Interjections en yipunu

1°. — Le punu marque ses sentiments par des interjections.
Pour affirmer une chose, il emploie le mot : Mwiri qui est le nom d'un fétiche, en réponse à l'injonction de faire serment : Le !, jure ! u leva : faire serment.
Pour marquer l'étonnement, il invoque les noms de son père, de sa mère, frère, oncle... : Tatè ! Mon père !. — Mamè ! Ma mère ! — Djyadjyè ! Mon frère aîné ! — Pour exprimer la colère envers quelqu'un, il lui dira : u fu ! Crève !
La menace par : Kèla ! Attention ! — Kebana ! Prends garde !
Le mécontentement par : Ndedjyo, nesi ! Toi, non ! — Djyeno nesi ! Vous, non ! etc..
Pour demander confirmation d'une affirmation : mbe, ou mbeye ? n'est-ce pas ?
2°. — II les exprime aussi par des mouvements du corps, des clignements d'yeux, des gestes, des monosyllabes, des claquements *'de langue, etc.. qu'il faut avoir vus et entendus, pour pouvoir en apprécier le sens, mais qu'il n'est pas possible de rendre par l'écriture.

No comments :

Post a Comment