Notre sort est entre les mains du Ministre Léon NZOUBA

Il faut féliciter le ministre Léon Nzouba pour le travail abattu en tant que ministre de l’Équipement et de l’aménagement du territoire. Monsieur Nzouba dans une période relativement très courte par rapport à ses prédécesseurs a fait avancer le pays. On reconnaît en lui les qualités de serviteur de la République , humble, dévoué et travailleur.

Notre sort est entre les mains de cet homme pour la simple raison, que c'est le principal responsable la politique de l’aménagement du territoire. Le Gabon profond ne peut pas vivre sans une bonne politique d’aménagement et avec des dotations financières conséquentes pour son développement.

Le retour des jeunes cadres dans l’arrière pays dépend énormément de la politique de son administration .

Il s'agit de créer des pôles de créativités, de créer un environnement les cadres ne seront plus complexés d'aller travailler dans les provinces. Pour cela deux facteurs sont déterminants:
- Le coût de la vie
- La qualité des liaisons avec l’extérieur

L’objectif est de développer des domaines d’excellence régionaux en créant des synergies entre entreprises, laboratoires de recherche et établissements d’enseignement. Avec l’annonce de l'ouverture prochaines des universités dans le Woleu Ntem, La Ngounie, Le Haut Ogooue, Le Moyen Ogouee , L'Ogouee Maritime. Ces régions devront réaliser une activité innovante, susceptible d’attirer des sociétés gabonaises et étrangères, mais aussi des chercheurs et des étudiants car il s'agit à la fois de renforcer le potentiel industriel et technologique du Gabon et de susciter le développement de nouvelles activités qui constitueront une vitrine scientifique du Gabon dans la sous région. L’impact souhaité au niveau du territoire gabonais est triple :
-Limiter l’exode rurale
-Bénéficier du mouvement de mondialisation en recrutant des professeures et chercheurs étrangers.
In fine, développer l’emploi grâce à la création de richesses nouvelles( agriculture, services et technologies).

Au Gabon 100 milliards par an suffira pour une période de 10 ans pour mettre en place ses pôles régionales.

J'entends par pôle de compétitivité la capacité d’innovation issue d’un réseau d’acteurs engagés dans une démarche partenariale. Le succès du pôle repose sur une stratégie commune de développement cohérente avec la stratégie globale du territoire. Une spécialisation sur des technologies orientées sur des marchés à haut potentiel de croissance et une visibilité régionale, continentale ou internationale.

Le cas de la région Sud Ouest

- L’environnement naturel et la localisation
Il est question de la préservation des paysages, la lutte contre la pollution, aménagements des parcs verts, des sites touristiques, les parc de Moukalaba, de Birougou, de Mayumba et de Waka.

- La recherche
Dans le domaine de la recherche l’étude de la faune et la biodiversité, la pharmacologie, recherche sur les gorilles de la région qui représentent une espèce unique au monde, les technologies de la Microélectronique, des Nanotechnologies et des logiciels embarqués. L’ouverture de l’ université de Mouila, l’école des mines de la Nyanga, l’installation d’internet hauts débits.

-Le coût de la vie et les possibilités de logement
Constructions des logements sociaux, productions agricoles pour réduire les prix des denrées alimentaires.

- Les infrastructures sportives
La construction des aires sportives, gymnases, randonnées,terrains de golf, terrains de tennis
Événements sportives d'envergures.

- Accès à la culture
Musées, Gastronomies, cafés, salles de spectacles, festivals,scènes musicales, salles de spectacles,salles de cinémas, écoles de musiques,compagnies et écoles de danses, compagnies théâtrales,bibliothèques municipales, sites touristiques, Festival de Jazz etc...

-L’environnement fonctionnel
Aménagement des aéroport, la réalisation de la route, de la panafricaine, aménagement des pistes touristiques, la connexion de la région par internet haut débits, des bureaux et stores pour jeunes promoteurs.

-Santé
Renforcement des capacités de l' hôpital de Bongolo, Centre Hospitalier.

- Éducation
Renforcement des capacités des écoles tels que d Val Marie, Saint Gabriel, Horizons, et l'ouverture effective des Écoles de vétérinaire, ENAM à Mbigou, Académie de police à Mayumba, ENA à Fougamou.

Le sud Ouest à long terme devra être un pôle de formation. Sa formation couvre un large éventail de domaines : sciences de la vie, technologies de l’information et de la communication, textile et mode, sciences sociales, sciences économiques et de gestion, sciences de la ville, urbanisme, génie civil, environnement, chimie, matériaux, mécanique, logistique et transport, droit et fiscalité…

Ces projets ne pourront pas être réalisés par la seule volonté du Ministre Léon Nzouba , il faut la volonté de tous et la conjugaison des efforts de tous. Il faudrait pas se disperser mais commencer dans les grandes villes chef lieu de province et j'ajouterais Mayumba à cause de sa proximité à la plage.


No comments :

Post a Comment