Habitat punu


Il existe plusieurs formes de types d’habitat , voici les principaux:

1 Tulu ibubu
Cela signifie la poitrine du gorille. Pourquoi ce nom ? On ne le sait pas. C’est peut être a cause de sa forme dont le mur de devant est plus haut que celui de I’ arrière. Cet ensemble fait penser a un gorille qui bombe sa poitrine.
II s'agit de la case à une pente. Elle comporte généralement une seule pièce pour répondre aux besoins d'un célibataire ou d'un couple sans enfant. Elle se construit souvent a cote d'une case principale dont la capacité est jugée insuffisante. Dans ce cas, le propriétaire de la case principale est aussi celui de Tulou ibubu. Elle peut être construite d'une manière indépendante et être considérée comme case principale. En un mot, ce nom désigne toute case ou toute maison à une pente.

2 Malengilile
Ce terme a pour racine le verbe ulengilile, c'est-dire pendre sous quelque chose. II s'agit de I’ annexe qui se construit sur le flanc d'une case principale. Un des murs de cette annexe est en même temps un mur ou une partie d'un mur de la case principale. Elle est faite pour loger un ou deux enfants qui ne trouvent plus de place clans la case principale en raison de I’ importance de la famille. On peut y loger d'autres personnes ou d'autres choses. Elle est souvent construite bien longtemps après la construction de la case principale Par respect, on ne loge pas une grande personne ou un étranger dans cette partie de la case qui est souvent réservée aux enfants.

3 Matudji ma nzagu
Cela signifie les oreilles de I’ éléphant. Pourquoi ce nom ? On ne le sait pas, c'est peut être a cause de sa forme qui donne I’ impression des oreilles largement ouvertes de I’ éléphant. II s'agit d'un espace couvert et sans mur. On dirait aussi que c'est une toiture soutenue par des poteaux et sans mur. C’est souvent une construction montée au campement pour répondre a un besoin urgent qui peut être le fumage du poisson ou de la viande clans les campagnes de pèche ou de chasse. Elle peut être construite au village afin de servir de hangar pour les réunions publiques.

4 Mungantse Au pluriel, ce nom se dit « mingantse ».
C’est aussi le nom de la canne à pêche. II s'agit du cadre construit en vue de la réalisation d'une maison. II se compose des poteaux supportant I’ armature qui reçoit la paille. En un mot, mungantse désigne I’ étape de la construction précédant la couverture de la case par la paille ou autres matériaux jouant le même rôle. Par extension, une case en construction et couverte partiellement, est appelée mungantse.

5 Dissambe, au pluriel ce nom se dit « massambe ».
II s'agit de la hutte qui se construit en brousse pour un besoin ponctuel de courte durée. Ce vocable désigne aussi une petite case cons¬ truite à I’ orée d'un champ. Cette case est faite pour y loger une personne qui veut accélérer la réalisation de ses travaux champêtres. C'est le cas en période de semailles, de débroussaillage ou d'abattage, etc. La personne peut y loger deux ou plusieurs jours en compagnie de son partenaire ou de sa partenaire. Deux ou trois petites cases peuvent être ainsi réunies pour former ce qui s'appelle dissakou. Autrement dit, c'est un campement ou un petit village. Ces petites cases restent a cet endroit tant que dure I’ activité champêtre qui s'y déroule. En un mot, dissambe est un logement de proximité qui est construit non loin des opérations champêtres pour éviter la perte de temps entre la plantation et le village. Cependant, les pêcheurs, les chasseurs et les récolteurs de vin de palme, peuvent avoir ce genre d'abri, non loin du théâtre de leurs opérations.

6 Mulebi
Pourquoi ce nom ? On ne le sait pas. Cependant, ce nom semble avoir la même racine que « ulebighe », c'est à dire conclure ou fixer. C’est le lieu où sont arrêtées les conclusions des entretiens. Ce vocable désigne le corps de garde ou case de séjour des hommes. C’est la leur lieu de rencontre pendant le jour. C’est une case avec toit et murs élèves a mi hauteur. Elle se situe généralement à I’ écart des cases individuelles. Cette position permet a ses occupants d'avoir une vue large sur tout le village. C’est ici que sont reçus les étrangers avant d'être orientes clans les cases individuelles. C’est la maison commune ou les conversations sur les questions d'intérêt général sont agrémentées par un bon vin de palme. C’est aussi le lieu de quelques confidences entre hommes.


Au village, il existe la case classique dont la toiture recouverte de paille, comporte deux pentes. Les murs sont, soit en terre battue, soit en ecorce, soit en bambou, soit en planche de bois éclaté.
Les villageois estiment qu'il est inutile de construire en matériaux durables comme la terre battue pour des habitations provisoires de la foret. Les cuisines sont généralement séparées des cases principales. Les enclos pour les animaux domestiques et les poulaillers sont construits derrière les cuisines.

STYLES
l'Eclectique
Rétro
Exotique
PIECES
Pièces
Les Eentrées
Salles de bains
Cuisines
Les Couloirs
Salle à manger
Bureau
Balcons
Salon
Bibliothèques
Chambres à coucher
Pièces Extérieures
Cabinets de Traitements

Détails pièces
Détails de fenêtres
Cheminées
Les cheminées
Les carreaux
Collections
Les dependants
ACCESOIRES



No comments :

Post a Comment