Pourquoi nos villes n’ont pas d’âmes?

Les villes du sud ouest Gabon n'ont pas d'esprit à l’exemple de Sao polo, Buenos Aires, Vienne. Nos villes ne sont ni charmantes, romantique et riche culturellement. Vous ne trouverez ni à Mouilla ou Tchibanga, Mayoumba des grands espaces verts aménages, de grands stores, de places culturelles, ni musée, ni monument historiques, écoles culturelle. Il n’y a pas des restaurants qui proposent des thèmes précis : nourriture mexicaine, japonais, indien, français et localités. La ville aussi doit avoir un air festif. En fait cela commence déjà dans l’esprit de celui qui dirige la ville il faut qu’il soit lui-même déjà un homme très organise et qu’il ait beaucoup de goûts.

Les collectivités locales doivent avoir un programme d’investissement culturel…Ouvrir des ateliers pour artistes, les artistes créent l’innovation, si on veut qu’une ville soit dynamique on a besoin de cette créativité. Avoir des espaces de jeux dans tous les quartiers. IL est important qu’il y ait des musées aussi pour la ville. Peindre la chaussée est important pour la propreté de la ville. Créer une grande place (plazza) comme dans les villes européens ou les gens peuvent venir s’asseoir lire l'un journal, avec des fontaines d’eaux des monuments historiques , je souhaiterais que ce travail se fasse par des grands artistes européens.

Avoir des représentants dynamiques à l’assemblée nationale ou sénat capable de défendre la loi de la décentralisation. Chaque maison de la ville doit avoir un numéro sur son enceinte, plus facile pour les services de postes d’apporter les colis à domiciles, ou pour les vendeurs ambulants de se retrouver, aussi important si la police ou les pompiers doivent intervenir dans un domicile. Il faut que les citoyens de la ville puisse s'informer par des périodiques locaux. Il faut aussi que les maires créent un emplacement, une route spéciale dédie commerce. Il faut favoriser les petits commerces en générale. Le grand problème des collectivités locales c'est qu'ils ont des faibles financements. Il faut donc trouver le moyen de mettre en place une fiscalité pouvant soutenir l'action des mairies, taxes pour la gestion des ordures, ou pollution etc..

Jean Manola

No comments :

Post a Comment