Lettre à ALi Bongo dans la Nyanga

Les gabonais attendent un signal fort de ce conseil de ministre, aussi, Monsieur le Presiedent, nous ne voulons plus des slogans ou déclarations laconiques, des promesses non tenues comme le gouvernement l'a fait dans le passé.

Je prendrais un exemple tiré de votre discours développement agricole, qu'es-ce que ses termes signifient pour votre gouvernement? Quelle est la politique qui se cache derrière ce terme de développement agricole que vous aviez évoqué dans votre discours ?

Il serait souhaitable que ce plan débouche sur des actions concrètes sur le terrain tels que modernisation des modes de production et des circuits de distribution, l’amélioration de l’accès aux marchés de gros et aux abattoirs. L'accompagnement et évaluation des politiques agricoles. L'élaboration aussi des programmes visant à promouvoir un retour des jeunes dans l'agriculture, une fiscalité adaptée selon les conditions économique des régions et enfin une subvention agricole pour les fermiers et éleveurs.

Il serait souhaitable que des études sérieuses et des aménagements soient faits par des experts en la matière.

Qu’on propose des filières industrielles par zone de provinces.

Le ministère de l'agriculture au Gabon doit se doter de moyen de communication tel qu’ un website cela permettra aux agriculteurs de la Nyanga d'avoir accès aux informations.

Organiser et développer un partenariat technique à long terme avec les organismes internationaux tout en gagnant leur confiance par le sérieux, c'est ainsi que les Nynois peuvent s’attendent à voir dans les prochains mois les délégation de vos amis marocains, chinois, Israéliens etc...Le regroupement en coopérative des paysans. L’État ne doit plus aider les paresseux.

Nous espéreront que quelque chiffres soient communiqués comme :
dans les 28 Milliards du ministère de l’agriculture quelle sera la part allouée au développement agricole Nyanga? Quel sera le nombre d’emplois directs crée dans la province ?

De plus en matière de routes, quel sera le nombre de kilomètres entendiez vous bitumer?
Le nombre de Megawatts entendez-vous donner à la Nyanga comme vous l’avez fait dans d’autres provinces?

Un ou deux grands services de l'administration peuvent être déployés dans la Nyanga comme c’est le cas aux USA ou toutes les administrations ne sont pas à Washington mais cela va demander des études aux préalables cela aura pour avantage de développer les villes de l'intérieure.

Monsieur le Président, prenez le temps de bien ajuster votre action par des cahiers de charges bien précis car nous ne souhaitons plus que les projets se fassent dans l'improvisation et la précipitation comme ce fut le cas des dernières fêtes tournantes de l’indépendance.

Je terminerais en disant que le laisser aller dans le détournement des crédits de l’État doit prendre fin, l’heure est à la transparence.

Jean Manola

No comments :

Post a Comment