Les principaux modes de cuissons bajag


C'est une cuisine lente, la cuisson doit être lente pour que les sels minéraux et les composés aromatiques de la viande passent dans le bouillon et les os pour l'enrichir.

La cuisine du bajag est une cuisine du terroir, saisonnière ,avec des aliment frais cueillis le même jour.

Les différents cuissons sont : le rôtissage, la cuisson en papillote, la grillade, le sauté, la friture, la cuisson à la vapeur (malobi), la cuisson à l’étouffée, la cuisson au cendres et au fumoir tels sont les caractéristiques de cette cuisine.

La cuisson en papillote s'effectue dans des feuilles de bananes.

La cuisinier bajag est un habitué des fumées, il aime les soupes légères , il sait manier les différentes températures, les couleurs et le goût sucré et amer. Les condiments sont faits à base de diverses feuilles de brousses, bourgeons, fougères et écorces.

Le bajag n'utilise jamais pour sa cuisine les cubes maggi mais les condiments du village tels que durare les feuilles de Bukulu bu Dijombi (begonna auriculate hook) ou feuilles de calambi (cesolia laxa schum thonn) et la poudre extraite à partir d' itumbu (pistia stratiotes) séchés et encirées qui servaient à relever les sauces en guise de sel avant l'introduction du sel.

Les mains et les doigts doivent être habitués à l’épreuve du feu et de la chaleur.

La cuisson du bajag aussi excelle aussi dans la conservation de certaines denrées alimentaires.

Du bukulu nzebi, manioc balumbu , paquets de poissons apindji, aux arachides massango, et aubergines préparées façon mitsogho, aux feuilles de manioc gishir, huîtres vili, aux aubergines pygmés avec les dituka punu dans une soupe de graines de palme rien de plus délicieux!!!

No comments :

Post a Comment