone économique sur Mayoumba et technologique( la silllicone valle 2) des démarches sont en cours et notamment le développement du fibre optique projet laissé par la ministre des télécommunication Laure Ngondjoult.

Le tout dernier projet est la réalisation de route Nationale 1, la panafricaine , et pour cela nous pouvons compter sur le dynamisme et la sagesse du ministre des TP.

L'autre point est la création des richesses qui passe par la mise ne en place des entreprises, industries, la préservation de l’écosystème et le développement touristique de notre région.

Sur le plan Technologique il est question d'ouvrir d'entreprises avec capitaux locaux pouvant entraîner la locomotive du développement des technologies au Gabon . avoir son siège dans le Sud Ouest et travailler pour Total et Shell Gabon c'est possible aujourd’hui surtout dans le domaine des software.

Encourager la micro-finance, et l'ouverture des entreprises, par exemple offrant 5 000 000 à 10 000000 fcfA à toute entreprise performante venant s’établir à Mouila, Tchibanga et Mayoumba, des sociétés dans le domaine artisanale fabrication des chaussures, ceintures , menuiserie, forge, sculpture etc . Il est aussi question de créer des prix avec une forte récompense pour les meilleurs entreprises de la région avec le concourt des localités .

Il importe de travailler avec le gouvernement pour que les entreprises qui ont leurs sièges et activités dans le Sud Ouest Gabon soient exonérées de taxes durant une période précise dossier dont doit se charger Pierre MAMBOUNDOU qui s'est bien illustré dans le domaine de la loi de la décentralisation.

Il est temps que nous créons des produits qui auront la marque de la région. Les trois piliers de notre succès dépendra d'une bonne planification, de l'engagement et du travail dur.

A nos chers hommes politique de la Nyanga et Ngounié, nous ne voulons pas que vous faites seulement les plantations il est temps d'ouvrir des PME dans le domaine de la menuiserie, de l'artisanat etc..pour donner du travail au Gabonais.

La problématique du développement reposerait sur le capital, technologie, formation, éducation, santé et tourisme.

No comments :

Post a Comment