La naissance de l'algèbre punu

La naissance de l'algèbre punu

MUELI MILENZI,  le « père de l’algèbre » est un savant punu, de la région de NGUIDJI.
Au Koongo,carrefours des grandes axes commerciales, politique et économique. Le Bundu devient la maison de la sagesse ou l'on étudie, la sagesse, l'astronomie et la médicine.


L’algèbre punu est née dans la sociéte du grand Mbundu , et  s'est deveveloppe dans la confrérie evovi des juges historiens punu aux contact des pygmées des régions équatorial de l’Afrique central et l'Ogounda sur les montagnes de lunae, Potlemy parle au sujet de cette région, appelé encore par les arabes Jebel Kamar , ou encore désigné actuellement Unwamezy, (mwezi= lune en swahili).


Les égyptiens désignaient cette région comme la région des petits hommes et la terre des esprits.
La nécessité de trouver la cote atlantique a été un événement majeur dans le développement de l' algèbre punu et aussi cet algèbre s'est développé dans les échanges commerciaux entrepris dans le royaume Kongo.
La géométrie se distingue avec les formes utilisées dans les nattes, le masque punu, la vannerie, la poterie. Les sphères concentriques.
Les architectes étaient intéressés par l’Architecture et les commerçants par l'arithmétique.
Les mathématiciens punu étaient passionnés par la forme du losange et sa symétrie.
Les punu fondèrent la première bourse de valeur dans le Royaume Kongo, appelé bukmeal.
Les punu détiennent le livre sacré des mathématiques des bantu. L’algèbre punu a servi a construire des villages, cases, l'agriculture, la navigation etc.

No comments :

Post a Comment