La CHIMIE LA Science De Nos Mères PUNU



La CHIMIE ORGANOMÉTALLIQUE ET CATALYSE
Complexe initiateur de la polymérisation isotactique du propylène - Brintzinger, 1985

TENDANCES ACTUELLES 

De nouveaux courants forts se dessinent. Les systèmes catalytiques sont progressi-vement rentrés dans le domaine de la chimie organique et, pour cela, ont du être suffisamment affinés. En particulier, de plus en plus d’applications sont recherchées en synthèse asymétrique à l’aide de ligands chiraux, la synthèse de produits optiquement actifs étant un défi permanent pour l’industrie pharmaceutique. Dans ce dernier domaine, la découverte des effets non-linéaires en catalyse asymétrique par H. Kagan représente une percée remarquable. La chimie actuelle se doit de développer ses recherches dans et vers le respect de l’environnement. C’est pourquoi de nouveaux procédés impliquent maintenant de minimiser ou supprimer la pollution, la toxicité et autres dangers, et d’économiser l’énergie mise en œuvre (chauffage, nombre d’étapes, nombre d’atomes, réactions sans déchets notables). Cette approche est appelée "Chimie verte" et douze principes ont été émis résumant les contraintes à respecter (voir l’introduction à la catalyse). La catalyse a naturellement une place prépondérante dans cette approche. Les supports écologiques tels que les argiles et les solvants tels que l’eau et autres solvants aqueux sont privilégiés ainsi que d’autres milieux tels que les liquides ioniques, en particulier les sels d’imidazolium, utilisés pour la première fois par Y. Chauvin en catalyse, et le CO2 supercritique permettant l’emploi de la chimie fluoreuse. Le concept de "Chimie click", émis par Sharpless en 2001, va dans cette direction car il consiste à privilégier les réactions faciles, peu énergétiques et pouvant être conduites dans les solvants aqueux afin d’assembler deux fragments moléculaires. La réaction "click" la plus répandue permet de coupler les azotures facilement accessibles à partir des dérivés chlorés avec les alcynes terminaux sans produit secondaire, et la catalyse y est essentielle puisque CuI apporte entre autre la régio-sélectivité à la formation de triazole (voir chap. 21).  

La catalyse avait d’ailleurs été largement à l’honneur, avec quatre prix Nobel pendant la première décennie du XXIe siècle, puisqu’après la catalyse asymétrique en 2001 (Sharpless, Noyori, Knowles), la métathèse en 2005 (Chauvin, Grubbs)

No comments :

Post a Comment