Lettre à ALi Ben Bongo Odimba

Cher Ali,

J'ai reçu le igume de ton choix au PDG, j'ai été stumped, mais ce n'est qu'une partie remise de mubédi.

Je commencerais mon mugenda par une réflexion simple:"Nongu mugamu, mugombi dyambu" qui simplement signifie le proverbe est un maxime dont il faut chercher son application.

Monsieur Ali Ben, il est important que tu discernes les signes des temps, car l'histoire de ton père, le temps "don't matter" , cette fois-ci c'est le temps du changement, l'élection d'Obama a prouvé cela à suffisance. Le Gabon n'a pas besoin d'un ipwangizi i mutu, mais plutôt d'un ulubugu mutu ,anane.

Le duwapu que tu prends est un véritable non Zeigst sense, parce tu as ni le dièle ni le butu nécessaire pour passer et même pas le buvovi.

Même ton ami Buschang ta dyonga. De plus ton programme politique que je comparerais à une nouvelle mouyeba, voir mouniaki car fécond par ses propositions , est une véritable soupe de taros, un véritable congruous madness.

The question is ? si tu perds à cette élection vas tu reconnaitre dignement
cela comme l'a fait MacCain à Obama, qui au soir de sa défaite a fait un discours très patriotique et les américains ont vu en lui un Grand homme.

The question is ? si tu perds, va tu envoyer les militaires dans la route ou va tu préserver les acquis de paix laissés par ton défunt père et ainsi te faire dignifier par le peuple Gabonais.

Je t' invite à allez dans youtube apprendre quelque style d'ikokou i dimbu car la campagne sera dure.

"lets lay our cards on the table"

God bless you
Mumbatsi

Signé le Bajag.

No comments :

Post a Comment