L'état des médias dans la Ngounié

L’information reste visible dans la province de la Ngounié ( Jean-Pierre Moutoukoula)

MOUILA (AGP) - Le besoin naturel d’informer et de s’informer est une donnée fondamentale au sein d’une société, c’est pourquoi très tôt le président, feu Omar Bongo Ondimba a contribué à l’union des populations, de Mouila et d’ailleurs, par la mise à leur disposition des moyens de communication.

La province de la Ngounié est couverte par des organes de presse publics et privés. En audiovisuel, la première chaîne publique de radiodiffusion et télévision « RTG 1 » est reçue à Mouila et ses environs, en audio sur la fréquence de 97.8 FM, dans les départements, par contre, c’est en ondes courtes que les auditeurs suivent la radio, sauf là où il n’ y a pas de pylône en l’occurrence à Mimongo (département de l’Ogoulou), à Fougamou (Tsamba-Magotsi), à Mandji (Ndolou) et dans les trois districts d’Etéké, d’Ikobey et de Nzénzélé.

un plus dans le département de la Louétsi-Wano

Cependant, dans le département de la Louétsi-Wano en plus des chaînes publiques qui sont suivies, la ville de Lébamba dispose d’un complexe audiovisuel communautaire : La LOWA TV et MALEBE capté en 90.10 FM.

Tout comme à Mouila capitale provinciale où l’on reçoit aussi les chaînes privées en plus comme la ‘’télé Molvision’’. Les populations captent aussi facilement la radio panafricaine ‘’ Africa n° 1’’ à partir de la fréquence 96.7 et ‘’radio France internationale (RFI) sur la bande de 104.00 FM.

Les nouveaux venus dans le paysage médiatique du chef-lieu de la province sont radio Mouila captée sur 97.7 FM, Fréquence M [fréquence de Mouila] sur 96.00 FM. Téléafrica, est depuis peu. A Fougamou, la radio et télévision « Nyangou » rurales privées n’émettent plus.

De temps à autre des perturbations sont observées dans la réception de « Radio Gabon » et « Africa n° 1 » avec des signaux faibles, à tel point que leurs éditions (journal) du matin sont parfois relayées par « Radio Mouila ».

En matière de presse écrite, un établissement officiel, « l’Agence gabonaise de presse » (AGP) a ouvert son Bureau provincial en octobre 2006 à Mouila. Ce Bureau qui a à sa tête un professionnel affecté et émargeant à la Fonction publique est le premier organe de presse de l’Etat (presse audiovisuelle comme écrite) à s’installer. L’AGP est dotée d’une personnalité civile et morale au même titre que la RTG 1 et RTG 2, uniquement.

No comments :

Post a Comment