Où sont les économistes de la Ngounié et Nyanga?

Ngounié
Mouila, ville de la Ngounié, concentre 20,96% de la population provinciale, soit 16.307 personnes sur 77 781. Huit autres agglomérations y sont présentent, rendant la province de la Ngounié deuxième en nombre de “ villes ” : Fougamou, Mandji, Guietsou, Ndendé, Lebamba, Malinga, M’Bigou et Mimongo.
Toutefois, Mimongo, Mandji, Malinga et Guietsou sont en dessous de la barre des 2000 habitants et ne devraient donc pas, en termes démographiques, constituer des villes. Au niveau fonctionnel, Mouila ne serait pas une ville développée puisque sa 1ère fonction est administrative (878 emplois, dont 97% dépendent de l’Etat), et sa 2e fonction, l’agricole de subsistance (691 emplois). La fonction commerciale occupe seulement la 3e position en employant 406 personnes et les services 305. L’industrie est presque négligeable (107 emplois). Mouila, qui concentre 20,96% de la province, regroupe 35% des effectifs médicaux et affiliés donnant un indice de 959,23 personnes par médecin et affilié. L’indice d’enseignement y est faible (17,3 élèves par enseignant et affilié) tandis qu’il s’élève dans les autres “ villes ” (21,1 élèves par enseignant et affilié) et dans le milieu rural (24,9 élèves par enseignant et affilié.

Nyanga
Tchibanga, ville de la Nyanga, concentre 35,6% de la population provinciale. Les autres agglomérations de relative importance sont : Mayumba (2845 personnes), Moabi (3467), Mabanga (1013) et Ndindi (436). Démographiquement, Ndindi et Mabanga constitueraient plutôt des villages. Le développement prévu du port de Mayumba pourrait bénéficier au développement de l’économie et des infrastructures sociales (santé et enseignement) de la ville de Tchibanga. 3297 personnes y occupent un emploi et 738 chôment (taux de 18 %). L’agriculture reste la première fonction, employant 1613 habitants. 744 personnes sont occupées dans l’administration de l’Etat. Les services, de troisième ordre, occupent 10% de la population . Le commerce occupe 9,34% de la population occupée. La fonction industrielle n’occupe que 50 personnes. Tchibanga a l’un des plus haut indice médical des villes principales, soit 1080,07 personnes pour un médecin et affilié ; toutefois, il est plus bas dans l’ensemble des autres agglomérations, soit 646,75 personnes pour un médecin et affilié mais est élevé en milieu rural (5871,6). L’indice d’enseignement à Tchibanga reste bas, soit 16,89 élèves par enseignant et affilié mais augmente dans les autres centres (23,1) et dans le milieu rural (37,16).

1 comment :