MA LETTRE AUX POLITICIENS DE LA NGOUNIE

Je ne serais pas long, chers politiciens il est temps de penser à l'avenir de vos enfants.

J’espère qu'avec l’arrivée du Président Ali Bon Bongo Odimba pour le prochain conseil de ministres ce sera l'un des moyens pour échanger et de parler de développement économique. Premièrement si la route n'est pas réalisée c'est l'avenir de cette jeunesse que vous hypothéquiez, sans la route il ne peut pas avoir de développement, ni aujourd'hui, ni dans le futur.

Le second point c'est de croire que l'agriculture seule développera la Ngounié voila encore un autre mythe, la plus part des grands pays peinent dans ce domaine, il faut certes l'agriculture avec des technologies intégrées mais en plus d'autres activités économiques comme sources de revenues, dans les domaines comme les télécommunications, chimique ou les biotechnologies. Il faut creer des nouveaux types de sociétés dans la Ngounié, la province a besoin d'un grand nombre ingénieurs et des financements.

L'université est un important projet, car elle est porteuse d'emplois, de progrès, de développement et d’innovation, sans innovations il ne peut pas avoir de productions. Les sociétés de bio-technologie et les télécommunications en partenariat avec l'université de Mouila peut être "révolutionnaire, changer la vie de la technologie, et créer des emplois dans le domaine de la recherche".

De plus, l'université c'est la colonne vertébrale ou viendra se greffer le travail dans le futur. Sans la construction de notre université , la Ngounié manquera de vitalité et des cerveaux, l'ouverture d'un lycée technique serait . Aujourd'hui on ne peut plus se passer de l’éducation. Si demain les usines venaient à se planter ou pensiez vous que ces usines trouveront la main d’œuvre si la jeunesse n'est pas formé? L’éducation est une stratégie payante à long terme.

Aussi il est temps que nous prenions en main et transformions nos ressources énergétiques dans le respect de l’environnent. Le projet du barrage de la chute impératrice, nous avons pas besoin d’électricité seulement pour nos ménages, mais aussi pour créer des usines aux potentialités fortes.Pourqupi pas une petite raffinerie à Mouila?

La route reliant Fougamou Mayoumba est une priorité si dans l'avenir nous voulons écouler nos produits via le futur port de Mayoumba ou commercer avec ce centre commercial.

je souhaite qu'une réflexion multisectorielle, aboutissant sur une véritable diversification et en même temps synergie de notre économie soit prise en compte.

Pour terminer quelques réflexions à qui profitent les ressources du sous-sol de notre province l'or, le pétrole, les diamants de la province etc..?Pourquoi ne pas les extraire et les transformer sur place?Pourquoi ne pas avoir des industries chimiques dans la Ngounié?Quel politique pour l'entreprise?

Le problème n'est ni Mamboundou, Dijob ou Maganga, MBou Yembi,Ndongou,Jean François Ndoungou, Mayila, Pendy ,Nzoubou et les autres, le problème c'est notre capacité de penser en terme de développement économique pour les générations futures.

Je me résume:
La route, l’université, le lycée technique et les activités économiques sont les projets importants pour l'heure. Si au minimum on a pas cela pas la peine encore de rêver au développement future de notre province.

Arrêtez de penser à vos intérêts , ou de vouloir travailler pour vos villages, pensez à la province en général. pensez aux intérêts des jeunes, si vous mourriez qu'alliez vous laisser aux générations futures?

Je terminais par:
Mujambe ama rekimine, mba ma gwé pinze

Jean Manola

No comments :

Post a Comment