Les mésures du huitième conseil des ministres pour la province de la Ngounié

En ce qui concerne donc, la Province de la Ngounié, les mesures ci-après ont été prises:

1. Le renforcement des capacités opérationnelles de l'Administration par l'octroi des véhicules comme dans d'autres provinces ;

2. Les travaux d'adduction d'eau potable à Ngouassa (Fougamou) et Massika ;

3. La construction d'une microcentrale de 8 MW à Dibwangui pour renforcer la capacité de la production de la vallée de la Louetsi et suppléer l'ouvrage de Bongolo en déficit ;

4. La construction d'une microcentrale hydroélectrique de 450 KW sur la rivière Bibaka à Malinga et de la ligne de transport d'énergie électrique associée. Le projet permettra de sécuriser l'alimentation en électricité de cette localité et des villages environnants. Il permettra surtout de substituer la production thermique par une production hydraulique plus respectueuse de l'environnement ;

5. La réhabilitation de la microcentrale de Mbigou afin de porter la puissance installée de 340 à 500 KW ; Plus d'infos : http://merh.gouv.ga/derniere-nouvelle/pour-une-centrale-h...

6. Le réseau routier : Tout au long de ma tournée dans la province, j'ai pu apprécier les efforts importants consentis par l'Etat en vue de donner à la Ngounié un réseau routier carrossable en toute saison.

Je précise que cet effort va se poursuivre dans le sens de connecter davantage la Ngounié aux autres provinces du Gabon, notamment l'Ogooué Lolo et la Nyanga ainsi qu'une connexion vers le Congo dans le cadre de la route transafricaine (Route Ndendé-Mouila, Ndendé-Doussala, Ndendé-Tchibanga, Mbigou-Popa).

7. La création d'une palmeraie dans la région de la Ngounié : Ce projet, résultat d'un partenariat entre l'Etat gabonais et l'entreprise vise à valoriser les immenses étendues de plaine de cette région. Les travaux qui vont démarrer avant la fin de cette année sont une première réponse au chômage des jeunes.

Le développement des palmeraies s'inscrit dans le cadre de la mise en place d'un corridor partant de Mayumba et devant rejoindre la voie du chemin de fer Transgabonais.

La multiplication des projets de cette envergure permettra de rentabiliser les investissements lourds de l'Etat dans le domaine des infrastructures dans la province.

8. La réouverture de l'Ecole Nationale Vétérinaire à Ndendé ;

9. Le lancement des études pour la création d'un port sec à Ndendé ;

10. La réouverture du Bureau des Douanes de Doussala.

Le grand perdant c'est le chef lieu du departement qui n'a pas eu de projets de logements sociaux comme dans les autres provinces, l'accroissement de ses capacités en electricité, aucune usine, sns oublié qui est tombé dans les oubliettes.

No comments :

Post a Comment